Yamine Boudemagh
Citoyen Hyper-Engagé
Abonné·e de Mediapart

215 Billets

2 Éditions

Billet de blog 21 déc. 2016

Yamine Boudemagh
Citoyen Hyper-Engagé
Abonné·e de Mediapart

Et si les élections étaient truquées en France ?

Article publié en 2013

Yamine Boudemagh
Citoyen Hyper-Engagé
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Depuis 11 ans, la France est gouvernée par deux partis : l’U.M.P. ou le P.S.

  • En 2008, le P.S. organise l’élection de  son premier secrétaire : Martine Aubry est élue Premier Secrétaire du Parti. Ségolène Royal, battue par 42 voix sur 134784, crie “au vol”, réclame “un nouveau vote” et menace d’aller en justice. Une commission de récolement (sic) recompte les voix et redonne certes la victoire à Martine Aubry mais en contredisant les comptes précédents. 
  • En 2012, l’U.M.P. organise l’élection de son président : Jean-François Copé est élu Président de l’U.M.P. François Fillon, battu avec 98 voix sur 176 608, dénonce “des anomalies”, réclame “un nouveau vote” et menace d’aller en justice. Une commission de contrôle interne, COCOE (sic) recompte les voix et donne certes la victoire à Jean-François Copé mais en contredisant les comptes précédents.

Ce sont des dirigeants de ces deux partis qui, une fois devenus ministres de l’Intérieur, organisent les élections, garantes de notre démocratie.

En 2014, auront lieu les élections les plus démocratiques de notre pays : les élections municipales. En vérifiant les résultats des dernières élections municipales sur le site du ministère de l’intérieur, on constate de grossières “anomalies” :

  • Plus de la moitié des inscrits ont disparus entre les deux tours : 27 437 103 inscrits au premier tour et 12 639 471 au second, soit une semaine après. 
  • Au second tour l’extrême-droite, hors F.N., n’obtient aucune voix mais 3 sièges de plus.

L’Etat verse aux partis 1 euro 70 par voix exprimée lors des élections, sous des conditions de représentativité. Heureusement il ne prend pas en compte les élections municipales. Alors oublions ces bien étranges chiffres municipaux et regardons les résultats des dernières élections législatives :

  • On se souvient qu’en 2008, entre le 9 et 16 Mars, plus de 14 millions de nos compatriotes ont disparus des listes municipales. Paix à leurs âmes ! 
  • Nulle raison de s’attrister pour autant. 4 ans plus tard, la natalité extraordinaire de nos gauloises et gaulois pleins de ressources ont permis de combler ce handicap en enfantant directement de grands enfants en âge de voter. Et si, au second tour des élections municipales de 2008, il n’y avait que 12 639 471 inscrits, ils étaient 46 082 104 au premier tour des élections législatives de 2012; soit 33 millions de votants  en plus, en seulement 4 ans ! A 1 euro 70 par tête et par an, c’est une affaire rentable. 
  • Hélas, une fois de plus, les mêmes cause produisant les mêmes effets, au second tour de ces mêmes législatives, soit une semaine plus tard, près de 3 millions de votants vont disparaître des listes. La canicule, sans doute…

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Corruption
Qatar-Sarkozy : les nouvelles liaisons dangereuses
Un rapport de la police anticorruption montre que Nicolas Sarkozy aurait fait financer a posteriori par le Qatar, en 2011, des prestations de communication réalisées par le publicitaire François de La Brosse pour sa campagne électorale de 2007, puis pour l’Élysée. Aucune d’entre elles n’avait été facturée.
par Fabrice Arfi et Yann Philippin
Journal — Justice
Ce double condamné que Macron envoie représenter la France
À la demande d’Emmanuel Macron, Nicolas Sarkozy a représenté la France, mardi 27 septembre, aux obsèques de l’ancien premier ministre japonais. Le fait que Nicolas Sarkozy ait été condamné deux fois par la justice, notamment pour « corruption », et soit lourdement mis en examen dans l’affaire libyenne, notamment pour « association de malfaiteurs », ne change rien pour l’Élysée.
par Fabrice Arfi et Ilyes Ramdani
Journal
Crise de l’énergie : sans « compensation » de l’État, le scolaire et l’université en surchauffe
Pour affronter la flambée des prix de l’énergie dans tout le bâti scolaire et les établissements d’enseignement supérieur, collectivités et présidents d’université s’arrachent les cheveux. Le projet de loi de finances 2023 est cependant bien peu disert sur de possibles compensations de l’État et écarte l’hypothèse d’un bouclier tarifaire. En réponse, économies, bricolage ou carrément fermeture des établissements d’éducation.
par Mathilde Goanec
Journal
« Il faut aider les Russes qui fuient, qui s’opposent »
Alors que Vladimir Poutine a lancé la Russie dans une fuite en avant en annonçant la mobilisation partielle des réservistes, et des référendums dans les régions ukrainiennes occupées, quelle réaction de la société civile, en Russie ou en exil ? La chercheuse Anna Colin Lebedev et trois exilées qui ont quitté le pays depuis l’invasion de l’Ukraine sont sur notre plateau.
par À l’air libre

La sélection du Club

Billet de blog
Interroger le résultat des législatives italiennes à travers le regard d'auteur·rices
À quelques jours du centenaire de l'arrivée au pouvoir de Mussolini, Giorgia Meloni arrive aux portes de la présidence du Conseil italien. Parfois l'Histoire à de drôles de manières de se rappeler à nous... Nous vous proposons une plongée dans la société italienne et son rapport conflictuel au fascisme en trois films, dont Grano Amaro, un film soutenu par Tënk et Médiapart.
par Tënk
Billet de blog
Trop c’est trop
À tous ceux qui s’étonnent de la montée de l’extrême droite en Europe, il faudrait peut-être rappeler qu’elle ne descend pas du ciel.
par Michel Koutouzis
Billet de blog
Italie : il était une fois l’antifascisme
On peut tergiverser sur le sens de la victoire des Fratelli d'Italia. Entre la revendication d'un héritage fasciste et les propos qui se veulent rassurants sur l'avenir de la démocratie, une page se tourne. La constitution italienne basée sur l'antifascisme est de fait remise en cause.
par Hugues Le Paige
Billet de blog
Italie, les résultats des élections : triomphe de la droite néofasciste
Une élection marquée par une forte abstention : Le néofasciste FDI-Meloni rafle le gros de l’électorat de Salvini et de Berlusconi pour une large majorité parlementaire des droites. Il est Probable que les droites auront du mal à gouverner, nous pourrions alors avoir une coalition droites et ex-gauche. Analyse des résultats.
par salvatore palidda