L'HYPOCRISIE DE L'OCCIDENT DANS LA GESTION DU TERRORISME DJIHADISTE.

L'histoire a montré qu'il est impossible de pactiser avec le djihadisme. Pourtant certains occidentaux, par opportunisme politique, continuent de jouer à ce jeu dangereux sous d'autres cieux.

L'HYPOCRISIE  DE L'OCCIDENT DANS LA GESTION DU TERRORISME DJIHADISTE.

La bête immonde a pris la vie de Samuel Paty le vendredi  16 octobre  2020 de façon si abominable qu'elle ne cessera jamais de heurter l'esprit humain. Mort pour avoir illustré une leçon sur la liberté d'expression d'une façon qui ne convient pas à certains qui se sont érigés en gardien de l'islam par le terrorisme djihadiste.

Personnellement j'aurais pu connaître le même sort lorsque je dispensais mes cours sur la laïcité.

Il est évident que certains exaltés accordent plus de crédit aux dogmes de l'extrémisme religieux qu'à Dieu lui-même.

Mais le problème est plus profond, cet horrible assassinat va peut-être obligé les pouvoirs publics à se poser les bonnes questions.

 D'où vient ce problème?

Depuis des lustres, toutes les preuves convergent  vers l'Arabie Saoudite comme  principal financier du Wahhabisme  extrême dans le monde. Ce wahhabisme  a donné naissance à un salafisme dont la famille Saoud  elle-même commence à avoir peur.

Mais aucun dirigeant occidental n'ose le dire, bien au contraire, nous avons tous vu comment Donald Trump et Emmanuel Macron ont protégé le prince héritier saoudien, Mohamed Bel Salman,  quand il a fait assassiner Jamal Khashoggi par décapitation en Turquie le 02 octobre 2018.

Le Qatar aussi finance les extrémistes musulmans, notamment au Mali et en Libye  mais l'occident se tait.

Ces deux pays vendent leur pétrole en occident et achètent des  armes  et des avions. Donc ce sont des bons clients et si vous êtes de bons clients tout vous est permis.

Tant que perdurera cette hypocrisie des puissances occidentales, cette lâcheté face à ces pays liberticides, les gens  se feront tuer par des individus imprégnés de ces idéologies qui n'ont rien à  voir avec l'islam.

Yamadou Traoré

Analyste politique

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.