Faut-il dissoudre Les Républicains ?

Les députés ont récemment voté en première lecture une loi confortant les principes de la république. L’honnêteté de ses présidents est-elle un principe de la république ? Après la condamnation de Sarkozy, Balladur, Tron et Fillon se pose un cruel dilemme à Gérald Darmanin : Faut -il dissoudre Les Républicains ?

Si tu n'as pas volé sous Sarkozy © Yamine Boudemagh Si tu n'as pas volé sous Sarkozy © Yamine Boudemagh

Si tu n'as pas tué sous Hollande © Yamine Boudemagh Si tu n'as pas tué sous Hollande © Yamine Boudemagh

Si tu n'es pas mort sous Macron © Yamine Boudemagh Si tu n'es pas mort sous Macron © Yamine Boudemagh

Que retenir de la condamnation de Sarkozy ?

Que retenir de la condamnation de Nicolas Sarkozy après celle de Jacques Chirac ?

Que retenir de la condamnation de Nicolas Sarkozy, de Jacques Chirac après celle d'Edouard Balladur ?

Que retenir de la condamnation de Nicolas Sarkozy, de Jacques Chirac, d'Edouard Balladur après celle de François Fillon ?

Que retenir de la condamnation de Nicolas Sarkozy, de Jacques Chirac, d'Edouard Balladur, de François Fillon après celle d'Alain Juppé ?

Le Parti politique qui a le plus changé de nom sous la Vème République s'est appelé RPR puis UMP et aujourd'hui s'appelle Les Républicains.

Il a gouverné la France de 1986 à 1988, puis de 1993 à 2012 soit 21 ans. Il nous donné deux présidents et six premiers ministres. Sur ces huit élus au plus haut niveau de l'état, cinq ont été condamnés par la justice de notre pays.

Ce parti nous a donné aussi une pléthore de ministres. Un certain nombre, et non des moindres, ont aussi été condamnés par la justice de notre pays : De Léon Bertrand à Georges Tron plus récemment, en passant par Alain Carignon, Michel Noir, Charles Pasqua, Claude Guéant,...

A un échelon plus bas, le parti nous a donné des maires, et le plus célèbre d'entre eux reste sans conteste l'extraordinaire Patrick Balkany... condamné par la justice lui aussi.

Gérald Darmanin a récemment dissous des associations utilisant de simples soupçons de non-conformité aux valeurs de la république.

Là, il s'agit de faits réels, tous établis pas la police dont Gérald Darmanin est le patron. Ces faits ont tous été confirmés par le ministère de la justice. Ils sont indiscutables.

Donc la question se pose :

Faut-il dissoudre les Républicains ?

Le Projet de loi nº 3649 confortant le respect des principes de la République a été adopté en première lecture à une grande majorité...des députés de la majorité présidentielle. Donc de celle qui permet l'existence du gouvernement dont fait partie Gérald Darmanin.

Le chapitre II de cette loi concerne les associations. L’article 6 soumet toute subvention publique au  respect des principes républicains. S’il est établi que l’association bénéficiaire d’une subvention poursuit un objet incompatible avec le contrat d’engagement républicain qu’elle a souscrit, l’autorité enjoint au bénéficiaire de lui restituer les sommes versées.

p12575-big

En 2021, le parti Les Républicains a reçu en aide publique, qui est attribuée en deux versements.

  • 3 922 429,71 € lors d'un premier versement
  • 9 188 329,35 € lors du second versement

Suite à la condamnation désormais habituelle de ses dirigeants par la justice républicaine de notre pays, faut-il demander au parti Les Républicains la restitution des 13, 11 millions d'euros d'aide publique ?

L'honnêteté des dirigeants politiques est-elle un principe républicain ?

Pire, ce parti est celui qui tous les ans paient le plus de pénalités pour non respect de la parité hommes-femmes. En 2021, et comme les années précédentes, il a du payer 1 787 436,33 € d'amende.

L'égalité homme-femme est-elle un principe républicain ?

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.