#WalkAway : la ligne identitaire contestée au sein du Parti démocrate américain

Bientôt le PIR et les Indigènes de la république dans les poubelles de l'histoire ? Selon RT, avec la campagne #WalkAway, le "parti-Modèle", le Parti Démocrate américain, semble se déchirer à propos de la ligne racialiste qui mise tout sur la captation du vote de minorités victimisées.

https://francais.rt.com/international/52138-walkaway-parti-democrate-americain-secoue-mouvement-contestation-interne

"La campagne WalkAway, par laquelle des démocrates expliquent qu'ils quittent un parti englué dans le politiquement correct et qui cultive l'idée d'une oppression systémique des minorités à des fins électoralistes, prend de l'ampleur sur les réseaux."

 

dg-zkvyvqae0qnt

 

"Depuis plusieurs mois, il existe un véritable mouvement de contestation du parti au sein des minorités qui votent traditionnellement démocrate. L'influent rappeur Kanye West, qui se définit comme un esprit libre, a par exemple pris position en avril dernier devant ses 27 millions d'abonnés en faveur de Candace Owens. Cette commentatrice politique conservatrice afro-américaine s'est notamment fait connaître en reprochant aux Noirs des Etats-Unis d'être des « esclaves sur la plantation du parti démocrate ». De quoi donner des sueurs froides aux démocrates à quelques mois des élections de mi-mandat ?"

Le mouvement WalkAway a aussitôt été accusé par les cadres démocrates d'être influencé par la Russie.

 

dhyvrjdw0aafi6z

 

Mon commentaire : cette campagne surgit dans le contexte de l'enregistrement des électeurs pour les élections de "midterm". Le risque pour les Démocrates, ce serait d'abord le succès d'une politique économique de Trump qui permettrait d'améliorer la qualité de vie de la population noire. On pourrait ainsi envisager, dans la perspective la plus optimiste, un changement de nature du vote démocrate. La défaite de la stratégie clintonienne que représenterait le départ d'une partie de l'électorat noir, plutôt conservateur, favoriserait la tendance représentée actuellement par Bernie Sanders.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.