Benoît Hamon, de la primaire à la Mutualité

C'était Dimanche 6 Février que Benoît Hamon le candidat à l'élection présidentielle de la Gauche était investi à la Maison de la Mutualité située à Paris. Retour sur une convention d'investiture, très oublié des médias .

A l'entrée de la Mutualité , une longue file s'annonce pour accéder à l'investiture, on n'y croise des jeunes de tous âges, des personnes âgées souriantes, déterminées a accédé à la Maison de la Mutualité, malgré la fine pluie qui couvre Paris. Malheureusement tout le monde ne rentrera pas, car oui la salle de la convention de la Mutualité est trop petite pour accueillir le monde venu soutenir Benoît Hamon.

A l'intérieur, une armé de journalistes est présente, de nombreux membres du gouvernement sont là tels que: Matthias Fekl, Laurence Rossignol  , les militants aussi eux heureux de participer à l'investiture de Benoît Hamon qui l'ont soutenu à cette primaire de Janvier.

La convention d'investiture, commence à 10H avec l'arrivée de Benoît Hamon hors qu'elle devait débuter à 9h30 précise. Et c'est Anne Hidalgo maire de Paris, qui ouvra le bal avec son discours d'introduction. Durant son discours, elle remercie les militants d'être présent ce matin,  fait éloge la Gauche et Benoît Hamon en tenant les propos suivant " Grâce à toi, nous avons repris des couleurs". La Maire de Paris rappelle également que "Il y'a quelques semaine la nous (Gauche) étions condamné à une morte imminente " , la victoire de Benoît est un succès, une revanche car "les grandes idées ne meurent jamais "- affirme t'elle.  Anne Hidalgo, se félicite  que l'écologie soit au cœur du programme politique de Hamon, évoque sa fierté que le traité écologique de la COP 21 , s'intitule l'accord de Paris; parce que des sont des sujets d'une élection présidentielle. A la fin de son discours, elle appelle à l'unité, au rassemblement et cite Jaurès : "C'est en allant vers la mer que le fleuve reste fidèle à sa source "

 

Thomas Clay, le président de la haute autorité des primaires citoyennes, vient à la tribune. Il tente d'annoncer les résultats définitifs, rire dans l'assemblée générale. On le sait la Belle Alliance Populaire a suscité quelques petites magouilles sur le taux de participation resté vaguement floue, le PS n'a pas voulu donner l'intégralité des données sur le nombre de votant... Des citoyens ont même pu voter deux fois ce qui laisse penser que la Primaire n'était pas assez sécurisé.

Il poursuit en disant que la primaire a comptabilisé près de :

  •  14 500 votes nuls
  • 18000 votes blancs
  • 2 millions de votant pour une primaire qui était dite, n'intéresser personne.
  • 3 millions de participants au total réunis pour voter au 1er et second tour.

c35e9qwwqaig7fz

A l'annonce des résultat de Benoît Hamon qui sont situé ci-dessus. Les militants se lèvent, crient, scandent "Benoît Président" à l'entente de ces cris de joie,de fierté on sent que le peuple de gauche est heureux, croit à une possible victoire en Mai 2017. La Belle Alliance , déclare officiellement vainqueur Benoît Hamon.

La convention d'investiture poursuit avec le discours du président du Mouvement Socialiste Populaire, Benjamin Lucas. Il remercie les jeunes socialistes présent ce matin et ironise même en disant que oui : " Et on peut mettre des jeunes socialistes à 9h du matin un dimanche dans une salle" applaudissement générale. Mais le jeune homme, n'est pas là pour valoriser la prouesse des militant du parti des Jeunes socialistes à se lever tôt un matin..  En effet il prolonge son discours en nous parlant de 4 jeunes qui se sont engagé la semaine dernière aux côtés de Benoît Hamon.

Guillaume, 22 ans qui jongle entre petits boulot pour financer ses études et qui voit en le revenu universel une solution qui pourrait changer sa vie.

Leila, 27 ans discriminée a cause de ses origines maghrébine, qui n'en peut plus des discrimination raciale croit à la création du corps d'inspection contre les discriminations, loi que propose le candidat à l'élection présidentielle.

Arnaud,25 ans qui s'engage avec Benoît Hamon parce qu'il s'inquiète de l'évolution du climat, est pour l'interdiction du diesel en 2025, veut préserver la santé de la Terre en tant qu'écologiste de raison et de coeur.

