L'UE veut imposer une thérapie de choc à l'Ukraine

http://www.ft.com/intl/cms/s/0/9a3efede-7fc5-11e4-acf3-00144feabdc0.html?siteedition=uk#axzz3QO51kfEq

Selon le Financial Times, l'UE assortit ses aides d'engagements de réformes structurelles en Ukraine. Iatseniouk, premier ministre dont le parti est le nouvel état-major des groupes fascistes locaux, a affirmé qu'il allait devoir "imposer des mesures impopulaires", des coupes sombres dans les dépenses publiques ainsi qu'une déréglementation de l'économie "non compétitive".

Par la voix de Wolfgang Schäuble, son ministre des Finances, l'Allemagne, qui ne doute de rien, impose des sanctions économiques à la Russie et se veut inflexible en Grèce, a par ailleurs demandé à la Russie d'effacer un prêt de 3 milliards de dollars que le Kremlin a fait à Kiev l'an dernier.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.