YVES FAUCOUP
Chroniqueur social
Abonné·e de Mediapart

710 Billets

1 Éditions

Billet de blog 18 avr. 2014

YVES FAUCOUP
Chroniqueur social
Abonné·e de Mediapart

Mali : aide urgente aux populations de la région de Gao

Une association de tourisme solidaire appelle au soutien aux populations du nord du Mali, victimes de la sécheresse et des conséquences des exactions des djihadistes. Il faudrait 2750 euros pour acheter dix tonnes de mil de toute urgence.

YVES FAUCOUP
Chroniqueur social
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Une association de tourisme solidaire appelle au soutien aux populations du nord du Mali, victimes de la sécheresse et des conséquences des exactions des djihadistes. Il faudrait 2750 euros pour acheter dix tonnes de mil de toute urgence.

Croq’Nature est une agence de voyage qui s’inscrit dans le tourisme solidaire : depuis 28 ans, discrètement, elle mène une action permettant d’allier voyage humaniste et financement du développement local.

Pour avoir participé à des voyages avec Croq’Nature en Afrique sub-saharienne (Mauritanie, Niger), je peux attester du sérieux de cette association qui fut pionnière du concept de tourisme équitable et a été co-auteur de la charte qui définit ce type de tourisme. Lors d’un voyage en 2007 au nord d’Agadez, dans l’Aïr, à proximité de la mine d’uranium Areva à Arlit, aujourd’hui inaccessible, Abdou, jeune Touareg, aidé d’un assistant et de trois dromadaires, faisait preuve d’un grand talent pour assurer au voyageur les meilleures conditions possibles pour une méharée en plein désert.

Le prix des voyages est déterminé par la situation économique des populations locales qui accueillent, et inclut l’aide à des projets de développement économique, sanitaire, culturel (5 à 6% du coût du voyage).

Femmes assalat pilant le mil [Photo aimablement communiquée par Croq'Nature]

Les voyageurs ont été à l’origine de la création d’une association Amitié Franco-Touareg qui suit et épaule la réalisation des projets de développement en partenariat avec des associations locales : puits, écoles, centres de santé, banques céréalières, formations, micro-crédits.

Croq’Nature relaie un appel lancé par Amitié Franco-Touareg sur la situation des populations du Nord Mali, suite aux événements que nous connaissons. Les conditions actuelles au nord de Gao sont dramatiques. En raison de l’absence de pluie l’été dernier, les animaux meurent chaque jour plus nombreux. Le prix du sac de riz de50 kg est passé de 25 000 francs CFA (39 €) à 40 000 (62 €). Heureusement, on trouve encore du mil à 18 000 francs CFA (27,50 €) les100 kg.

L’association voudrait pouvoir acheter dix tonnes de mil (coût : 2750 €) en urgence pour soutenir les 25 000 nomades les plus démunis de la commune de Djebocq pour empêcher la famine de gagner davantage du terrain. L’association reproche au nouveau gouvernement de Bamako de ne rien faire pour venir en aide à ces populations, conformément à cette politique de rejet qui attribue à tous les Touaregs tous les maux du Mali. Les djihadistes ne sont plus là, suite à l’intervention de l’armée française, mais chaque semaine Gao est la cible de tirs de roquettes destructeurs. Des collaborateurs de l’association, qui refusent toute alliance avec les Salafistes, sont menacés par les djihadistes : l’un d’eux a échappé à un attentat il y a un mois et demi, au cours duquel 15 personnes sont mortes.

[Photo aimablement communiquée par Croq'Nature]

Dans cette tourmente, les élèves, par défi, continuent à se rendre à l’école.

Pour aider l’association à procéder aux achats de mil, les dons sont à adresser à :

Amitié Franco Touareg
20 rue de l'Alaric

65200 ORDIZAN (France)

AFT fournira en retour un reçu fiscal qui permet d’en déduire une partie des impôts (jusqu’à 66 %).

