Yamine Boudemagh
Citoyen Hyper-Engagé
Abonné·e de Mediapart

216 Billets

2 Éditions

Billet de blog 17 avr. 2022

Yamine Boudemagh
Citoyen Hyper-Engagé
Abonné·e de Mediapart

Ceci n’est pas une élection présidentielle

Non, Jean-luc Mélenchon n’a pas perdu l’élection présidentielle. Ce sont ses électeurs qui décideront le nom du ou de la prochain.e président.e. Non, Valérie Pécresse n’a pas perdu l’élection. Ce sont des membres de son parti qui composeront le futur gouvernement du vainqueur de l’élection, quel.le qu’il.elle soit. Ceci n’est pas une élection, ceci est une arnaque au mode de scrutin.

Yamine Boudemagh
Citoyen Hyper-Engagé
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Hypothèse 1 : Le Vote Marine Le Pen

Marine Le Pen veut être élue sur son programme. La mesure phare de son programme est la lutte contre les immigrés.

Pour Marine Le Pen, la lutte contre les immigrés passe avant l’urgence sociale et l’urgence climatique. Soit !

Que propose-t-elle ? Un référendum. 

Ce référendum propose de modifier la constitution « pour y intégrer des dispositions portant sur le statut des étrangers… ».Et Marine le Pen ajoute« il appartient au peuple souverain de se prononcer sur ces modifications profondes de notre droit. C’est la raison pour laquelle un référendum soumettra aux Français une réforme de la Constitution et des modifications des lois relatives à la situation des étrangers, à la nationalité et à l’identité françaises. »

Pourquoi cette mesure est une arnaque ?

L’article 11 de la Constitution autorise effectivement la/le président.e à soumettre aux français un projet de loi par référendum. Seulement cette loi ne peut modifier la Constitution. Marine Le Pen est une juriste. Louis Alliot est docteur en droit. Ils ne peuvent pas ne pas connaître cet aspect du droit constitutionnel.

En fait, seul l’article 89 de la Constitution permet cette révision. Or, l’article 89 précise que le projet doit être au préalable approuvé dans les mêmes termes par l’Assemblée Nationale et le Sénat.

De toute évidence, il n’y aura pas cette année une majorité de députés Rassemblement National à l’Assemblée Nationale ni une majorité de sénateurs Rassemblement National au Sénat. Donc son projet n'a aucune chance d'aboutir... à moins de devenir le projet d'un parti qui a perdu l'élection.

En l'état actuel des forces politiques, seul le parti de Valérie Pécresse, majoritaire au Sénat, peut modifier la Constitution. Fort de ses 4,78% voix à l'élection présidentielle, il est peu probable que Les Républicains entament une grande réforme des institutions de la Vème République.

La mesure phare du programme de Marine Le Pen est précisément ce qu’en droit il est coutume d’appeler un dol : une tromperie commise en vue de décider une personne à conclure un acte juridique à des conditions plus désavantageuses.

En l’occurence ici, l’acte juridique est le vote en faveur de Marine Le Pen.

Prévoyante, Marine Le Pen a précisé qu'en cas de "non" à son référendum, elle ne démissionnerait pas. Le clin d'oeil à l'action du général De Gaulle n'ira pas jusque-là.

Il est entendu que lorsque l’on parle d’immigrés au Rassemblement National, il n’est pas question de lutter contre l’immigration massive de suaves suédoises. Tous les électeurs de Marine Le Pen auront compris l’allusion.

Pour chasser le musulman, votez Macron

Aussi je recommande aux islamophobes parmi les électeurs séduits par le discours de Marine Le Pen de plutôt voter Macron s’ils veulent voir leurs rêves se réaliser. Gérald Darmanin avait d’ailleurs, avec raison, trouvé Marine Le Pen un peu « molle » sur cette question de lutte contre l’Islam.

Et force est de constater que le gouvernement d'Emmanuel Macron n'a pas ménagé ses efforts pour enforcer sa politique islamophobe... quitte à braver le droit. Récemment encore, le tribunal administratif de Bordeaux a dû annuler une décision du préfet de Gironde; d'après le tribunal administratif, cette décision constituait "une atteinte grave et manifestement illégale à la liberté de culte".

