Paysage, travail et covid

Dès le début du confinement les entreprises, dont une grande partie ont moins de 20 salarié.e.s, ont fait le nécessaire pour mettre leurs employé.e.s en chômage technique. Hors par un miracle Pénicauien cette profession est devenue une profession « essentielle à la nation »

https://www.violencedutravail.com/2020/03/29/paysage-et-travail/

Ce problème, qui ne m’atteint pas, est subit par la profession des Arboristes grimpeurs ou plus vernaculairement grimpeurs-élagueurs. 

Dès le début du confinement les entreprises, dont une grande partie ont moins de 20 salarié.e.s, ont fait le nécessaire pour mettre leurs employé.e.s en chômage technique. Hors par un miracle Pénicauien cette profession est devenue une profession « essentielle à la nation », sous prétexte je cite « C’est le printemps les branches poussent et risquent de faire des dégâts dans les lignes EDF. »

Professionnelle depuis 1991, j’ai rarement vu des pousses tentaculaires instantanées !

Dans le monde de l’élagage quelques entreprises ont les marchés publics pour l’entretien des lignes électriques, peut-être, peuvent-elles être mise d’astreintes pour les urgences, nul ne le conteste.

Toutes les autres, et particulièrement les petites, se trouvent dans une situation ubuesque, car sans aide de l’État elles continuent de travailler, sauf que les clients ne veulent pas de travaux chez eux en ce moment, donc pas d’entrée d’argent. 

Voilà un petit résumé de ce qu’il se passe dans le monde de l’élagage et plus généralement dans le monde des cotisants MSA, qui sont tous considérés comme des agriculteurs.

Violencedutravail.com

Merci pour ce témoignage qui fait suite à l'appel à témoignage sur les conditions de travail en cette période de pandémie, appel à témoigner que vous retrouverez sur le blog : "A l’heure où le covid-19 amène certaines populations à continuer à travailler coûte que coûte, où il est demandé à d’autres de faire du télétravail, à d’autres d’être en activité partielle et où le gouvernement réduit les droits des salariés, il nous paraît nécessaire de rendre visible ce qui se passe dans le monde du travail. Témoignez ! "

Si vous aussi vous voulez témoigner écrivez nous à contact@violencedutravail.com

 (Il n’y a pas de format pour témoigner, faites comme vous le sentez. Les témoignages sont anonymisés.)

Pour lire d'autres témoignages en ligne c’est sur www.violencedutravail.com et sur le blog de médiapart : violencedutravail.com

Nous sommes aussi sur facebook sur une page intitulée Violencedutravail  https://www.facebook.com/violencedutravail/

et sur twitter : https://twitter.com/ViolenceTravail

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.