Quand la violence pandémique démultiplie la violence du travail

A l’heure où le covid-19 amène certaines populations à continuer à travailler coûte que coûte, où il est demandé à d’autres de faire du télétravail, à d’autres d’être en activité partielle et où le gouvernement réduit les droits des salariés, il nous paraît nécessaire de rendre visible ce qui se passe dans le monde du travail. Témoignez !

A l’heure où le covid-19 amène certaines populations à continuer à travailler coûte que coûte, où il est demandé à d’autres de faire du télétravail, à d’autres d’être en activité partielle et où le gouvernement réduit les droits des salariés, il nous paraît nécessaire de rendre visible ce qui se passe dans le monde du travail.

Le site violencedutravail.com a été créé pour donner à voir la violence du travail. Cette violence subie. Aujourd’hui encore, ce sont les salariés, les précaires, les « indépendants » qui subissent des conditions de travail dégradées, qui sont contraints d’aller travailler sans protection, la boule au ventre.

Si vous souhaitez écrire ou parler de ce que vous vivez, envoyez-nous un message à l’adresse suivante : contact@violencedutravail.com

 (Il n’y a pas de format pour témoigner, faites comme vous le sentez. Les témoignages sont anonymisés.)

 Violencedutravail.com

Pour lire les témoignages en ligne c’est sur www.violencedutravail.com

Sur le blog de médiapart : violencedutravail.com

Nous sommes aussi sur facebook sur une page intitulée Violencedutravail 

https://www.facebook.com/violencedutravail/

et sur twitter : https://twitter.com/ViolenceTravail

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.