Grèce dans l'Union européenne: privatisation du patrimoine historique & archéologique

Au détour d'un billet de Panagiotis Grigoriou, parmi une masse d'informations toujours terribles sur la Grèce, abandonnée de tous, qui ne voit plus les fameux "internationalistes" qui défendent l'Europe...

http://www.greekcrisis.fr/2018/09/Fr0685.html

 

"Le gouvernement de l’indescriptible Aléxis Tsípras fait semblant de découvrir qu’avec le reste des biens publics il a également transféré la jouissance des sites archéologiques et des musées à la Treuhand à la grecque, c’est-à-dire aux mains des rapaces planétaires de l’Agence chargée de la privatisation des biens de la Grèce."

“l’Association des Archéologues Grecs souligne une nouvelle fois que les monuments historiques sont protégés par la Constitution et de ce fait, ils sont toujours de propriété publique et ne peuvent faire l’objet d’aucune transaction. Nous dénonçons ainsi, la tentative de transfert de la gestion de tous les monuments anciens comme plus récents, à la Compagnie de Gestion des Biens de l’État, Société Anonyme (ET.A.D. SA), d’après la décision 2018-0004586, en vertu de la loi. 4389 de 2016, et de la décision gouvernementale 86 du 18.06.2018, Journal Officiel 2320 du 19 juin.”

“Cette action inacceptable, même si elle se produit en temps de paix, ne peut être comparée qu'aux vandalismes des monuments et au pillage des antiquités durant les années pétrifiées de l'Occupation allemande, ou au moment où les antiquités était largement pillées au 19ème siècle.

Il s’agit enfin de la phase ultime dans l'aberration politique actuelle, étant donné qu’en même temps nous nous attendions plutôt à une action coordonnée pour le retour des antiquités volées et pour une compensation légitime liée à leur destruction en temps de guerre.

Pour ces raisons importantes, l'Association des Archéologues Grecs appelle les dirigeants politiques du ministère de la Culture et le gouvernement à annuler immédiatement le transfert de la propriété et la gestion des monuments de La Canée et des autres régions du pays inclus dans cette liste des 10 119 biens à transférer à la Compagnie de Gestion des Biens de l’État (...).” (Communiqué de l’Association des Archéologues Grecs sur leur site Internet)."

 

Drapeau national. Message de la Résistance grecque de 1944. Athènes, septembre 2018 Drapeau national. Message de la Résistance grecque de 1944. Athènes, septembre 2018

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.