Juliette 18 ans, qui votera pour  la première fois à l'été mai 2017, est fière de la 6ème république que Benoit Hamon veut instaurer afin de redonner un souffle à notre démocratie.

La jeunesse a eu une énorme importance dans son discours, bien qu'on le sait tous, la jeunesse est un grand électorat pour Hamon. De nombreux jeunes se sont engagés pour sa campagne.  Durant son discours une pique est observé à Emanuel Macron :" Cette génération qui se lève sous nos yeux , elle n'a pas besoin qu'un chef auto proclamé  lui intime l'ordre de se mettre en marche, parce que marcher c'est bien mais choisir un chemin c'est mieux ! "  Il termine sur ces mots.

Le Premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis prend la parole, à son arrivée devant le pupitre, des militants assis derrière moi huent Cambadélis. Je leur demande pourquoi, timides, ces derniers me répondent qu'il " N'a pas la même lignée politique que Benoît Hamon".  Il rend hommage à Martine Aubry ainsi elle aurait aimé être là, remercie également le président de la République de ne pas s'être représenté à l'élection présidentielle et toutes les personnes qui se sont investit dans la réussite de cette primaire.

La Grande nouveauté de cette investiture était qu'il y'avait des cartes blanches, 5 hommes et femmes issu de la "société civil" . Ces invités ont prit la parole à tribune. Dominique Meda, philosophe et sociologue spécialisé sur la recherche du travail, Elisa Lewis&Romain Slitine auteurs du livre "Le coup d'Etat citoyen ", Jean Jouzel climatologue et vice président du GIEC, Julia Cagé, économiste française spécialiste d’économie du développement, d’économie politique et d’histoire économique. Et enfin Patrick Weil, historien spécialiste des questions d’immigration et de citoyenneté.

Le présentateur de la convention d'inauguration n'a pas cessé de saluer les parlementaires,les élus et  les ministres présents en ce jour. Car oui, Benoît Hamon devait impérativement rassembler sa famille politique ce dimanche, il ne devait à aucun moment être seule. On notera également que Benoît Hamon ne fait pas l'unanimité au sein de son propre camp, les parlementaires hésitent à le soutenir en vu de son programme politique qu'ils jugent utopique. Même si certains manquaient à l'appelle comme Manuel Valls, Ségolène Royal et d'autres figures importante de la gauche, Arnaud Montebourg, Vincent Peillon,Aurelie Flipettie, Najat Vallaud Belkacem et  Christiane Taubira étaient présent, à leur arrivées ils sont applaudit par la foule.

Avant que Benoît Hamon vienne sur scène, c'est l'ex-ministre phare du gouvernement Christiane Taubira qui monte sur scène. A son arrivée les militants l'applaudissent , elle reçu un accueil chaleureux. Pour calmer ses partisans, Christiane a du appelé au calme. Elle a ensuite continuée son discours dans un grand silence, mais dès qu'elle disait quelques paroles que le peuple voulait entendre des cris étaient à l'honneur. Christiane Taubira à notamment centrer son discours sur l'égalité et les inégalités que le monde subit et que la gauche doit combattre ces différences  "Ce monde qui change à plus que besoin de la gauche, un besoin d'égalité entre tous les citoyens". " Pour elle, même si la Gauche vit des moments difficile, elle ne se laissera pas abattre. " La Gauche est toujours arrivée au pouvoir dans ses moments rudes,nous allons redevenir une gauche de combat plutôt que de constat"- assure t-elle.  L'ancien garde des sceau, clôture son discours en citant Paul Eluard "Nous sommes de partout, nous sommes sans limites"

Et c'est l'Homme du jour, qui prendra la parole en dernier.Il fut très heureux de voir le visage de Lionel Jospin,François Mitterant ,Ségolène Royal et enfin François Hollande dans un clip projeté à l'écran d'autant plus que ceux sont des personnes qui l'ont précédé dans la candidature à l'élection présidentielle.

Lui qui était très attendu sur le bilan du quinquennat du président de la République, François Hollande a assumé de manière contrasté le quinquennat.Il renchérit ensuite  "Il a su nous protéger, et à ce titre, comme des millions de Français, je lui suis reconnaissant" "ce bilan a laissé aussi des personnes mécontentes , qu'ils le rejette, le critique, qu'il ne faut pas mépriser cela au moment où il faut rassembler, qu'il faut tenir compte de ce qu'ils disent de leur déception de leur inquiétude de leur mécontentement et transformer cette colère quand elle existe même contre nous en une aspiration a construire quelque chose qui nous dépasse, nous transforme et nous tourne vers l'avenir." a-t-il  dit.  "Ce bilan ne peux pas être l'axe sur lequel nous faisons campagne", en claire M.Hamon n'assumera pas totalement le bilan même si il est obligé.