A noter que Croq’Nature n’organise plus de voyages ni au Mali, ni au Niger, ni en Mauritanie, et que son soutien aux Touaregs du nord du Mali s’inscrit dans la suite logique de ses engagements précédents. Croq’Nature maintient des liens très forts avec ceux avec lesquels elle collaborait auparavant et se soucie des dégâts considérables que provoque la fin du tourisme (solidaire) dans ces régions.

Croq’Nature propose des voyages, toujours très proches des habitants, parfois en groupe très restreint, à Madagascar, au Maroc, au Sénégal, au Tchad, en Tunisie, en Turquie, au Burkina-Faso, en Guinée, et au Vietnam.

Site : croqnature.com

Contact : 05 62 97 01 00 et croqnature@wanadoo.fr

Circuit Croq'Nature, dans l'Aïr, Niger [Photo YF]

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Politique
À La France insoumise, le flou de la réorganisation suscite des inquiétudes
Si des garanties sont données aux militants insoumis en vue d’améliorer l’implantation locale du mouvement, la composition de la nouvelle direction, restée jusque-là à la discrétion d’une poignée de cadres, fait craindre de mauvaises surprises.
par Mathieu Dejean et Pauline Graulle
Journal — Éducation et enseignement supérieur
Une école plus si obligatoire
Pour faire face à la menace de coupures d’électricité cet hiver, le gouvernement a brandi une possible fermeture des écoles le matin, au coup par coup. Cette politique repose, trois ans après l’épidémie de Covid, la question de l’obligation d’instruction des enfants, un principe sans cesse attaqué.
par Mathilde Goanec
Journal — Énergies
EDF face aux coupures d’électricité : la débâcle énergétique
Jamais EDF ne s’était trouvée en situation de ne pas pouvoir fournir de l’électricité sur le territoire. Les « éventuels délestages » confirmés par le gouvernement attestent la casse de ce service public essentiel. Pour répondre à l’urgence, le pouvoir choisit la même méthode qu’au moment du Covid : verticale, autoritaire et bureaucratique.
par Martine Orange
Journal
Les gueules noires du Maroc, oubliées de l’histoire de France
Dans les années 1960 et 1970, la France a recruté 80 000 Marocains pour travailler à bas coût dans les mines du Nord et de la Lorraine. La sociologue Mariame Tighanimine, fille d’un de ces mineurs, et la journaliste Ariane Chemin braquent les projecteurs sur cette histoire absente des manuels scolaires. 
par Rachida El Azzouzi

La sélection du Club

Billet de blog
Fin de vie : faites vivre le débat sur Mediapart
En septembre dernier, le Comité consultatif national d’éthique (CCNE) a rendu un avis qui rebat les cartes en France sur l'aide active à mourir, en ouvrant la voie à une évolution législative. Conscient que le débat autour de la fin de vie divise la société, le président de la République lance un débat national. Nous vous proposons de le faire vivre ici.
par Le Club Mediapart
Billet de blog
Mourir en démocratie — La fin de vie, une nouvelle loi ? (le texte)
Les soins palliatifs, et donc la sédation, ont désormais des alliés ne jurant que par eux pour justifier l’inutilité d’une nouvelle loi. Mais les soins palliatifs, nécessaires, ne sont pas une réponse à tous les problèmes. Si c'est l'humanité que l'on a pour principe, alors l'interdit actuel le contredit en s'interdisant de juger relativement à des situations qui sont particulières.
par Simon Perrier
Billet de blog
Récit d'une mort réussie
Elle avait décidé de ne plus souffrir. En 2002, La loi sur l'euthanasie venant d'être votée aux Pays-Bas elle demanda à être délivrée de ses souffrances.
par françois champelovier
Billet de blog
Fin de vie, vite
Le Comité Consultatif National d’Éthique considère « qu’il existe une voie pour une application éthique d’une aide active à mourir, à certaines conditions strictes, avec lesquelles il apparait inacceptable de transiger ». Transigeons un peu quand même ! Question d’éthique.
par Thierry Nutchey