YVES FAUCOUP

Chroniqueur social indépendant

Sa biographie
Franche-Comté : travailleur social de terrain, responsable syndical, directeur de la revue d'informations générales L'Estocade. Midi-Pyrénées : responsable d'équipes éducatives et sociales, puis directeur d'un centre de formations sociales, puis directeur de l'action sociale départementale.
Son blog
643 abonnés Social en question
Ses éditions
  • suivie par 221 abonnés Des livres et nous
Voir tous
  • Tipasa, point de vue sur le monde

    Par
    En ces temps où il faut vivre reclus, il est bon de se tourner vers Camus. Non pour se plonger dans La Peste, qui connaît un regain d’intérêt, où les hommes, lâches ou résistants, sont confrontés à l’injustice du bacille, mais pour parcourir avec lui les ruines de Tipasa, « le grand libertinage de la nature et de la mer ».
  • «Les enfants gâtés»

    Par
    Agnès Verdier-Molinié ronge son frein : elle ne va plus sur les plateaux de télé pour déverser la doxa ultralibérale. Elle écrit cependant, pour stigmatiser les « enfants gâtés » contestant la réforme des retraites et semble tout à fait disposée à nous rejouer la rengaine sur la dépense publique. Autre chronique : qui dira le nom des anonymes ?
  • Et Dieu dans tout ça !

    Par
    En France et en Corée du sud, l’épidémie est partie d’un rassemblement d’évangélistes qui affirment que le Covid-19 n’est pas un châtiment divin. Aux USA, des pasteurs fous furieux cherchent à terrasser, à la télé, le coronavirus. Et autres chroniques : la fin de la réforme des retraites et du chantage aux déficits ?
  • Après la peste…

    Par
    Après une épidémie d’envergure, tout pourrait être remis en cause. Suite à la Grande Peste de 1348, tout aurait changé, dont l’abolition du servage, nous dit Boris Cyrulnik. Allons voir d’un peu plus près. Par ailleurs, les bugs ne touchent pas que les masques et les tests, mais aussi la « Réserve sanitaire ».
  • Confinement et enfance protégée

    Par
    Recueil de témoignages de travailleurs sociaux en établissement ou en milieu ouvert, confrontés aux exigences du confinement. Beaucoup sont sur le pont, même si les grands médias l’ignorent. Ils font face, avec très peu de moyens et sans protection, à la prise en charge des enfants qui en ont le plus besoin.