Il n'y a pas de maître qui ne puisse être élève.

Le titre de ce billet est de Baltasar Gracian y Morales (1601-58). "Beaucoup seraient sages s’ils ne croyaient pas l’être." / "Il faut parfois une grande intelligence pour ne pas comprendre." (Baltasar Gracian)

Autres citations de cet écrivain jésuite du siècle d'or espagnol:

"Le premier signe de l’ignorance, c’est de présumer que l’on sait." / "Aie la connaissance ou écoute ceux qui l’ont." / "Le sage tire plus de profit de ses ennemis que le fou n'en tire de ses amis." / "C'est faire en homme sage de ne parler jamais en superlatifs, car cette manière de parler blesse toujours, ou la vérité, ou la prudence."

"Il n'y a point de plus haute vengeance que l'oubli." / "Le dédain est la forme la plus subtile de la vengeance."

"The greatest service you can render someone else is helping him help himself." / "When you counsel someone, you should appear to be reminding him of something he had forgotten, not of the light he was unable to see."

"Bien crédule est celui qui ne ment jamais."

"L’homme qui en a compris un autre est en état de le dominer."

"Il faut être tel que l'on n'ait pas à rougir devant soi-même."

"Penser avec le petit nombre et se faire entendre de la masse."

"Celui qui sera le maître de soi-même le sera bientôt des autres." / "Oui et non sont bien courts à dire: mais avant de les dire, il faut penser longtemps." / "Si l'on connaît le point faible de quelqu'un on peut le mener où l'on veut."

"Pour vivre, laissez vivre."

"Les choses ne sont point ce qu'elles sont, mais ce qu'elles paraissent être."

"La présence diminue la réputation, l’absence l’augmente."

"Le silence est le sanctuaire de la prudence."

"It is better to sleep on things beforehand than lie awake about them afterward."

"L'amitié multiplie les biens et partage les maux." / "Il vaut mieux savoir conserver ses amis que ses biens." / "On ne doit point abuser de ses amis, ni rien exiger d'eux au-delà de ce qu'ils accordent volontiers." / "Il n'y a point de désert si affreux que de vivre sans amis."

"Les flèches percent le corps, et les mauvaises paroles l'âme."

"Nous n'avons rien à nous que le temps."

"Un grain de gaieté assaisonne tout."

"Le vulgaire ne compte point les coups qui portent, mais ceux que tu manques."

"Il faut bien aviser à ne pas se noyer en voulant secourir ceux qui se noient." / "Never open the door to a lesser evil, for other and greater ones invariably slink in after it."

"Savoir demander. Il n'y a rien de plus difficile pour quelques-uns ni de plus facile pour quelques autres."

"Une même chose a différentes faces, selon qu'on la regarde différemment; et de là vient que les uns prennent plaisir à tout, et les autres à rien."

"Très souvent, le mal vient du remède même. Ce n'est donc pas la pire règle de la vie que de laisser aller les choses."

"Un homme ne peut valoir que ce qu'il plaît aux autres de le faire valoir." (Baltasar Gracian) [à comparer à Blaise Pascal: "Voulez-vous qu’on croie du bien de vous? N’en dites pas." / "Do you wish people to think well of you? Don't speak well of yourself."]

"Ne combat jamais un homme qui n’a rien à perdre." / "Never compete with someone who has nothing to lose."

"Le dire est aisé, le faire difficile."

"Ayez toujours quelque chose à désirer; sinon votre bonheur vous rendra malheureux."

"La médiocrité obtient plus en s’appliquant que la supériorité qui ne s’applique pas."

"Two kinds of people are good at foreseeing danger: those who have learned at their own expense, and the clever people who learn a great deal at the expense of others."

...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.