Preuve du caractère antidémocratique et dangereux des pro-Mélenchon

J'informe les lecteurs mediapartiens que les Insoumis ou affiliés comme tels dits proches du peuple ont monté en épingle un billet que j'ai écrit et publié sur le club de Mediapart (Jean-Luc Mélenchon et Sophia Chikirou doivent quitter la France Insoumise).

J'informe les lecteurs mediapartiens que les Insoumis ou affiliés comme tels dits proches du peuple ont monté en épingle un billet que j'ai écrit et publié sur le club de Mediapart (Jean-Luc Mélenchon et Sophia Chikirou doivent quitter la France Insoumise).

Les réactions hors-sol de ces soit-disant soutiens de la démocratie et de la liberté d'expression m'ont laissé pantois. Tout est parti d'un compte tweeter qui a tweeté cet article cité provoquant un déluge d'insultes, de mépris et d'agressions verbales à mon égard absolument délirants. Voici une sélection des meilleurs ou plutôt des pires tweets que j'ai eus la stupéfaction de lire : "WAEL MEJRISSI, ancien artisan transporteur....", "Encore une saloperie innommable", "Le mec qui a écrit ça est un gros con". Le compte tweeter sur lequel vous trouverez toutes les commentaires nauséabonds en lien avec mon billet est @Padrouga. Accrochez-vous, ça décoiffe!

Que répondre à des illuminés qui croient être dans le camp du bien et tous ceux qui ne pensent pas comme eux dans le camp du mal? Pas grand chose mais ces injures pour le moins surprenantes venant de gens affiliés de près ou de loin à l'idéologie melenchoniste ont le mérite de démontrer la vacuité démocratique de ce mouvement sinon une dérive autoritaire clairement assumée pour museler toute voix discordante. Le déferlement de haine dont j'ai fait l'objet m'a ébranlé à la simple projection d'un JLM à la tête de l'exécutif. Les ennemis de la démocratie ne sont pas forcément ceux qu'on croit et mes observations ont fini de me convaincre que ce parti est aux antipodes du pluralisme et de la liberté d'expression.

J'ai donc jugé nécessaire de porter à la connaissance du grand public ces réactions scandaleuses pour que ceux qui croient au projet émancipateur et supposé démocratique de cette officine ouvrent enfin les yeux. Je ne fais de la propagande pour aucun parti et mes billets le prouvent sans détour. Ni macroniste, ni hollandiste, ni sarkoziste et jamais je n'ai été jeté en pâture sur la toile en critiquant ces leaders de parti.

Mais toucher au prophète JLM et à Sophia Chikirou qui, d'après la rédaction de Mediapart, surfacture généreusement ses prestations est un sacrilège surtout venant d'un vulgaire artisan transporteur, comme l'exprime un des tweets cités. Un merveilleux exemple d'empathie envers le peuple que chacun appréciera à sa juste valeur.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.