HSBC-RAPHANEL:HSBC m’a ruiné ,une journée italienne pour oublier cette injustice.

Une journée italienne qui m'aide a supporter la non application par les magistrats de Versailles de l'article 4O qui a été a l'honneur dans l'affaire CAHUZAC , puis dans l'affaire BENALLA pour sa non application , alors que pour François FILLON il a été appliqué trés rapidement , c'est notre justice française dont le peuple est victime, un résumé de celle-ci se trouve ci-dessous.

1vieux-fourneau

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jeudi 20 Septembre 2018 , en commençant cette journée je ne pensais pas en retirer autant de choses positives , HSBC est toujours présent dès que je me lève , les magistrats de la Cour d’appel de Versailles aussi , en résumé l’injustice pollue mon réveil , une fois passé cet obstacle journalier depuis 24 ans, je regarde devant moi , et encore plus depuis mes deux infarctus de juin 2018 et mes 21 jours d’hospitalisation , qui a été prolongé suite a une maladie nosocomiale.

Ayant changé la veille un filtre pour supprimer les impuretés de l’eau alimentant mon habitation, je découvre qu’une fuite a provoqué une mini inondation , je démonte mon installation de la veille et mêlant téflon et pâte a joint , j’obtiens enfin une étanchéité parfaite.

 Le facteur m’apporte « l’Auvergnat de Paris » comme chaque semaine je découvre l’Edito de Jean Michel DEHAIS , il est consacré à la déclaration du Président MACRON suite a une interpellation d’un jeune lors des journées du patrimoine , je ne suis pas d’accord sur l’ensemble mais le  fond me plaît.

 11h30 nous partons pour le 6° arrondissement étant invité à 15h à l’école FERRANDI par la société LE DELAS  dirigé par Antoine Boucomont qui se présente plus volontiers comme un « noble épicier ». Et de la noblesse, il en faut sans aucun doute beaucoup pour persévérer de nos jours dans l’agroalimentaire à un tel degré d’excellence et qui nous invite a découvrir l’un de ses nouveaux fournisseurs qui est Italien « AGOSTONI », nous n’imaginions pas une telle découverte avec une qualité à la hauteur de la passion d’Antoine , que je connais bien , sa société étant « Partenaire en Présence » de l’Académie Culinaire de France dont je suis un membre , dont ma tâche est de réaliser le nom des récipiendaires de distinction en inscrivant leur nom avec une écriture calligraphiée.

« Avec le rachat de Le Delas, au début des années 2000, c’est à un savoir-faire qui s’exprime depuis plus de 40 ans qu’il s’est allié, avec l’ambition de proposer aux grands chefs le goût authentique de produits sélectionnés avec soin et exigence.

Avec 10 000 références, Le Delas à Rungisest devenue l’un des hauts lieux de la gastronomie mondiale. Dès lors, Le Delas a su gagner et conserver la confiance de ses clients, en France mais aussi en exportant vers 45 pays. »

En attendant 15h nous sommes passés avec mon épouse par le BON MARCHE , dont nous aimons l’espace et la qualité des produits , nous avons constaté l’avancement de la rénovation du LUTETIA, puis nous avons remonté la rue du CHERCHE MIDI si prolifique en magasin de haute qualité.

PINTON , dirigé par Lucas PINTON et qui présente des Tapisseries et Tapis d’Aubusson depuis 1867 et en particulier une œuvre que nous aimons particulièrement  « BLEU PALMIER « de Julien Colombier, la responsable du magasin est italienne et elle est particulièrement attentive a l’accueil de la clientèle , rencontre fortuite avec Lucas PINTON avec lequel j’ai eu une discussion a bâtons rompus sur Roger CAPRON le célèbre céramiste  et les lampes CHARLES , un moment culturel fort enrichissant , ça c’est PARIS.

Continuant notre parcours dans la rue , nous découvrons une boutique qui commercialise un parmesan de 36 mois fabriqué à partir de lait de vache rouge , des petites vaches , un régal , deuxième rencontre italienne de qualité.

Nous ne savons pas où déjeuner , je cherche un restaurant tenu par l’ancien directeur de salle du grand chef japonais « HIRAMATSU » qui a racheté le restaurant d’HENRI FAUGERON au 52, rue de Longchamp et après avoir réalisé la cuisine du grand chef français en 1977 , j’ai aussi réalisé en 2005 la cuisine du nouveau propriétaire , à l’époque ce fut une certaine fierté une telle continuité, nous sommes passés devant Le Petit Verdot sans le voir.

Aussi avons-nous choisi le Café TRAMA , ce nom me rappelant un grand chef Michel TRAMA d’AGEN , 2 étoiles Michelin et nous avons très bien déjeuné , la maison est tenue par une parente de Michel TRAMA.

En repartant j’ai enfin trouvé le Petit Verdot et nous reviendrons y déjeuner , Hide le patron est toujours le même.

Nous avons pris la direction de l’Ecole FERRANDI , Rue de l’Abbé Grégoire où nous avons été accueilli par Antoine BOUCOMONT, Salvatore Toma Chef chocolatier de la maison AGOSTONI et Régis FEREY professeur de pâtisserie à l’Ecole FERRANDI, tout nous a été dit sur le chocolat et sa fabrication , le discours était accompagné des produits bruts et des chocolats , le tout se terminant par un buffet réalisé a base de chocolat , produite salé et sucré , une vraie communion entre les professionnels et l’industriel qui traite 4O tonnes par an de produit brut.

Une journée italienne qui s’est terminée en feu d’artifice , merci à tous cela nous change d’une actualité journalière morose et des pratiques bancaires.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.