Le pont de la rivière Thaïe qui fait trembler Singapour

Un projet de pont terrestre entre le golfe de Thaïlande et la mer d’Andaman vient d’être approuvé. Il remet en cause le projet constamment repoussé du canal thaïlandais de l’isthme de Kra.

screen-shot-2563-09-12-at-09-43-57

Klong Thaï, le Canal de Kra

Les français connaissent peut-être ce dernier projet mieux que les autres nations. En effet,  en 1881, Ferdinand de Lesseps, l’homme derrière le Canal de Suez, avait tenté d’en étudier sa faisabilité; une fois encore, la perfide Albion craignant la main mise française sur le royaume de Siam l’avait obligé à renoncer à ce projet.

Plus récemment, un article du Washington Times révélait le souhait chinois d’investir dans ce projet en y installant tout le long des ports et installations pétrolières.

Ce serait un canal équivalent en longueur à celui de Panama, bien que plus élevé. Sa largeur avait été estimé à 400 mètres pour une profondeur de 30 mètres.

Le projet était évalué à une vingtaine de milliards de dollars et devait employer 30 000 travailleurs.

Pourtant certains s’interrogent encore sur la faisabilité d’un canal entre deux côtes dont les niveaux d’eau sont très différents.

Un pont terrestre

L’idée d’un pont plutôt que d’un canal, pour relier la province de Ranong à l'ouest à la province de Chumphom à l'est se révèle une alternative originale.

Il suppose cependant un transfert des conteneurs des navires sur des camions, ce qui pourrait induire une augmentation du coût du transport.

Le projet est présenté comme un moyen de relancer la croissance économique à un moment où le tourisme et les exportations ont été durement touchés en raison de la pandémie COVID-19.

D’autres font remarquer le risque pour la sécurité, notamment puisqu’il changerait l’équilibre géostratégique entre la Chine et l’Inde, au bénéfice des premiers.

Quelque soit le projet retenu, il réduirait considérablement le temps de trajet des navires naviguant entre l'océan Indien à l'ouest et la mer de Chine méridionale et le Pacifique à l’est.

Sources : Benar News, The Nation, Today Singapour, alainbernardenthailande, medium, Thaiger

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.