SOLIDARITÉ AVEC PEUPLE ALGÉRIEN

https://www.mesopinions.com/petition/politique/solidarite-peuple-algerien/62320

COLLECTIF DE SOLIDARITÉ AVEC LE PEUPLE ALGERIEN

DIGNITÉ POUR LE PEUPLE ALGÉRIEN

Depuis l'indépendance en 1962, l’Algérie est traversée par des manifestations souvent réprimées dans le sang par un Pouvoir clanique dont le seul objectif est de s’y maintenir à n’importe quel prix pour s’accaparer la rente. L’opacité dont il s’est drapée lui assurait renouvellement et pérennité de sa domination.

Voilà qu'après des décennies de privation, humiliation et mépris l’annonce de la candidature à un 5ème mandat de Bouteflika à la présidence a fait déborder la coupe et déclenché un mouvement sans précédent. 

Confronté depuis le 22 février 2019 à une contestation exceptionnelle qui s’impose par l’ampleur de la mobilisation sur tout le territoire national, le Pouvoir algérien semble pris de court. Inscrit dans la durée, jour après jour, semaine après semaine, l’irruption parfaitement pacifique de la société algérienne prend le monde à témoin de son rejet d’un pouvoir corrompu et semble s’inscrire dans un processus révolutionnaire irréversible.

La peur a changé de camp. Le peuple a recouvré sa puissance et il sait qu’il peut faire tomber la tyrannie qui ne tenait que par un consentement inspiré seulement par la peur. Le divorce est consommé. 

DÉSORMAIS LE PEUPLE ALGÉRIEN PEUT ET IL LE SAIT.

L’édifice se fissure et ses différentes composantes ne sont plus résolues à le servir. Et « tel un grand colosse dont on a brisé la base » il est près de « fondre sous son poids et se rompre ». 

Ébranlé sur sa base, le pouvoir tente une dernière ruse en retirant la candidature de Bouteflika et en repoussant la tenue des élections ad vitam æternam. Un coup d’Etat qui ne dit pas son nom. 

Cette dernière manœuvre parfaitement méprisante qui signe le désarroi d’un pouvoir agonisant et acculé est déjà dénoncée par le peuple algérien qui ne veut plus d’un retour en arrière. Elle donne un nouveau souffle à la mobilisation d’un peuple qui n’est pas dupe et veut faire tomber le « système » avec tous ses affidés. 

Que fera ce pouvoir face au renforcement de cette détermination ? Risquera-t-il de prendre de nouveau la responsabilité d’un bain de sang ? On se souvient encore du 5 au 10 octobre 1988. La répression dans le sang d'émeutes populaires faisant officiellement 169 morts. On se souvient du 21 avril 2001 en Kabylie. Le "printemps noir" avec 129 jeunes manifestants tués par la gendarmerie...sans parler de la « décennie noire » aux 100 000 morts.

Nous, simples citoyens, actuellement engagés de ce côté de la méditerranée, en France, contre les dérives d’un pouvoir autoritaire qui blesse, mutile et paupérise sa population, appelons nos compatriotes à la plus grande vigilance et affirmons notre solidarité avec le peuple algérien pacifique. Nous partageons et soutenons sa volonté affirmée de prendre sa destinée en main et de s’émanciper des humiliations d’un Pouvoir corrompu et révolu. Et nous réagirons collectivement à toute velléité d’engager des actions répressives contre le peuple qui déclare ce pouvoir illégitime.

Pour une Algérie libre et émancipée, une jeunesse dynamique et impatiente, des femmes et des hommes de courage sont désormais capables de porter le flambeau.

UN PEUPLE SE LEVE ! IL LE FAUT, IL EST TEMPS, IL EST VENU LE TEMPS DE L'ÉMANCIPATION.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.