Les Etats-Unis sanctionnent le Salvador pour avoir révélé une affaire de corruption

http://www.cispes.org/blog/us-sanctions-el-salvador-revealing-financial-corruption-flores-case/?utm_content=buffer4c14b&utm_medium=social&utm_source=twitter.com&utm_campaign=buffer

Mauricio Funes (Front Farabundo Martí de libération nationale, FMLN), président du Salvador de 2009 à 2014 avait révélé une importante affaire de détournement de fonds publics par l'ancien président Francisco Flores (ARENA, extrême droite, 1999-2004), actuellement emprisonné. 10 millions de dollars d'aide humanitaire à la République du Salvador provenant du gouvernement de Taiwan, avaient été transférés aux Bahamas par Flores pour son compte personnel. Or ces informations n'auraient pu être révélées sans la coopération entre le Salvador et le Département du Trésor américain. Le Département du Trésor n'ayant pas apprécié que le scandale éclate, cette coopération est donc aujourd'hui stoppée.

the decision’s timing and severity is unusual, and raises questions about the US’s professed commitment to combating money laundering in El Salvador, much of which involves channeling funds through US banks.

Les Etats-Unis soutiennent activement le parti d'opposition ARENA ainsi que la presse d'opposition. Le Salvador, qui faisait autrefois partie de l'arrière-cour des Etats-Unis, a servi de base aux "Contras", paramilitaires mis en place et armés par l'Oncle Sam pour lutter contre la révolution au Nicaragua et y semer la terreur.

 

img-3815-12-300x200 img-3815-12-300x200

Transfert de l'ex président Flores en prison (19/09/2014)

photo: José Mejía

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.