L'Assemblée National au mains des députés LREM

Le 7 Mai 2017, Emmanuel Macron est élu Président de la République, pour la première fois un candidat âgé de 39 ans seulement, se revendicant du centre, gagne l’élection présidentielle face à Marine Le Pen candidate de l’extrême-droite.

Suite à sa victoire qui bouleversera le paysage politique Français, il faut que le nouveau chef d’état est une majorité politique à l’Assemblée Nationale pour appliquer son programme.

Pour cela, En Marche qui deviendra plus tard La République En Marche, propose des investitures à celles et ceux qui veulent réformer le pays. Avec une promesse de campagne chère et revendiquer partout par l’entourage d’Emmanuel Macron et lui-même.  »Le renouvellement « , par cela le Président entend avoir des nouveaux député-és qui n’ont jamais eux d’expérience politique, principalement issu de la société civile qui n’ont jamais exercé de mandat politique et n’exercent pas à l’ heure actuelle de mandat politique

Pour choisir les nouveaux législateurs , La République En Marche a sélectionné au peigne fin, ses députés. Des entretiens et des conditions ont été posé pour faire partir de la future majorité présidentielle. Avoir un casier judiciaire vierge, être adhèrent au sein de LREM, soutenir le projet du candidat nouvellement élu.. Si le candidat remplissait tous ces critères il/elle avait alors une investiture dans une circonscription qu’il visait..

Rappelons-le que l’élection législatives a eu deux tours, le 11 Juin 2017 (Premier tour), et le 18 Juin 2017, dernier tour. Dans le cas de l’article, il est jugé plus intéressant de parler directement du 2ème tour.

Comme les sondages, les experts et bien d’autres l’ont prédis c’est bien la République En Marche qui eu la majorité à l’Assemblée Nationale avec plus de 300 députés, il est bon de rajouter en plus les députés  » Les Constructifs  » groupe parlementaire formé des Républicains qui veulent faire partir de la majorité présidentielle.

7789019654_composition-de-la-nouvelle-assemblee-nationale-estimation12.jpg?w=662

 » Les députés LREM qui sont issu des milieux aisés. »

Lorsqu’on regarde la provenance de nos députés fraîchement élu, nous observons que ces députés sont issu pour la plus part de classe social aisé et ont pratiquement tous des professions libéral tel que : chef d’entreprises ont n’en compte beaucoup, pareil pour les avocats, des médecins, cadres du privé.

Nombreux sont ceux a être issu du privé ce qui peut poser de nombreux conflit d’intérêt dans un futur proche, ces députés sont à l’image de l’électorat d’Emmanuel Macron. Riches, diplômés des plus grandes écoles française ou internationale.

La nouvelle assemblée nationale, a fait sa rentrée le 27 Juin 2017 et déjà les premiers couacs sont arrivés en hausse..

Tous d’abord, il est bon de se souvenir que Richard Ferrant, ancien ministre des Territoires et de la cohésion social est devenu président du groupe LREM en vu des affaires des mutuels de Bretagne. Il a donc à faire a plus de 300 députés qui ne connaissent pas.

Ceci dit, être un-e nouveau-lle député n’est pas facile, un député sur dix issu de la majorité présidentielle est novice.

Il y’a ceux qui ne sont pas habitué à parler devant un large public, qui ne sont visiblement pas des grands orateur comme Cicéron, Jean-Baptiste Djebbarie. Ce dernier est apparu stressé, timide lorsqu’il posa une question à Nicolas Hulot, ministre de la transition énergétique. Huées par ces collègues et limiter par le temps il ne finira pas sa question.

Les députés de la majorité ont également rejeté par inattention un article de la loi de moralisation, pourtant validé en commission. Une erreur qui a provoqué la consternation du président de séance Sacha Houlié : « faut être attentifs », a-t-il réagi.

Yaël Braun Pivet, avocate de formation, eu elle aussi son moment de gloire, pensant que son micro était éteint, la présidente a alors révélée à son collègue qui est vice-président « Attends, on a une responsable de texte qui est inexistante, c’est comme si elle était à Nouméa sur une chaise longue Naïma elle fait ce qu’elle peut. Et on a un groupe qui dort, qui ne sait pas monter au créneau, qui est vautré. »

Jusqu’à quand les députés LREM, vont se révéler incompétent ?

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.