Un débat ensorcelant

Le succès de librairie du récent livre de Mona Chollet, Sorcières : la puissance invaincue des femmes, qui s'appuie en partie sur le célèbre Caliban et la sorcière de S. Federici, a poussé Médiapart à organiser un débat sous la houlette de Jade Lindgaard. Outre l'auteure, étaient invitées Catherine Kikuchi, une historienne médiéviste, et Camille Ducellier, qui revendique la qualification de « sorcière » et qui vient de publier rien moins qu'un Guide pratique du féminisme divinatoire (sic).

chollet

Nous recommandons bien sûr la réjouissante intervention de Catherine Kikuchi, qui déploie plusieurs excellents arguments contre l'ouvrage de S. Federici. Foin de fausse modestie, nous relevons les compliments qu'elle adresse à la critique que Christophe Darmangeat et moi-même en avions écrite, et que Mona Chollet avait balayée de quelques attaques ad hominem :

https://blogs.mediapart.fr/yann-kindo/blog/101217/caliban-et-la-sorciere-ou-l-histoire-au-bucher-12-0

http://cdarmangeat.blogspot.com/2017/12/caliban-et-la-sorciere-silvia-federici.html

D'une manière plus surréaliste (mais, hélas, significative), on relèvera également le respect et la gravité avec lesquels sont traitées les élucubrations de la « sorcière » invitée.  Cela, à soi seul, illustre l'impérieuse nécessité de la défense de la science et de la raison qui animait notre critique, mais aussi le type de délires auxquels les développements de S. Federici et de M. Chollet ouvrent complaisamment la porte.

Répétons-le donc : nous avons la faiblesse de penser que la cause féministe mérite mieux que la promotion du dialogue intérieur avec les arbres, des voyages astraux et des incantations cabalistiques.
 

Les abonnés à Médiapart peuvent revoir le débat en question ici :

https://www.mediapart.fr/journal/culture-idees/171018/la-societe-chasse-encore-des-sorcieres-aujourd-hui

Yann Kindo

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.