Panique à Davos et émoticônes effrayantes

 Social en vrac n°17 Panique à Davos, Les enfants et Internet, Laurent Wauquiez et YouPorn, Fusion des départements et assistantes sociales,

 Social en vrac n°17

 Panique à Davos, Les enfants et Internet, Laurent Wauquiez et YouPorn, Fusion des départements et assistantes sociales,

Panique à Davos

Alors que s’ouvre à Davos, en Suisse, le Forum économique mondial, les médias nous font part des craintes qui agitent la fine fleur du capitalisme mondial : les inégalités dans le monde sont telles que cela va finir par mal tourner. Etrange ce réalisme. Il y a encore peu, on nous abreuvait de l’idée que la pauvreté reculait : The Economist, l’hebdomadaire londonien libéral,annonçait en juin dernier que le monde progressait « vers la fin de la pauvreté » [De son côté, Sophie Pedder, la représentante à Paris de ce média, parcourait les plateaux de télévision pour prêcher la bonne parole, c’est-à-dire accuser les Français de dépenser trop et pour les inviter à réduire drastiquement leurs dépenses sociales.]

 

En réalité, l’hebdomadaire se réjouissait de constater qu’il n’y avait plus que 1,2 milliard de personnes en dessous du seuil de 1,25 dollar par jour (en 2010) contre 1,9 milliard en dessous de 1 dollar en 1990. Quelle victoire ! Due, selon The Economist, à la « libéralisation des marchés et des échanges ». Due plutôt aux progrès constatés en Chine : mais un individu qui touche 25 centimes de dollar en plus par jour ne peut être considéré comme moins pauvre que par un journaliste qui perçoit un salaire mensuel de 15 000 €.

 

Bref, Davos panique et proclame au terme de son rapport annuel sur les risques majeurs: « Le fossé persistant entre les revenus des citoyens les plus riches et ceux des plus pauvres est considéré comme le risque susceptible de provoquer les dégâts les plus graves dans le monde au cours de la prochaine décennie ». 700 experts mondiaux considèrent que ce risque est majeur (avant le changement climatique et les cyberattaques), susceptible « de provoquer un choc systémique à l’échelle mondiale ». Et tous nos médias de s'en faire l'écho.

 Le_Figaro.jpg La_Depeche_du_midi.jpg

Ouest_France.jpgLe Figaro, La Dépêche du Midi, Ouest-France...

Ce constat corrobore ce que beaucoup disent et écrivent, tel l’ONG Oxfam, qui dans un rapport publié hier, indique que 1 % de la population mondiale détient 50 % des richesses. Ce patrimoine exorbitant représente 65 fois la « richesse » totale de la moitié la moins riche du globe. Et cette richesse extrême ne fait que progresser. La fortune de 85 personnes les plus riches est égale à celle de 3,5 milliards d’individus dans le monde. Oxfam écrit : « Les inégalités économiques extrêmes et la confiscation du pouvoir politique sont trop souvent interdépendantes. Si rien n'est fait, la mise à mal des institutions politiques se poursuivra et les États serviront principalement les intérêts des élites économiques, aux dépens des autres citoyens. Les inégalités extrêmes ne sont pas une fatalité. Elles peuvent et doivent être combattues rapidement. »  On ne saurait mieux dire. Faut-il attendre du Forum de Davos la moindre solution à propos d'inégalités que ses propres membres ont eux-mêmes instaurées ?

 Lucknow_Inde.jpg Des logements destinés aux classes moyennes les plus aisées sont érigés face aux communautés vivant dans la précarité des bidonvilles de Lucknow, en Inde [Document Oxfam]

http://www.oxfamfrance.org/sites/default/files/file_attachments/rapport_oxfam_ingalites_extremes.pdf

 

 

Les enfants et Internet

Plusieurs associations (comme « e-enfance ») ou institutions (comme l’Unicef) mènent des actions afin de protéger les enfants des risques qu’ils encourent en surfant sur Internet (accès non verrouillé à des sites pornographiques, photos utilisées par des adultes, contacts par ces derniers à des fins sexuelles). L’association Innocence en danger vient, elle, de lancer une campagne contre l’absence de protection pour les enfants sur Internet : tentatives d’adultes cherchant à entrer en contact avec des enfants sur les réseaux sociaux. Un enfant sur cinq « dans le monde » aurait été sollicité sexuellement sur Internet, et « 80 % des photos postées par des ados sur les réseaux sociaux se retrouvent sur des sites d’adultes ». Ce chiffre fourni par Innocence en danger, provenant de l’Association des Fournisseurs d’Accès, est erroné et a dû être démenti par des médias qui s’en étaient fait l’écho. Il n’empêche que le problème est réel. Un site officiel existe depuis 2009 qui permet de signaler les infractions repérées sur le Net : www.internet-signalement.gouv.fr

 

Innocence en danger a publié, à l’occasion de sa campagne nationale de prévention, des affiches sur le thème : « savez-vous qui parle avec votre enfant sur internet ? » avec des « émoticônes » représentant les « prédateurs » qui s’en prennent aux enfants sur les réseaux sociaux. L’agence publicitaire Rosa Park, qui a travaillé pour IED, parle d’ « émoticônes humanisées » ! Ces images sont sensées faire peur aux enfants.

 Emoticone_IED.jpg Pdte_IED.jpg A droite, la Présidente d'Innocence en danger sur RTL [capture d'écran]

Laurent Wauquiez et YouPorn 

Laurent Wauquiez a disparu des écrans radars, pour quelques temps. Il ne sait plus comment revenir au devant de la scène. Lalutte contre l’assistanat a provisoirement perdu un combattant. Pour s’être vanté en décembre, sur le plateau d’Ardisson (Canal +), d’« aimer beaucoup le sexe » et d’être un habitué, « comme tout le monde », du site porno YouPorn, il s’est récupéré une volée de bois vert par des députés de son camp, par les cathos intégristes qu’il espérait rallier à sa cause antisociale et… par sa femme, dit-on. Il a eu beau expliquer que c’était de l’humour, le buzz a fait des dégâts.

 Dans toutes ses déclarations depuis, il s’insurge contre les « sujets anecdotiques » (faisant allusion, semble-t-il, au vaudeville élyséen) : « pendant qu’on traite de ça, on ne traite pas de l’accès des jeunes à l’emploi, de la problématique de la maladie d’Alzheimer, du financement du grand âge ». On ne le lui fait pas dire, mais qui plastronnait chez Ardisson ?

 

Fusion des départements et assistantes sociales 

Patrick Devedjian déclare au Monde du 16 janvier qu’il est favorable à la fusion des départements et à la création des métropoles assurant les fonctions stratégiques suivantes : les transports, l'économie, la grande voirie, les aéroports. Par contre, il considère que « les départements sont les seuls à avoir à la fois le professionnalisme et la proximité pour s'occuper de la protection maternelle et infantile, du handicap, du RSA, des assistantes sociales ». Les assistantes sociales n’ont pas à se formaliser pour cette formule ramassée : il veut certainement parler du service social qu’elles assurent.

 

Non discrimination : permis de port d’armes pour les aveugles

Le Point a rapporté que dans Iowa, afin de respecter le principe d’égalité, la loi autorise le port d’arme aux personnes atteintes d’un handicap physique. Ainsi les aveugles ont désormais le droit d’utiliser une arme, même s’ils ne peuvent déchiffrer le formulaire de demande.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.