Vœux pour 2016 à tous mes compatriotes algériens

Organisons-nous en comités de citoyens dans toutes les régions, les villes et les quartiers de notre immense territoire sous l’unique slogan d’une Algérie libre et souveraine, démocratique et sociale, laïque et transculturelle, dans laquelle tout Algérien et toute Algérienne se sentirait dignement représenté et respecté.

Afficher l'image d'origine

Méritons le sacrifice d’Aït Ahmed et de ses compagnons dans la lutte inégale à laquelle ils avaient à faire face avec courage et abnégation, pour nous libérer du colonialisme et nous permettre de reconquérir nos terres ancestrales sur lesquelles pouvait couver de nouveau notre humanité.

Méritons les privations et les souffrances qu’ils ont dû endurer pendant leur résistance à la barbarie de l’occupation, en osant affronter notre destin avec toute la lucidité qui convient à la conscience d’hommes libres pour laquelle ils se sont battus.

Car notre destin est hypothéqué depuis notre indépendance par une oligarchie aussi liberticide que cupide, qui ne cédera jamais ses privilèges si nous ne la forçons à nous restituer notre révolution confisquée.

Unissons nos forces en un peuple uni et libre, en transcendant les divisions idéologiques extrémistes et régressives, arabo-islamistes et berbéristes, l’aliénation dans l’imaginaire mythologique religieux et les structures mentales patriarcales, au profit de valeurs universellement partagées, d’état républicain et civil, de démocratie, de citoyenneté, de liberté de conscience, de droits humains et de justice sociale.

Organisons-nous en comités de citoyens dans toutes les régions, les villes et les quartiers de notre immense territoire sous l’unique slogan d’une Algérie libre et souveraine, démocratique et sociale, laïque et transculturelle, dans laquelle tout Algérien et toute Algérienne se sentirait dignement représenté et respecté.

Rejetons la constellation des partis d’opposition corrompus et collaborationnistes avec la dictature et les officines étrangères qui guettent nos moindres perclusions.

Plaidons une constituante à la base des représentations des comités de citoyens, en rejetant l’intrusion de toute organisation non citoyenne, au profit d’assemblées locales, directement représentatives des populations locales, qui seraient une véritable émanation du peuple.

Soyons dignes de nos martyrs, pour alléger leurs cœurs des séquelles de leurs déceptions, en poursuivant leur rêve d’une Algérie éternelle, de liberté et de justice,  pour laquelle ils ont cru et combattu.

Dressons-nous en hommes libres et rejetons la fatalité et la résignation dans la soumission et la servitude.

Soyons fiers d’être les descendants de nos martyrs.

Soyons fiers d’être Algériens.

 

Youcef Benzatat

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.