Virginie Lou-Nony
Ecrivain, initiatrice d'ateliers d'écriture, présidente de l'association L'Ermitage
Abonné·e de Mediapart

14 Billets

0 Édition

Billet de blog 11 janv. 2017

Habiter

Les humains ne sont pas les seuls à « habiter » : pour les animaux aussi, c'est une préoccupation. Sous la pression économique, les humains n'abandonneraient-ils pas la nécessité d'«habiter » pour se résigner à « loger » ?

Virginie Lou-Nony
Ecrivain, initiatrice d'ateliers d'écriture, présidente de l'association L'Ermitage
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Dans notre maison en construction, dame rougequeue avait décidé de faire son nid au-dessus d’une future fenêtre. L’idée pouvait paraître a priori excellente – un coin abrité et cependant ouvert –, mais des huisseries allaient être posées d’un jour à l’autre, et madame ayant pondu, couvé, se retrouverait prisonnière. Nous lui avions donc signifié, en balayant les premières brindilles et les premières plumes que non, mieux valait chercher ailleurs. Elle avait protesté, riposté, nous avait, perchée sur l’échafaudage, copieusement engueulés. Si bien qu’abdiquant notre savoir au futur, on l’avait laissé faire et qu’on avait eu des jours et des jours pour l’observer, choisissant son emplacement, à la lumière mais pas trop, près de l’ouverture mais pas trop, à l’abri des courants d’air mais pas confinée ; qu’on l’avait vu (on travaillait, elle aussi, chacun de son côté, la hache de guerre enterrée) accumuler les matériaux (comme nous), les agencer (comme nous) les intriquer (comme nous) bref faire son nid (comme nous).

À un signal (on avait commencé à chauler les murs, était-ce l’odeur de la chaux ?) elle était partie d’une heure sur l’autre, nous laissant son nid inachevé. Nous l'avons conservé jusqu’à ce jour comme un symbole, au-dessus de la fenêtre, lieu de rencontre entre des êtres d’espèces différentes mais liées par cet acte vital : habiter.

L’intelligence de la petite bête réputée chiche en neurones nous a touchés, nous partagions les soucis des constructeurs : emplacement, orientation, choix des matériaux, environnement. Et bien sûr, avant d’avoir la possibilité de faire ces choix, nous avions dû subir les uns et les autres des lieux de vie temporaires, nous en accommoder non sans mal parce que le travail n’était pas loin, parce qu’on était fauchés, parce que.

Mais que des architectes, des êtres humains doués d’intelligence et de sensibilité, qui ont fait des études et voué leur vie à la question de l’habitat aient pu concevoir ça

Vaulx en Velin © Virginie Lou-Nony

laisse béant – sans voix ni pensée.

Ceux qui y vivent, bien sûr, n’ont pas le choix. Sauf que là d’où ils viennent, les constructeurs ont d'autres solutions :

Quel mirage de progrès, quelle croyance en quel avenir pourrait donner envie de troquer l'un pour l'autre si des réalités cruelles, famines, guerres, persécutions, n'obligeaient à partir?

Ici la vie s'absente et des mots vides, grange, lutins, posent sur le réel sordide un voile de paillettes fatiguées.

Vaulx en Velin, jeux d'enfants © Virginie Lou-Nony
Vaulx en Velin, aire de jeux © Virginie Lou-Nony

Les enfants ne marchent pas dans la combine : un mercredi après-midi, seule une corneille occupe pensivement l'aire de jeu. D'ailleurs tout est vide : les rues, les squares, les terrains vagues clôturés (mais pourquoi?) de barrières en fer :

