Yann GAUDIN
Lanceur d'alertes
Abonné·e de Mediapart

57 Billets

0 Édition

Billet de blog 9 sept. 2021

Yann GAUDIN
Lanceur d'alertes
Abonné·e de Mediapart

Chômeurs en fin de droits : n'attendez pas !

La réforme de l'assurance chômage est un mauvais feuilleton qui dure depuis deux ans déjà et, faisant fi de l'avis du Conseil d'État attendu sur le fond, la macronie le martèle : cette réforme sera pleinement mise en œuvre dans les prochaines semaines. Cette réforme va faire mal, très mal pour celles & ceux qui alternent contrats courts et périodes sans emploi, à moins de...

Yann GAUDIN
Lanceur d'alertes
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Pour faire simple : jusqu'ici le montant journalier des allocations chômage était calculé par rapport à la moyenne des anciens salaires, vous avez peut-être à l'esprit la fameuse règle des 57% du salaire journalier de référence.

A compter de vendredi 1er octobre prochain, sauf nouveau rebondissement, le calcul sera très différent puisqu'il intégrera les périodes à 0€ de salaire, autrement dit les périodes sans contrat de travail. Ce qui mécaniquement provoquera une décote pour toutes les personnes qui ont des "trous" entre leurs contrats, l'Unédic estimant à environ 1,15 millions de personnes touchées la première année pour une diminution moyenne de 17% de leur allocation journalière comparé à l'actuel mode de calcul, sans compter les conséquences sur l'indemnisation mensuelle tel que l'a très bien démontré un expert sur son blog Mediapart.

Si vous êtes actuellement indemnisé·e par Pôle emploi et que vous arrivez en fin de droits, vous avez peut-être de quoi ouvrir de nouveaux droits et vous serez donc peut-être lésé·e par ce nouveau mode de calcul. Dans ce cas il y a une parade pour reporter de plusieurs mois voire de plusieurs années l'impact de la réforme sur vos propres allocations : le droit d'option.

Bien connu des professionnels du spectacle qui souhaitent passer du régime général à l'intermittence, le droit d'option concerne également les allocataires du régime général qui veulent annuler leur reliquat de vieux droits pour ouvrir une nouvelle période d'indemnisation. En temps normal, si après droit d'option le montant de la nouvelle allocation journalière est égal voire inférieur à l'ancienne, il est préférable d'attendre la fin de droits pour qu'un rechargement soit opéré par Pôle emploi. Sauf qu'opportunément, annuler un petit reliquat de vieux droits restants peut vous permettre d'ouvrir une nouvelle période d'indemnisation en évitant le nouveau mode de calcul et ses effets calamiteux !

Page d'explication sur le droit d'option : https://www.unedic.org/indemnisation/fiches-thematiques/droit-doption

Donc s'il vous reste quelques jours d'allocations chômage et que vous prévoyez une nouvelle période d'indemnisation de plusieurs mois, n'attendez pas ! Cependant il ne sera pas forcément trop tard après le 1er octobre prochain : quelque soit la date de la demande de droit d'option, si votre dernière fin de contrat est située avant le 1er octobre 2021, vous ne serez pas impacté·e par le nouveau mode de calcul (article 5 de la partie introductive du règlement d'assurance chômage en vigueur).

Nonobstant la surcharge de travail que ça représentera pour le personnel de Pôle emploi, un conseiller devrait donc conseiller... le droit d'option. Est-ce le cas en pratique ? Rien n'est moins sûr.

***

♥ Pour soutenir l'auteur : https://fr.tipeee.com/alertes-pole-emploi

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Justice
À Nice, « on a l’impression que le procès de l’attentat a été confisqué »
Deux salles de retransmission ont été installées au palais Acropolis, à Nice, pour permettre à chacun de suivre en vidéo le procès qui se tient à Paris. Une « compensation » qui agit comme une catharsis pour la plupart des victimes et de leurs familles, mais que bon nombre de parties civiles jugent très insuffisante.
par Ellen Salvi
Journal — Santé
Crack à Paris : Darmanin fanfaronne bien mais ne résout rien
Dernier épisode de la gestion calamiteuse de l’usage de drogues à Paris : le square Forceval, immense « scène ouverte » de crack créée en 2021 par l’État, lieu indigne et violent, a été évacué. Des centaines d’usagers de drogue errent de nouveau dans les rues parisiennes.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal — Justice
Un refus de visa humanitaire pour Hussam Hammoud serait « une petite victoire qu’on offre à Daech »
Devant le tribunal administratif de Nantes, la défense du journaliste syrien et collaborateur de Mediapart a relevé les erreurs et approximations dans la position du ministère de l’intérieur justifiant le rejet du visa humanitaire. Et réclamé un nouvel examen de sa demande.
par François Bougon
Journal — Euro
La Réserve fédérale des États-Unis envoie l’euro par le fond
Face à l’explosion de l’inflation et à la chute de l’euro, la Banque centrale européenne a décidé d’adopter la même politique restrictive que l’institution monétaire américaine. Est-ce la bonne réponse, alors que la crise s’abat sur l’Europe et que la récession menace ?
par Martine Orange

La sélection du Club

Billet de blog
Suites critiques aux « Suites décoloniales ». Décoloniser le nom
Olivier Marboeuf est un conteur, un archiviste, et son livre est important pour au moins deux raisons : il invente une cartographie des sujets postcoloniaux français des années 80 à aujourd’hui, et il offre plusieurs outils pratiques afin de repenser la politique de la race en contexte français. Analyse de l'essai « Suites décoloniales. S'enfuir de la plantation ».
par Chris Cyrille-Isaac
Billet de blog
Nazisme – De capitaine des Bleus à lieutenant SS
Le foot mène à tout, y compris au pire. La vie et la mort d’Alexandre Villaplane l’illustrent de la façon la plus radicale. Dans son livre qui vient de sortir « Le Brassard » Luc Briand retrace le parcours de cet ancien footballeur international français devenu Allemand, officier de la Waffen SS et auteur de plusieurs massacres notamment en Dordogne.
par Cuenod
Billet de blog
« Mon pauvre lapin » : le très habile premier roman de César Morgiewicz
En constant déphasage avec ses contemporains, un jeune homme part rejoindre une aieule à Key West, bien décidé à écrire et à tourner ainsi le dos aux échecs successifs qui ont jusqu’ici jalonné sa vie. Amusant, faussement frivole, ce premier roman n’en oublie pas de dresser un inventaire joyeusement cynique des mœurs d’une époque prônant étourdiment la réussite à n’importe quel prix.
par Denys Laboutière
Billet d’édition
Klaus Barbie - la route du rat
En parallèle d'une exposition aux Archives départementales du Rhône, les éditions Urban publient un album exceptionnel retraçant l'itinéraire de Klaus Barbie de sa jeunesse hitlérienne à son procès à Lyon. Porté par les dessins du dessinateur de presse qui a couvert le procès historique en 1987, le document est une remarquable plongée dans la froide réalité d'une vie de meurtres et d'impunité.
par Sofiene Boumaza