À moins d’imaginer Gérald Darmanin, Jean-Michel Blanquer, Dominique Vidal ou Marlène Schiappa ministres de Marine Le Pen, il est peu probable de voir cette dernière réitérer l’exploit de Charles Martel.

Hypothèse 2 : Le Vote Emmanuel Macron

Emmanuel Macron veut être élu sur son programme. La mesure phare de son programme est… qu’il n’a pas de programme. Si vous n’avez pas compris l’idée depuis 5 ans, il ne peut rien pour vous.

Ce qui est sûr, c’est le fait qu’il fera, une fois élu, comme Marine Le Pen : il se tournera vers le parti Les Républicains pour composer son gouvernement.

Sans les républicains, pas de salut !

Cette année, l’élection présidentielle est marquée du sceau de l’arnaque chère au constructeur automobile Henry Ford :

Choisissez la couleur que vous voulez, pourvu qu’elle soit noire !

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Squats, impayés de loyer : l’exécutif lance la chasse aux pauvres
Une proposition de loi émanant de la majorité propose d’alourdir les peines en cas d’occupation illicite de logement. Examinée à l’Assemblée nationale ce lundi, elle conduirait à multiplier aussi les expulsions pour loyers impayés. Une bombe sociale qui gêne jusqu’au ministre du logement lui-même. 
par Lucie Delaporte
Journal — Migrations
Arrivés en Angleterre par la mer, expulsés par charter : deux Albanais témoignent
En 2022, environ 12 000 Albanais auraient rejoint le Royaume-Uni, principalement par la Manche ou la mer du Nord, d’après Londres. Désormais, certains sont soumis à des expulsions en charter, quelques jours après leur arrivée. Plusieurs ONG et avocats s’inquiètent.
par Elisa Perrigueur, Jessica Bateman et Vladimir Karaj
Journal
La Fnac cède à l’extrême droite et retire un jeu de société « Antifa »
Des tweets énervés et mensongers émanant de l’extrême droite et d’un syndicat de commissaires de police ont convaincu l’enseigne de retirer un jeu de société édité par Libertalia. L’éditeur-libraire croule depuis sous les commandes.
par Christophe Gueugneau
Journal
Conditions de détention à Nanterre : l’État de nouveau attaqué en justice 
Le tribunal administratif de Cergy-Pontoise doit examiner ce lundi un référé-liberté visant à remédier d’urgence à « l’état d’indignité permanent et endémique au centre pénitentiaire des Hauts-de-Seine ». Les requérants dénoncent « l’inertie manifeste des autorités ». 
par Camille Polloni

La sélection du Club

Billet de blog
Lettre d'Iraniens aux Européens : « la solidarité doit s'accompagner de gestes concrets »
« Mesdames et messieurs, ne laissez pas échouer un soulèvement d’une telle hardiesse, légitimité et ampleur. Nous vous demandons de ne pas laisser seul, en ces temps difficiles, un peuple cultivé et épris de paix. » Dans une lettre aux dirigeants européens, un collectif d'universitaires, artistes et journalistes iraniens demandent que la solidarité de l'Europe « s'accompagne de gestes concrets, faute de quoi la République islamique risque de durcir encore plus la répression ».
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Dieu Arc-en-Ciel
« Au nom du Dieu Arc-en-ciel ». C'est ainsi que Kian Pirfalak (10 ans) commençait sa vidéo devenue virale depuis sa mort, où il montrait son invention. Tué à Izeh par les forces du régime le 16 Novembre. Sa mère a dû faire du porte-à-porte pour rassembler assez de glaçons et conserver ainsi la dépouille de son fils à la maison pour ne pas que son corps soit volé par les forces de l’ordre à la morgue.
par moineau persan
Billet de blog
Témoignage d'une amie Iranienne sur la révolution en Iran
Témoignage brut d'une amie Iranienne avec qui j'étais lorsque la révolution a débuté en Iran. Ses mots ont été prononcés 4 jours après l'assassinat de Masha Amini, jeune femme Kurde de 22 ans tuée par la police des moeurs car elle ne portait pas bien son hijab.
par maelissma
Billet de blog
Voix d'Iran : la question du mariage forcé (et du viol) en prison
Ce texte est une réponse à la question que j'ai relayée à plusieurs de mes proches, concernant les rumeurs de mariages forcés (suivis de viols) des jeunes filles condamnées à mort.
par sirine.alkonost