Propositions pour réduire les inégalités

L'Observatoire des inégalités s'apprête à publier un ouvrage rédigé par des sociologues, économistes, philosophes, juristes, qui fera des propositions en vue d'une réduction réelle des inégalités.

 

 

L'Observatoire des inégalités a lancé une souscription dans la perspective de réaliser et de publier un ouvrage rédigé par 30 experts (sociologues, économistes, philosophes, juristes) avec propositions concrètes en vue de la réduction des inégalités. "Il ne s’agit pas d’un ouvrage militant qui devrait servir telle ou telle cause, mais d’une boite à idée qui fourmille de propositions sérieuses à un an d’une élection essentielle pour notre démocratie", écrivent les promoteurs de cette action.

Parmi les auteurs, on relève les noms de Denis Clerc et Guillaume Duval (respectivement fondateur et actuel rédacteur en chef de la revue Alternatives économiques), Julien Damon, Bernard Lahire, Eloi Laurent, Laurent Mucchielli, Camille Peugny, les Pinçon-Charlot, Christophe Robert (Fondation Abbé-Pierre), Patrick Savidan et Louis Maurin (respectivement président et directeur de l'Observatoire).

Déjà l'an dernier, l'Observatoire avait diffusé son premier Rapport sur les inégalités en France, de grande qualité, qui établissait un état des lieux implacable et qui a connu un franc succès puisqu'il est aujourd'hui épuisé (je l'ai présenté ici).

L'objectif fixé était de ramener 15000 euros : finalement, 20 000 ont été collectés. Ce qui va permettre une meilleure diffusion de l'ouvrage. Il est toujours possible de contribuer pour améliorer encore l'impact de cette opération émanant d'un organisme indépendant dont le sérieux n'est plus à démontrer. De même qu'il sera nécessaire d'aider à la diffusion de l'ouvrage, ne serait-ce que par un partage de l'info sur les réseaux sociaux.

Face à 4,9 millions de pauvres (au seuil de pauvreté à 50 % du revenu médian soit 828 € pour une personne seule) ou 8,5 millions (à 60 %, soit 993 €), nous avons 2,2 millions de millionnaires en euros ! Partant de l'idée que l'information est une arme, l'Observatoire des inégalités fournit une mine d'informations sur le sujet, accessibles à tous gratuitement (récents articles mis en ligne : Toujours plus d'allocataires de minima sociaux, C'est quoi être pauvre, Qui est riche et qui est pauvre en France ?, La rupture conjugale, une épreuve économique pour les femmes, Un million de travailleurs pauvres en France).

Ne bénéficiant d'aucune subvention publique, ni d'aucun mécénat privé, organisme totalement indépendant, l'Observatoire vit du soutien de ses lecteurs. Il mène campagne pour recevoir des dons (réduction d'impôt pour les donateurs pour la bonne cause). Voir son site : www.inegalites.fr

observatoire

 

 

LA PAUVRETÉ CHEZ LES RETRAITÉS

Au seuil de pauvreté à 60 %, la pauvreté augmente chez les retraités : ils sont 1 078 000 retraités pauvres (le minimum vieillesse n'a pas été augmenté, et le montant des retraites stagne).

Voir La pauvreté augmente chez les retraités : 39000 retraités pauvres supplémentaires en 1 ans ! (article de blog sur www.seniorenforme.com).

 

LES MISÉRABLES

On pourrait craindre avec ce genre d'info qu'on se complaise dans le misérabilisme. Pourtant, dans cette affaire rapportée par France 3, le coupable, un jeune homme de 18 ans, qui vit dans la rue, n'a effectivement volé, dans une maison, que du riz, des pâtes et une boîte de sardines. Rien d'autre. Il a cassé un carreau, remboursé par l'assurance. Les victimes n'ont pas porté plainte. Le Procureur a requis 5 mois de prison ferme, le juge a condamné à 2 mois ferme ! Il ne serait pas difficile de trouver d'autres jugements récents plus cléments pour des actes de violence ou de malversations financières graves.

France 3 MiPy : Il vole du riz et des pâtes parce qu'il "avait faim" : 2 mois de prison ferme

 

DES COMMERÇANTS OUVRENT LEURS PORTES AUX SDF

Le Parisien [ici] a rendu compte d'une action menée par des commerçants rendant des services à des SDF, sous le label "Le Carillon, Chacun pour tous" : recharge de portables, toilettes, sandwichs, verre d'eau, coupe de cheveux, trousse de premier secours (offertes par des pharmaciens). Et bien d'autres actions et petits gestes qui améliorent le quotidien. Parti du XIème arrondissement de Paris, Le Carillon pourrait s'étendre en Ile-de-France et en province, Caen, Grenoble, Toulouse.

commercant-et-carillon

 

Billet n° 261

Contact : yves.faucoup.mediapart@sfr.fr

Lien avec ma page Facebook

Tweeter : @YvesFaucoup

  [Le blog Social en question est consacré aux questions sociales et à leur traitement politique et médiatique. Voir présentation dans billet n°100. L’ensemble des billets est consultable en cliquant sur le nom du blog, en titre ou ici : Social en question. Par ailleurs, tous les articles sont recensés, avec sommaires, dans le billet n°200]

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.