YVES FAUCOUP

Chroniqueur social indépendant

Sa biographie
Franche-Comté : travailleur social de terrain, responsable syndical, directeur de la revue d'informations générales L'Estocade. Midi-Pyrénées : responsable d'équipes éducatives et sociales, puis directeur d'un centre de formations sociales, puis directeur de l'action sociale départementale.
Son blog
630 abonnés Social en question
Voir tous
  • Défaillances de l’ASE et des documentaires

    Par
    Le chaîne de télévision M6 a diffusé dimanche un documentaire décrivant en caméra cachée des pratiques condamnables dans les foyers éducatifs, accusant globalement les services d’Aide sociale à l’enfance de « scandaleuses défaillances ». Description et décryptage.
  • Plus qu’un croche-pied

    Par
    Les violences exercées par une partie de la police à l’encontre des manifestants du mouvement social sont évidemment plus qu’un croche-pied, mais une atteinte caractérisée à l’État de droit. La réaction récente du pouvoir et des médias dominants signifie-t-elle qu’ils ont pris la mesure de la gravité de la situation, dangereuse pour eux ?
  • Retraites: que signifie «carrière complète» ?

    Par
    Le projet de loi de la réforme des retraites est sorti : le ministère ne l’a pas diffusé mais on le trouve sur Internet. Il est censé instituer « un système universel de retraite ». En ce qui concerne la retraite minimale (à 1000 euros), s’il exige 43 années de cotisations (« carrière complète »), il est imprécis sur l’ouverture des droits et ne reprend pas les engagements du secrétaire d’État.
  • Retraites: la double peine

    Par
    La séquence « âge pivot » a permis d’occulter le fait que le gouvernement, contrairement à ce que prévoyait le rapport Delevoye, veut maintenir une durée de cotisation, progressivement à 43 ans comme prévu par la loi de 2014 votée sous Hollande : ainsi les décotes pour départ avant l’âge ou pour carrière incomplète se cumuleraient et constitueraient une double peine qui n’existait pas jusqu’alors.
  • Retraites: comment a été fixée la valeur du point?

    Par
    La valeur du point a été fixée à 0,55 euros : jamais personne n’a indiqué de quelle manière ce chiffre avait été établi. Dans une tribune publiée dans Le Monde, j’ai tenté une explication : j’en reproduis ici l’essentiel. Et autres petites chroniques autour de la décote, du taux plein, des petits mensonges et des requins en embuscade.