Yann GAUDIN
Lanceur d'alertes
Abonné·e de Mediapart

51 Billets

0 Édition

Billet de blog 10 août 2021

Peut-on enregistrer un entretien avec Pôle emploi ?

Fréquemment le traitement d'un dossier par Pôle emploi se révèle moins favorable que ce qu'avait compris l'usager lors d'une visite en agence ou d'un appel téléphonique. "Ce n'est pas ce qu'on m'avait dit !" clame alors la personne... Hélas : l'oral ne laisse aucune trace, aucune preuve. Faut-il en arriver à enregistrer clandestinement les échanges et surtout, est-ce légal ?

Yann GAUDIN
Lanceur d'alertes
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le défaut d'information, juridiquement opposable à Pôle emploi, peut prendre deux formes :

  • l'absence d'information ;
  • l'erreur d'information.

L'absence d'information sur un droit ou un devoir de l'usager est facile à caractériser : charge à Pôle emploi d'apporter la preuve que l'information a bien été délivrée expressément à l'usager, par exemple dans les conclusions écrites d'un entretien individuel voire dans un compte-rendu de réunion. D'où l'importance aussi de bien lire les courriers qui vous sont adressés par l'institution...

En revanche l'erreur d'information qui conduit à un préjudice est à démontrer par l'usager et en la matière, sauf si vous disposez d'un écrit de Pôle emploi, vous n'aurez aucun recours s'il s'agissait d'une information transmise par oral. D'ailleurs, à la décharge de l'agent Pôle emploi, on peut supposer que l'information transmise était conforme à votre situation mais que l'erreur provient de votre compréhension.

Bien entendu il arrive que des conseillers délivrent de mauvaises informations qui génèrent par la suite des conséquences fâcheuses pour l'usager. Les causes de ces défaillances sont de natures très diverses : une mauvaise analyse du dossier, une mauvaise compréhension de la question, une absence de mise à jour des connaissances de l'agent, un support d'information interne mal conçu, une intention malveillante, etc. Sans compter bien entendu les consignes hiérarchiques frauduleuses (sujet principal de ce blog) auxquelles se conforme l'agent, souvent sans avoir connaissance du caractère illégal de la consigne. Et finalement, peu importe pour l'usager d'où ou de qui provient l'erreur, le principal étant de pouvoir obtenir réparation par l'institution.

Il est bien naturel de solliciter une réponse très rapide de Pôle emploi lorsque vous avez une inquiétude sur vos droits, pour cela vous pouvez vous déplacer en agence sans rendez-vous un matin ou appeler au 39 49. Mais pour sécuriser le traitement de votre dossier, il est fortement conseillé de doubler votre sollicitation par une demande écrite de réponse écrite, afin de disposer d'une preuve en cas d'erreur d'information.

Sauf qu'en cas d'extrême urgence, la réponse écrite de Pôle emploi peut arriver après votre décision prise sur la foi de l'échange oral que vous aviez eu en agence ou par téléphone. Et puis en matière de malveillance, il arrive que des agents tiennent des propos contrevenant à leurs obligations déontologiques, propos potentiellement attentatoires à la santé psychique de l'usager.

En dehors du traditionnel témoignage d'une tierce personne de bonne foi - sachant que les conseillers n'ont aucune obligation d'accepter un accompagnant lors d'un entretien - vous pourriez être tenté·e de procéder à un enregistrement sonore voire vidéo de votre échange pour en conserver une preuve.

Pour revenir au principe du témoignage - que ce soit le vôtre, celui de l'agent ou d'une tierce personne - il s'agit déjà d'une forme d'enregistrement audio et vidéo sauf qu'il se fait avec le cerveau qui, comme on le sait, est loin d'être infaillible en matière de mémorisation et surtout invérifiable quant à l'authenticité de la mémoire restituée, sans compter là encore le biais de l'expression et de la compréhension. Autrement dit, tout le monde enregistre tout le monde en permanence mais le support cérébral n'est pas fiable juridiquement.

On trouve dans certaines agences Pôle emploi cette affiche interdisant l'enregistrement d'un échange sur la base de l'article 9 du Code civil. Or cet article traite du respect de la vie privée, il semble peu adapté à protéger les propos professionnels d'un agent de service public dans l'exercice de ses fonctions...
En réalité la loi repose principalement sur l'article 226-1 du Code pénal qui proscrit tout enregistrement clandestin de propos à caractère privé ou confidentiel et/ou tenus dans un lieu privé. Or autant vos propos en entretien ont évidemment le caractère privé et confidentiel lié à votre situation personnelle, autant les propos de l'agent Pôle emploi en plein service dans son agence ne relèvent en rien d'un caractère ni privé ni confidentiel.

