Musulmans d'apparence

"Deux Français musulmans ont été assassinés par Mohamed Merah, en tout cas d'apparence puisque l'un d'entre eux était catholique" Nicolas Sarkozy - 2012

© TASVUHEIN

Cette dernière saillie de Nicolas Sarkozy m'a pris de court. Et j'ai d'abord pensé qu'elle n'appelait aucun commentaire. Elle se suffisait à elle-même. Je voulais donc surtout la conserver comme un aide-mémoire. Comme pour me rappeler que c'est vraiment arrivé, que "ce machin" comme disait Emmanuel Todd a été notre président. 

Et puis il m'est venue une pensée incongrue à propos des apparences. Les parents de Nicolas Sarkozy ont divorcé et son père s'est remarié au moins deux fois après. Pourtant sa mère, qui elle ne s'est jamais remariée, a conservé le nom de son mari. C'est un peu étrange de la part d'une avocate. Mais c'est surtout dommage car sinon le président de la République française s'appellerait Nicolas Mellah. 

Et apparence pour apparence, apparence sonore puisqu'en arabe on roule les "r", c'est pratiquement le même nom de famille que Mohamed Merah qui est le point d'achopement de toute l'islamophobie française actuelle, de Marine à Nicolas.

Dès lors, l'obscure syllogisme présidentiel s'éclaire : Deux français musulmans (Merah & Mellah) ont été pris à partie par Marine, en tous cas d'apparence puisque l'un deux (Nicolas) était catholique.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.