Algérie du possible de Viviane Candas en salles le 7 décembre 2016

« C’est un panorama passionnant, plein de fièvres et de doutes, sur la guerre et l’après-guerre d’Algérie que bien peu de Français (et d’Algériens) connaissent, un hommage émouvant à un homme qui a donné sa vie pour ce pays…. Il est essentiel à la connaissance de l’histoire de l’Algérie contemporaine. » Benjamin STORA

https://www.youtube.com/watch?v=YM9WwTLyXF0&feature=youtu.be

En rencontrant ses anciens compagnons de combat, le film suit le parcours d’Yves MATHIEU, né à Annaba, anticolonialiste en Afrique Noire puis avocat du FLN.
À l’Indépendance de l’Algérie, il rédige les Décrets de Mars sur les biens vacants et l’autogestion, promulgués en 1963 par Ahmed BEN BELLA.
La vie d’Yves MATHIEU est rythmée par ses engagements dans une Algérie qu’on appelait alors « Le Phare du Tiers Monde ». La réalisatrice, qui est sa fille, revient sur les conditions de son décès en 1966.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.