Yann GAUDIN

Lanceur d'alertes

Rennes - France

Sa biographie
Conseiller Pôle emploi à Rennes de 2006 à 2020, engagé pour servir le public avec honnêteté, rigueur, dévouement et bienveillance. « Un lanceur d'alertes c'est comme un laboratoire d'analyses : il n'est responsable ni de la maladie, ni du diagnostic, ni du traitement. »
Son blog
220 abonnés Pôle emploi : le droit de savoir
Voir tous
  • Pôle emploi, on peut savoir pourquoi ?

    Par
    coronavirus-5154115
    Cet article aborde la question de la motivation. Pas celle formulée par un·e candidat·e pour accéder à un poste mais la motivation des décisions de Pôle emploi dans le traitement des dossiers, notamment quand il s'agit d'opposer un refus à l'usager ou lui demander le remboursement d'une lourde somme d'argent...
  • Allocations chômage après démission: l'inéquité flagrante

    Par
    Inéquité et même inconstitutionnalité : selon la région où vous résidez, vous n'aurez pas le droit (du tout) au même traitement quand vous demanderez à Pôle emploi, 4 mois après votre démission, si vous «méritez» de toucher vos allocations chômage...
  • Primo-accédants du spectacle: l'obstacle informatique fallacieux

    Par
    broken-business-2237920
    Dans le langage du spectacle, un primo-accédant est une personne dont le parcours professionnel n'est pas sécurisé faute de pouvoir ouvrir des droits à l'intermittence. La crise sanitaire et l'absence de secours les ont empêchées pour beaucoup d'accéder au régime spécifique. Et le système informatique de Pôle emploi aussi pourrait bien casser, illégalement, les espoirs de quelques un·es.
  • Le caprice odieux

    Par
    tie-690084
    Dans notre pays il y a des individus, représentants d'employeurs, capables d'exprimer leur mécontentement... en sacrifiant 238 usagers Pôle emploi au dossier en souffrance. Récit d'un sabotage très malfaisant.
  • Contrôles de résidence : Linky est bavard...

    Par
    meter-3410068
    En décembre dernier, Pôle emploi obtenait du législateur de nouveaux moyens d'enquêter sur ses usagers. Et l'établissement n'a pas traîné pour utiliser ses nouveaux joujoux...