Clause de conscience.

Une clause de conscience correspond à un droit reconnu à certains professionnels de ne pas accomplir un acte contraire à leur éthique.

Par exemple en France, et dans d'autres pays, des médecins, ou autres professionnels de santé, peuvent refuser de rendre certains services médicaux pour des raisons de religion ou de conscience (avortement par exemple).

Pourquoi en France les médecins, mais pas les enseignants (par exemple), bénéficient-ils d'une clause de conscience? La justice voudrait pourtant l'égalité.

Par exemple, la clause de conscience autorise les médecins et les sages-femme à refuser de pratiquer des avortements. Celle clause de conscience méprise le droit des femmes à disposer d'elles-mêmes. Les pharmaciens en revanche ont renoncé à leur clause de conscience, par respect de la libre autonomie des femmes.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L’auteur·e a choisi de fermer cet article aux commentaires.