L’élection la moins démocratique du monde

Dans toute élection, nous connaissons le nombre de votants. Toute ? Non ! L’élection américaine est l’évènement le plus suivi dans le monde aujourd’hui. Pourtant aucun journaliste ne vous donnera jamais la réponse à cette simple question : Combien d’ électeurs inscrits ?

bomber-democracy-bombing-89224-1463

L’élection présidentielle américaine n’aura pas lieu.

En tous les cas, pas aujourd’hui.

Aujourd’hui a lieu 3 141 élections, une dans chaque county des Etats-Unis, pour élire 538 grands électeurs.

Et c’est pour cette raison que personne ne s’intéresse vraiment au nombre total d’électeurs aux Etats-Unis.

Et c’est dommage. Car le nombre d’électeurs permet de mesurer le caractère démocratique d’un pays.

Et le moins que l’on puisse dire est que les Etats-Unis ne sont pas un parangon de démocratie.

Ce qui est étrange pour un pays qui prétend l’imposer à d’autres. Souvent à coup de bombes. 7 423 bombes américaines ont ainsi été lancées, seulement en 2019, et seulement sur l’Afghanistan. 

Souvent avec la collaboration de la France…. Pas nécessairement celle des français.

de-la-democratie-en-amerique-32

L’élection américaine n’est pas une élection démocratique.

En 2018, 153,07 millions de personnes étaient inscrites pour voter aux États-Unis. Sur une population à l’époque estimée à 327,2 millions d’américains. En 2018, la population en âge de voter aux Etats-Unis s’élevait à 249,75 millions. (sources : census.gov)

38,8% des électeurs américains en âge de voter n’étaient donc pas inscrits sur une liste électorale en 2018.

En 2018, aux Etats-Unis, seulement 46,78% de la population américaine étaient inscrits sur une liste électorale

A titre de comparaison, en France en 2017, 47 568 693 électeurs étaient inscrits pour le second tour de l’élection présidentielle. Sur une population estimée à 66,77 millions, il s’agit donc de 71,24% de la population française. (source : interieur.gouv.fr)

46,78% aux Etats-Unis contre 71,24% en France

Au regard de ce simple chiffre, comment peut-on encore considérer les Etats-Unis comme une démocratie ?

Un fait étrange 

153,07 millions d’inscrits en 2018, c’est étrangement moins que lors de l’élection de Trump. En 2016, 157,6 millions d’électeurs américains étaient inscrits sur la liste électorale. Pourtant la population américaine a augmenté entre 2016 et 2018.

Un second fait étrange 

Alors qu’elles ont lieu en même temps que l’élection présidentielle, les élections sénatoriales et législatives n’ont pas le même nombre d'électeurs.

Ainsi en 2016, 

  • Les élections pour le Sénat ont vu 97 261 445 électeurs s’exprimer
  • Les élections pour le Congrès ont vu 131 652 458 électeurs s’exprimer
  • Les élections pour le Président ont vu 136 669 276 électeurs s’exprimer

Un troisième fait étrange

Aux dernières élections présidentielles américaines, il y avait en fait 31 candidats. Pourtant 94,27% des votes se sont répartis entre deux candidats seulement.

womens-right-to-vote

Une histoire coloniale

Aux Etats-Unis, le vote n'est pas un droit mais un privilège. Du fait de l'histoire coloniale du pays, il est compris comme un privilège; un privilège réservé à l'élite blanche, propriétaire terrienne de préférence. En un mot, aux colons.

D'ailleurs les citoyens américains  des colonies américaines (Samoa, Guam, Puerto Rico, Îles Vierges et Îles Marianne du Nord) n'ont pas le droit de vote.

Les femmes américaines obtiendront le droit de vote le 18 août 1920... un an après les femmes afghanes.

Et seulement les femmes blanches. 

Les autres, notamment celles d'origine africaines, devront attendre le 6 août 1965. Et encore uniquement celles âgées de plus de 21 ans.

Les plus jeunes d'entre elles se verront accorder le droit de vote, dès 18 ans, six ans plus tard : le 2 mars 1971.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.