Comment la blockchain de l’éther est en train de causer sa perte

Lancée en juillet 2015, l’Ethereum est aujourd’hui la seconde cryptomonnaie sur le marché et une sérieuse concurrente du Bitcoin. Mais depuis quelques semaines, la monnaie a connu de grands revers, en particulier une chute drastique de sa valeur.

Ainsi, elle a perdu environ 20 % en seulement trois semaines. Les spécialistes pensent que ces mauvaises nouvelles pourraient être dues à la popularité et au succès de la blockchain de l’éther.

Un ensemble de circonstances défavorables

Le mercredi 5 septembre 2018, des rumeurs selon lesquelles la banque d’affaires Goldman Sachs voulait arrêter son projet de création d’un bureau de trading de bitcoin ont commencé à courir. Plusieurs médias et institutions spécialisés dans les cryptomonnaies, dont actucrypto.info en ont parlé. Cette annonce n’a pas seulement touché la monnaie de Satoshi Nakamoto, mais toutes les autres cryptomonnaies. C’est à cette période que l’Ethereum a amorcé sa chute, qui va le conduire trois semaines plus tard à un bilan alarmant.

Trop de boulot pour la blockchain de l’Ethereum !

La blockchain de l’Ethereum est assez particulière et diffère largement de celles des autres monnaies électroniques. En général, les blockchains des monnaies les plus populaires permettent d’authentifier les transactions grâce à des calculs effectués sur un certain nombre de machines. Mais avec l’ether, le travail va plus loin : en effet, sa chaîne de blocs est capable de conduire totalement les transactions à terme lorsqu’elles sont authentifiées. Ainsi, pour une transaction impliquant plusieurs personnes, la blockchain pourra instantanément distribuer aux différentes parties la somme qui leur revient.

Ces fonctionnalités attrayantes de la blockchain de l’ether ont permis d’attirer la majorité des levées de fonds en monnaies virtuelles. Cela a entraîné une forte hausse de l’Ethereum. Mais, cela n’a pas été sans conséquence sur le fonctionnement de la monnaie ! Le nombre de transactions ayant fortement et brusquement augmenté, le réseau de la blockchain s’est très vite vu saturé. Les utilisateurs ont donc commencé à payer plus cher afin que leur opération soit effectuée dans de bons délais. Cela a marqué le début de la fin.

Beaucoup trop de capitaux

Avant l’explosion du coût de l’ether, de nombreuses entreprises sont passées par des ICO (Initial Coin Offerings) pour lever des fonds. Elles ont donc amassé de grosses quantités de cryptomonnaies, qui vont même jusqu’à dépasser le montant des capitalisations. Afin de retrouver les liquidités engendrées par ces ICO, les entreprises ont été contraintes de remettre sur le marché les grosses quantités ethers préalablement acquises.

Offre en forte hausse, demande statique : la conséquence de cette situation ne peut être que la perte de valeur de cette monnaie

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.