La France Insoumise, c'est bien plus que la personne de Mélenchon !

On peut critiquer la nature colérique de Mélenchon, mais il est le représentant incontestable de la France Insoumise, avec un entourage de gens de qualité comme François Ruffin, Manon Aubry ou Adrien Quatennens. Leur programme, "L'avenir en commun", est la seule alternative cohérente à un système politique en pleine débâche, virant au fascisme.

Amis de Mediapart,

Votre journal ne perd jamais l’occasion de pourfendre Mélenchon. Dernier exemple, le 18 février, la publication à la une de l’affaire des comptes de campagne de la FI. Cette information valait certes d’être publiée, mais la publier à la une trahissait une volonté malfaisante, avec un titre qui ne s’imposait pas : « un proche de Mélenchon... ». En revanche, les résultats nationaux désastreux de la LREM aux élections municipales, à savoir 2,2%, cachés depuis un an par le pouvoir, n’ont fait l’objet que d’une brève dans votre journal. Mediapart protègerait-il LREM ? Je ne le crois pas. Mais Mélenchon y est maltraité systématiquement. Je vous accorde que le personnage est plein de défauts, colérique, excessif, intraitable et j’irais jusqu’à reconnaître que la gestion du mouvement France Insoumise semble peu démocratique. Mais Mélenchon est aujourd’hui, dans les medias, le représentant incontesté de FI, avec, dans son entourage, des gens de qualité comme François Ruffin, Manon Aubry ou Adrien Quatennens. Leur programme, « L’avenir en commun », est la seule alternative cohérente à un système politique en pleine débâcle, virant au fascisme. Je ne défends pas la personne de Mélenchon, je défends ce programme, dont le premier acte, en cas de succès électoral en 2022, serait, par referendum, l’instauration d’une VIème République, abolissant une constitution héritée d’un coup d’état militaire en 1958. Je ne me fais pas d’illusions sur l’honnêteté intellectuelle des « élus de la Nation ». J’ai vécu douloureusement les trahisons du surnommé « Flanby » pendant cinq ans. Mais la situation est tellement désespérée que ça vaut le coup de parier, avec FI, sur un avenir plus humain. Je pense que la grande majorité de vos lecteurs sont sur cette ligne et que vous en choquez plus d’un en vous acharnant bêtement sur l’individu Mélenchon.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.