Gouvernement Macron 1: prêt pour un nouveau dialogue?

La liste des ministres du gouvernement Macron fraîchement établie, une sempiternelle question revient à nos esprits dubitatifs : "que vont-il changer ?" Et si on leur demandait ? whyboOk.org, plateforme de démocratie directe, vous propose de leur poser vos questions dès maintenant.

Pendant les Présidentielles, whyboOk.org, en partenariat avec Mediapart, vous a invité à poser vos questions aux candidats. 115 questions ont ainsi été posées et ont obtenu 59 réponses de la part de 5 candidats au premier tour (Benoît Hamon, Jean-Luc Mélenchon, Nathalie Arthaud, Philippe Poutou et Nicolas Dupont-Aignan).

Et maintenant ?

Emmanuel Macron vient de nommer son gouvernement, confiant ainsi de lourdes responsabilités à ses ministres. Seront-ils à la hauteur de la tâche ? Il est permis d'en douter. Il est permis de se demander ce qu'ils vont mettre en oeuvre, de se demander comment ils vont faire évoluer les sujets dont ils ont la charge. Notre souhait est qu'il soit possible de le leur demander directement, et qu'ils nous répondent.

Comment ?

Le principe de whyboOk est simple : chaque citoyen peut poser une question à un décideur politique (ministre par exemple) ou économique (PDG d'entreprise par exemple). Il suffit pour cela de rédiger sa question, fournir des éléments de contexte si possible, identifier le(s) décideur(s) concerné(s), et la soumettre. Sur whyboOk, toute question est acceptée pourvu qu'elle concerne une action, une décision ou un engagement et ne contienne pas de propos diffamatoires, intolérants ou injurieux.

La question n'est pas envoyée immédiatement au(x) décideur(s) concerné(s). Avant de lui être transmise, elle doit atteindre un premier palier de 100 votes. Ainsi le décideur reçoit une question dont 100 personnes souhaitent connaître la réponse. Si cela ne suffit pas, elle sera envoyée à nouveau 200 votes, puis 500, 1000... jusqu'à ce que le décideur réponde. Notez que le nombre de citoyens est un moyen d'augmenter la pression sur le décideur, mais d'autres éléments s'y ajoutent : le fait que mediapart relaie les questions posées sur whyboOk a ainsi fortement contribué à l'obtention des réponses des candidats pendant les Présidentielles. Un autre exemple est la diffusion par l'association L214 d'une question sur les oeufs de poules élevées en batterie, ayant permis d'obtenir une réponse de Serge Papin, PDG de système U.

Ainsi, nos voix comptent parce qu'elles sont celles de citoyens concernés par les décisions de nos gouvernements et parce qu'elles reflètent nos interrogations ou nos défiances à leur égard. Il se trompe, celui qui croit qu'elles n'ont aucun pouvoir. Il est aisé de ne pas agir, de prétendre que nos questions sont vaines et le dialogue illusoire. Il est aisé de clamer que rien ne changera jamais. Alors que tout évolue constamment, même si ça n'évolue pas assez vite, ou que ces évolutions sont négatives. Par ce que nous tentons ou ne tentons pas, nous sommes acteurs. Par nos actions ou notre inertie, nous sommes acteurs.

Nous vous proposons aujourd'hui d'interroger le gouvernement d’Emmanuel Macron sur whyboOk.org, notre plateforme est faite pour ça.

1. Rendez-vous sur whybook.org, puis cliquez sur "Posez une question".

2. Après avoir créé votre compte whyboOk en 10 secondes, rédigez votre question puis soumettez-la à un ministre, au Président (si la question dépend directement de sa responsabilité), ou à un autre décideur politique.

Important : vous pouvez également apporter VOTRE VOIX aux questions posées par d'autres citoyens, c'est important pour qu'elles soient envoyées au(x) décideur(s). Pour cela cliquez sur moOtonner*

3. Une fois la réponse obtenue, vous pourrez en évaluer la transparence et le contenu.

A vous de jouer !

* moOtonner (attention, 2nd degré) = apporter votre voix pour que la question soit envoyée au(x) candidats(s).

Il faut que 100 personnes veuillent obtenir la réponse pour que cette question soit envoyée aux candidats par courriel. Puis, elle sera envoyée à nouveau à 200, 500, 1000 personnes...

whyboOk, kezako ?

Née il y a 3 ans du désir de proposer aux citoyens un outil de contrepouvoir par le dialogue, whyboOk.org est un site géré par une association loi de 1901 financée uniquement par la société civile.

Pas de subventions, pas de mécénat, pas de publicité. Pour en savoir plus : qu'est-ce que whyboOk ?

NB : le nom est en anglais, afin de pouvoir, dans un futur proche, poser des questions à des décideurs politiques et PDGs en dehors de la France.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.