Le simple enregistrement clandestin d'un échange avec un conseiller Pôle emploi ne constitue donc pas une infraction !

Cependant gare à l'utilisation de cet enregistrement : la version originale ne pourra servir qu'en cas de nécessité de preuve, notamment au tribunal si l'agent en question refusait de reconnaître son erreur d'information ou un manquement à la déontologie. Bien entendu vous pourrez aussi réécouter cet enregistrement pour votre bonne compréhension des informations opérationnelles qui vous auront été délivrées.

Toute autre diffusion de l'enregistrement, que ce soit dans un cercle privé et surtout de manière publique, doit faire l'objet d'une anonymisation stricte de l'agent en question sans quoi l'enregistrement pourrait bien, cette fois, porter atteinte à l'image et donc à la vie privée de l'agent qui pourrait engager des poursuites en conséquence.

***

♥ Pour soutenir l'auteur : https://fr.tipeee.com/alertes-pole-emploi

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Covid long : ces patientes en quête de solutions extrêmes à l’étranger
Le désespoir des oubliées du Covid-19, ces Françaises souffrant de symptômes prolongés, les pousse à franchir la frontière pour tester des thérapies très coûteuses et hasardeuses. Dans l’impasse, Frédérique, 46 ans, a même opté pour le suicide assisté en Suisse, selon les informations de Mediapart.
par Rozenn Le Saint
Journal — Extrême droite
L’extrême droite et ses complicités tacites
Au lendemain de l’agression de journalistes et de militants antiracistes au meeting d’Éric Zemmour, les rares condamnations politiques ont brillé par leur mollesse et leur relativisme. Au pouvoir comme dans l’opposition, certains ne luttent plus contre l’extrême droite : ils composent avec elle.
par Ellen Salvi
Journal — Social
La souffrance à tous les rayons
Le suicide de la responsable du magasin de Lamballe, en septembre, a attiré la lumière sur le mal-être des employés de l’enseigne. Un peu partout en France, à tous les niveaux de l’échelle, les burn-out et les arrêts de travail se multiplient. La hiérarchie est mise en cause.
par Cécile Hautefeuille et Dan Israel
Journal
Sylia (SOS Racisme) : « On n’avait pas anticipé la violence de la réaction de la salle »
Ce soir, retour sur le meeting d’Éric Zemmour à Villepinte avec notre reportage et notre invitée, Sylia, militante de SOS Racisme. De la violence dehors, de la violence dedans, et de nouvelles preuves que le candidat de l’extrême droite est bien, aussi, le candidat de l’ultradroite. Retour également sur les enquêtes « Congo hold-up » avec nos journalistes, Justine Brabant et Yann Philippin.
par à l’air libre

La sélection du Club

Billet de blog
Lettre ouverte à Sébastien Lecornu, Ministre des Outre mer
La Nouvelle-Calédonie connaît depuis le 6 septembre une dissémination très rapide du virus qui a provoqué, à ce jour, plus de 270 décès dont une majorité océanienne et en particulier kanak. Dans ce contexte le FLNKS demande le report de la consultation référendaire sur l'accession à la pleine souveraineté, fixée par le gouvernement au 12 décembre 2021.
par ISABELLE MERLE
Billet de blog
Lettre ouverte du peuple kanak au peuple de France
Signé par tous les partis indépendantistes, le comité stratégique indépendantiste de non-participation, l’USTKE et le sénat coutumier, le document publié hier soir fustige le gouvernement français pour son choix de maintenir la troisième consultation au 12 décembre.
par Jean-Marc B
Billet de blog
1er décembre 1984 -1er décembre 2021 : un retour en arrière
Il y a 37 ans, le drapeau Kanaky, symbole du peuple kanak et de sa lutte, était levé par Jean-Marie Tjibaou pour la première fois avec la constitution du gouvernement provisoire du FLNKS. Aujourd'hui, par l'entêtement du gouvernement français, un référendum sans le peuple premier et les indépendantistes va se tenir le 12 décembre…
par Aisdpk Kanaky
Billet de blog
Pourquoi ne veulent-ils pas lâcher la Kanaky - Nouvelle Calédonie ?
Dans quelques jours aura lieu, malgré la non-participation du peuple kanak, de la plupart des membres des autres communautés océaniennes et même d'une partie des caldoches. le référendum de sortie des accords de Nouméa. Autant dire que ce référendum n'a aucun sens et qu'il sera nul et non avenu.
par alaincastan