Un trou dans la retraite?

Il est souvent difficile de retrouver un emploi quelques mois avant la retraite, aussi pour un certain nombre d'usagers la pension d'assurance vieillesse prend le relai des allocations d'assurance chômage. Voici un article pour faire valoir vos plein droits !

Actuellement, de droit commun, l'âge légal de départ en retraite est de 62 ans (sauf personnes nées avant 1955) et l'âge de départ en retraite d'office à taux plein se situe entre 65 et 67 ans selon la date de naissance.

Vous pouvez le cas échéant partir en retraite avant 62 ans pour carrière longue ou dans quelques autres situations : pénibilité, incapacité permanente, ...

Enfin dans quelques secteurs, entreprises ou métiers vous pouvez partir en retraite bien avant les 62 ans, ce sont les fameux régimes spéciaux qui donnent droit à un avantage vieillesse.

Mais si au moment de percevoir une pension de retraite vous êtes indemnisé·e par Pôle emploi, au titre d'une allocation chômage ou de solidarité (ASS, APS, AFD), que se passe-t-il alors ?

Si vous partez en retraite avec une pension à taux plein ou si vous bénéficiez d'un départ en retraite anticipé, votre indemnisation par Pôle emploi cessera mais vous pourrez rester inscrit·e sans limite d'âge, par exemple si vous recherchez toujours un emploi pour cumuler un salaire avec votre pension de retraite.

Si vous percevez un avantage vieillesse de régime spécial, vous pourrez en revanche cumuler partiellement votre pension avec vos allocations chômage, voire même intégralement s'il s'agit d'une pension militaire ! Les modalités sont présentées par Pôle emploi sur son site.

Par ailleurs, si vous avez atteint l'âge de 62 ans et que vous n'êtes éligible qu'à une pension de retraite à taux partiel, vous pouvez sous certaines conditions demander à Pôle emploi le maintien de vos allocations chômage jusqu'à votre éligibilité à une pension à taux plein.

D'ailleurs votre indemnisation par Pôle emploi vous permet de valider des trimestres pour la retraite, il y a même une possibilité de validation de trimestres si vous n'êtes plus indemnisé·e ou si vous ne l'avez jamais été : service-public.fr

Vous voilà donc probablement rassuré·e sur l'articulation entre le chômage et le départ en retraite !

Problème : Pôle emploi sur son site annonce que votre indemnisation s'arrêtera lorsque vous aurez atteint l'âge d'une pension de retraite à taux plein. Or - sauf à être né·e le 1er d'un mois - votre prise en charge du côté de l'assurance vieillesse ne pourra débuter au mieux que le 1er du mois suivant votre anniversaire ouvrant droit à la pension. Donc si vous êtes né·e par exemple un 2 mars, vous pourriez légitimement penser que vous aurez un "trou" de revenus équivalent à quasiment 1 mois d'allocations chômage !

puzzle-693870

Rassurez-vous : ce qui n'est pas mentionné sur le site de Pôle emploi, c'est que vous restez indemnisable jusqu'à la date à laquelle prend effet le versement de votre pension de retraite (petit a) du § 2 de l'article 25 du règlement d'assurance chômage en vigueur), autrement dit le 1er avril dans notre exemple. Ce qui est d'ailleurs rappelé dans une instruction de Pôle emploi parue au bulletin officiel en juin 2015.

En principe quelques semaines avant vos 62 ans vous recevrez un courrier automatique de Pôle emploi indiquant la date de cessation de paiement pour départ en retraite et si vous n'avez pas tous vos trimestres pas de panique, vous devrez alors transmettre à votre agence un relevé de carrière (que vous pouvez demander en ligne) attestant de l'absence du nombre de trimestres nécessaires.

A propos de trimestres retraite, il est plutôt cocasse de constater que l'institution Pôle emploi est elle-même défaillante envers ses propres salariés...

Travailler c'est déjà assez dur alors voler nos aînés c'est pas beau !

***

♥ Pour soutenir l'auteur : https://fr.tipeee.com/alertes-pole-emploi

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.