Vaulx en Velin, terrain vague © Virginie Lou-Nony

Dans l'après-midi, avant de prendre ces photos, j'ai rencontré des êtres "qui ont vécu", comme on dit pudiquement. Intéressés, intéressants mais quasi muets, las, coupés d'eux-mêmes et de leur racine sauvage (je ne confonds pas sauvage et barbare, les plantes sauvages n'ont rien de barbare, de même que les cultivées n'ont rien de civilisé); j'ai rencontré des gens murés comme leurs nids de béton, mais qui avaient encore le courage de tendre une main au-dehors. Mes respects.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
À l’Assemblée, le RN s’installe et LFI perd la partie
Les députés ont voté mercredi la répartition des postes de gouvernance de l’Assemblée nationale, offrant deux vice-présidences au parti de Marine Le Pen. Privée de la questure qu’elle convoitait, La France insoumise a dénoncé les « magouilles » de la majorité, qu’elle accuse d’avoir pactisé avec la droite et l’extrême droite.
par Pauline Graulle, Christophe Gueugneau et Ilyes Ramdani
Journal — Violences sexuelles
Les contradictions de la défense de Damien Abad
Damien Abad est visé par une enquête pour « tentative de viol ». Questionné par BFMTV sur le témoignage de la plaignante, l’avocat du ministre a affirmé que son client ne la connaissait « absolument pas », ne sachant pas de « qui il s’agit ». Ce que contredisent plusieurs éléments obtenus par Mediapart. Contacté, Me Benoît Chabert revient sur ses propos.
par Marine Turchi
Journal — Santé
Gynécologues accusés de viols : le dialogue est rompu entre médecins et patientes
La secrétaire d’État et gynécologue Chrysoula Zacharopoulou est accusée de « viol » et de « violences » par des patientes, à la suite du professeur Daraï, qui fut son chef de service. Les gynécologues rejettent le terme de viol en cas d’examen gynécologique. Les militantes fustigent un déni des violences.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
Inflation : en France, grèves partout, augmentations nulle part
Depuis des semaines, des arrêts de travail éclatent dans toute la France, et dans tous les secteurs. Le mot d’ordre est toujours le même : « Tout augmente sauf nos salaires. » Après des négociations décevantes, les travailleurs se mobilisent pour obtenir des augmentations à la hauteur de l’inflation.
par Khedidja Zerouali

La sélection du Club

Billet d’édition
Covid-19, 7ème vague : l'État se rend encore « fautif »
Une septième vague de contaminations au COVID-19 frappe la France. Alors que le tribunal administratif de Paris a reconnu l'État « fautif » pour son impréparation lors de la première vague, le gouvernement ne semble pas tenir compte des remarques passées ni des alertes de la société civile.
par Mérôme Jardin
Billet de blog
Innovation et Covid : demain, rebelote ?
La quiétude retrouvée dans nos pays n’est pas de bon augure. S’il y a résurgence du Covid, tout est en place pour revivre ce qui a été si cruellement vécu: l’injustice dans l’accès aux vaccins à l’échelon mondial et le formatage de la gestion de la pandémie au gré des priorités économiques des pays riches et intérêts financiers des firmes pharmaceutiques ... Par Els Torreele et Daniel de Beer
par Carta Academica
Billet de blog
« Very bad trips » à l’Organisation mondiale du commerce
20 mois et 6 jours de négociations à l’Organisation mondiale du commerce (OMC) pour finalement acter, une nouvelle fois, que le commerce prime sur la santé. L’OMC et l’Union européenne (UE) se gargarisent aujourd’hui d’un accord sur la levée temporaire des brevets (TRIPS) sur les vaccins anti-COVID.
par Action Santé Mondiale
Billet de blog
Hôpital public : lettre ouverte à Monsieur le Président
A l’orée de cet été, la situation de l’hôpital public est critique. Nous sommes à la croisée des chemins. Depuis des mois l'hôpital public est sur le devant de la scène, après les 2 années de pandémie cet été s'annonce difficile. Nous adressons aux responsables politiques un point de vue de cadres et de soignants de proximité, investis dans l'hôpital, un bien commun, qu'il faut préserver, quoi qu'il en coûte.
par Fabienne dubeaux