yvan.raphanel
Abonné·e de Mediapart

728 Billets

0 Édition

Billet de blog 6 août 2021

HSBC-RAPHANELBénéfice triplé pour HSBC refus décision justice difficile + fastidieux.

HSBC triple son bénéfice et depuis 2001 refuse d'exécuter un arrêt de la CA de Versailles .

yvan.raphanel
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

HSBC: le bénéfice net a plus que triplé au 1er semestre

"mais refuse d'exécuter le Ordonne de la Cour d'appel de Versailles au motif que de recalculer les intérêts indu et illicites c'est difficile et fastidieux

Par Le Figaro avec AFP 

Publié le 02/08/2021 à 06:55, Mis à jour le 02/08/2021 à 08:16

Le bénéfice net part du groupe s'est élevé à 7,27 milliards de dollars de janvier à juin. ISAAC LAWRENCE / AFP

La banque HSBC a annoncé lundi un bénéfice net multiplié par plus de trois sur un an au premier semestre 2021 grâce à un retour de la croissance sur ses principaux marchés, aux restructurations et à sa stratégie de recentrage sur l'Asie.

À lire aussi :HSBC débourse 1,9 milliard d’euros pour vendre son réseau français

De janvier à juin, le bénéfice net part du groupe de HSBC s'est élevé à 7,27 milliards de dollars US, contre 1,98 milliard lors de la même période de 2020, a indiqué la banque dans un communiqué. «Ce sont de bons résultats qui reflètent le retour de la croissance sur nos principaux marchés et les progrès accomplis dans l'exécution de notre stratégie. Nous avons été rentables dans chaque région dans la première moitié de l'année», a déclaré dans ce communiqué le PDG du groupe, Noel Quinn.

Au premier semestre, le produit net bancaire de HSBC a diminué de 4,4% sur un an à 25,55 milliards de dollars. Mais dans le même temps, l'amélioration des perspectives économiques a permis à HSBC de réduire ses provisions pour risques de crédit, ce qui a été le principal moteur de l'amélioration des profits, a expliqué Noel Quinn.

HSBC a récemment lancé une vaste réorganisation pour se focaliser sur l'Asie. Le groupe a notamment signé en juin un accord pour vendre, pour un euro symbolique, ses activités de détail en France à la banque My Money Group, filiale du fonds américain Cerberus. HSBC cherche également à céder ses activités de détail aux États-Unis.

La banque, dont le résultat dépasse les prévisions des analystes, a annoncé qu'elle verserait un acompte sur dividende intérimaire de 0,07 dollar par action ordinaire pour le premier semestre de l'année. Début 2020, les régulateurs britanniques avaient ordonné aux banques de suspendre le versement des dividendes afin de préserver le capital durant la crise liée à la pandémie. Le mois dernier, ils ont annoncé un assouplissement de cette mesure «garde-fou».

HSBC est l'une des banques européennes à verser les plus gros dividendes et, après une année de restrictions, elle devrait mettre de côté plus d'argent que n'importe lequel de ses concurrents en 2021 et 2022, selon les estimations de Bloomberg Intelligence. L'action HSBC était en hausse de 3,6% à Hong Kong à la mi-séance, au moment de la publication des résultats.

Comme tous les géants bancaires, le groupe à cheval sur l'Asie et l'Europe a été frappé par le coronavirus l'année dernière et les tensions géopolitiques avec la Chine, avec un plongeon de 35% de son bénéfice annuel à 3,9 milliards de dollars. Sous la houlette de Noel Quinn, la banque qui affichait encore en 2018 un bénéfice net de 12,6 milliards de dollars a décidé de supprimer 35.000 emplois.

À lire aussi :Les salariés d'HSBC pourront continuer de télétravailler entre huit et douze jours par mois

Si les résultats de HSBC sont de bon augure pour l'avenir, la crise sanitaire continue cependant de peser sur l'économie mondiale. «L'incertitude demeure, car les pays sortent de la pandémie à des rythmes différents, les mesures de soutien gouvernementales s'allègent et les nouveaux variants du virus mettent à l'épreuve l'efficacité des campagnes de vaccination», a ajouté la banque. HSBC réalise 90% de son bénéfice en Asie, où les marchés chinois et hongkongais sont ses fleurons.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
Le naufrage d’un ministre désinvolte
Le voyage de Jean-Michel Blanquer aux Baléares, à la veille d’une rentrée scolaire à haut risque, résume deux années de gestion de la pandémie de Covid-19 : par désintérêt manifeste, il n’a jamais répondu aux craintes et à l’épuisement des enseignants comme des familles. 
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
Anne Hidalgo face à Mediapart
Ce soir, une invitée face à la rédaction de Mediapart : la maire de Paris et candidate socialiste à l’élection présidentielle.  
par à l’air libre
Journal — Industrie
Industrie française : l’attractivité de la rente
Accusé d’être le fossoyeur de l’industrie, Emmanuel Macron entend contre-attaquer : grâce à sa politique, la France aurait retrouvé son attrait pour les investisseurs étrangers. Mais il confond compétitivité-prix et attractivité, qui repose sur des écosystèmes détruits systématiquement par le gouvernement au profit d’un capitalisme de rente.
par Martine Orange
Journal
La Serbie fait front derrière son héros Novak Djoković
Les aventures australiennes de l’actuel numéro un du tennis mondial, et son expulsion, ont mobilisé la Serbie, qui a défendu bec et ongles son champion. Sûrement parce qu’il incarne depuis plus d’une décennie les espoirs de tout le pays, mais aussi ses profondes contradictions. 
par Jean-Arnault Dérens, Laurent Geslin et Simon Rico

La sélection du Club

Billet de blog
La farandole ultra-droitière d'un ministère de « l'Instruction publique »
Eric Zemmour vient de présenter comme un point important de son programme éducatif la « création d'un grand ministère de l'Instruction publique ». Cela avait déjà été préconisé dès 2013 dans le projet d'« une droite forte » rédigé par deux secrétaires nationaux de l'UMP : Guillaume Peltier et Didier Geoffroy. Et Jean-Michel Blanquer l'aurait aussi suggéré à Emmanuel Macron lors de sa nomination.
par claude lelièvre
Billet de blog
Université et Recherche, fondements d'une VIème République, démocratique et sociale
Emmanuel Macron a prononcé un discours au congrès de la conférence des présidences d’Universités ce jeudi 13 janvier, dans lequel il propose une réforme systémique de l’université. Des chercheurs et enseignants-chercheurs membres du parlement de l’Union Populaire, des députés, ainsi que des membres de la communauté universitaire lui répondent.
par Membres du parlement de l’Union Populaire
Billet de blog
De la grève, de l'unité syndicale et de sa pertinence
Attention : ce billet n'est pas anti-syndicaliste. Il sera peut-être qualifié comme tel par des gens qui ne savent pas lire. Je laisse volontiers ceux-là dans leur monde noir et blanc. Je suis syndiqué et j'invite tout le monde à l'être. Sans syndicats nous mourrons. On n'aimerait juste pas mourir avec. 
par Jadran Svrdlin
Billet de blog
Lettre ouverte à Jean-Michel Blanquer en 31 points
Le vendredi 14 janvier 2022, vous avez déclaré « je ne suis pas parfait, je fais des erreurs… ». La liste des erreurs est longue. Une lettre d'une professeur de Lycée Pro, qui décline la longue liste des excuses qui serait nécessaire à Blanquer, bien plus que ce que le mouvement des derniers jours lui a arraché du bout des lèvres.
par Samy Johsua