YVES FAUCOUP

Chroniqueur social

Sa biographie
Franche-Comté : travailleur social de terrain, responsable syndical, directeur de la revue d'informations générales L'Estocade. Midi-Pyrénées : responsable d'équipes éducatives et sociales, puis directeur d'un centre de formations sociales, puis directeur de l'action sociale départementale.
Son blog
698 abonnés Social en question
Ses éditions
  • suivie par 403 abonnés Des livres et nous
Voir tous
  • Une assistante sociale tuée

    Par
    Une assistante sociale a été tuée dans l’exercice de ses fonctions. Il ne devrait pas y avoir d’hommage national, car ni le pouvoir en place, ni les médias mainstream n’ont vraiment de considération pour les travailleurs sociaux, alors que, par leur engagement et leurs valeurs, ils contribuent grandement à freiner le délitement de notre société.
  • Le 10 mai 81 à Vesoul, le 21 à la Contrescarpe

    Par
    Témoignage sur la façon dont a été reçue l’élection de François Mitterrand à Vesoul (Haute-Saône) le 10 mai 1981 et à Paris le 21 mai, jour où le nouveau Président est entré à l’Élysée (mes notes prises à l’époque).
  • Confusion générale

    Par
    Il y a certainement de vrais débats mais aussi bien des controverses entretenues pour alimenter une confusion générale, chargée de faire diversion. Des racistes traitent les antiracistes de racistes, des identitaires nationalistes accusent des militants internationalistes de n’être pas universalistes. Petites chroniques de ces temps troublés.
  • Les industriels cherchent à casser l'élevage plein air, bio et paysan

    Par
    Le Sud-ouest vient d’être durement frappé par l’influenza aviaire. L’État et les industriels, dont les pratiques intensives sont désastreuses, imposent aux éleveurs de plein air la claustration de leurs volailles.
  • Faut-il juger les fous, poursuivre les factieux ?

    Par
    Actualité sous pression : faut-il juger les fous qui tuent en état de bouffée délirante, faut-il poursuivre les factieux qui appellent à l’insurrection ? Et autres petites chroniques : assassinat de Rambouillet, jeunes peut-être majeurs remis à la police par le Département des Alpes-Maritimes, tandis que les boomers n’ont, parait-il, rien à faire de l’écologie.
Voir tous
  • Édition Des livres et nous

    Ce fou d’Érasme

    Par
    « L’Éloge de la folie » d’Érasme de Rotterdam traite avec humour et modernité des travers des hommes. Cette déclamation a été publiée dans une édition magnifique, truffée de gravures de Hans Holbein et de tableaux de peintres de la Renaissance du Nord, Jérôme Bosch, Pieter Bruegel, Lucas Cranach.