Il reviendra également sur la polémique de la laïcité sujet sur lequel le  il a été attaqué par Manuel Valls pour ses positions dite ambiguë, il remercie Patrick Weil d'avoir tenu un récit fort et puissant et cite même une phrase importante de François Hollande " La laïcité ce n'est pas un dogme de plus, ce n'est pas la religion de ceux qui n'ont pas de religion, c'est l'art de vivre ensemble - Hollande.  Son  principal objectif aujourd'hui était de réunir le peuple de Gauche, le rassemblement, l'unité étaient les mots d'ordres. Il est important d'observer que le vainqueur c'est encore présenter comme un homme qui n'est pas l'homme providentiel " Je ne suis pas l'homme providentielle". Il croit en l'intelligence collective, nous fait t-il savoir.

Avec cette victoire qui le conduit à la "Mutu", devant plus de 2700 personnes, l'ex frondeur du gouvernement nous a permis de découvrir un peu plus son programme politique, qui selon lui le permettra d'accéder à l'Elysée.

En matière d'économie le candidat à l'élection présidentielle, ne pense pas qu'avoir les yeux rivé sur la croissance du PIB a une utilité, malgré tous cette croissance ne reviens toujours pas. Cette croissance, nous détourne de l'essentiel qui est d'améliorer les conditions de travail, être à la recherche du plein emplois.

Sur la thématique de l'écologie qui est un sujet centre de son programme Hamon veut interdire l'utilisation du diesel des 2025,  bannir l'utilisation des  perturbateurs endocriniens dès qu'il existe un soupçon de dangerosité par le principe de précaution garanti par la Constitution française à l’article 5 de la Charte de l’environnement. Il envoi même une petite attaque au candidat de la droite: " J'observe que François Fillon veut le remettre en cause se principe de précaution que nous devons à Chirac".  C'est pourquoi Hamon veut toujours légaliser le cannabis. Mais le candidat de la bonne alliance populaire va même plus loin, il veut inscrire dans la constitution le bien commun qui signifie avoir un air et une eau de qualité qui sera indiscutable. Cette loi donnera un principe juridique et constitutionnel qui permettrons à la santé publique de construire une politique publique qui pourra protéger la santé environnementale, en bref mieux protéger les Français. Diminuer la part d'électricité produite par le nucléaire, augmenter l'utilisation des énergies renouvelables.

Sa politique Européenne se décrit en étant conçu contre l'hostilité de D.Trump, président des Etat-Unis vis à vis de l'Europe et la terreur que mène V.Poutine, chef d'Etat Russe à l'Est. Cette idéologie se présente sur 4 axes:

  • Une défense européenne commune pour faire face à l'instabilité Américaine avec l'arrivée du 45ème président de la première puissance mondiale et celle de Vladimir Poutine. Il a notamment accentué sa position face à l'annexion de la Crimée en 2014 et la déstabilisation de l'Ukraine parce qu'on est pas d'accord avec sa majorité politique . Benoît Hamon est opposé et le fait savoir.
  •  Refaire de l'énergie le moyen de se projeter vers l'avant afin de coopérer entre état pour assurer la souveraineté énergétique du continent européen.
  • La transition écologique de l'économie Européenne pour lutter contre les inégalité .
  •  Une régulation démocratique de la Zone Euro, un traité budgétaire européen qui donnerait la création d'une assemblé parlementaire.

La création d'un 49.3 citoyens pour impliquer les Français dans la vie politique et faire respirer la démocratie qui en ce moment va très mal en France... C'est pourquoi le candidat de la Gauche à l'élection présidentielle s'ambitionne sur la création d'une 6eme République.

Il rendra un hommage symbolique à Albert Camu,avec cette citation," Au milieu de l'hiver, je découvris en moi, un invincible été ". Cette phrase se traduit en ayant comme sens de nous inciter à accepter cette pensée d'Albert Camu, de croire en l'été qui vient, désirer cet été et alors nous seront invincible en mai 2017. "Vive la France, vive la République " a t-il conclut en guide de dernière phrase pour signer la fin de cette belle investiture.

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.