Maître Rey et la potion magique des mots

Dans ma bibliothèque, Maître Rey est bien avoisiné.

Dans ma bibliothèque d’ado, le Petit Robert trônait à côté des albums d'Achille Talon. Dans ma bibliothèque d'adulte, non loin des premiers, les deux volumes du Dictionnaire historique de la langue française côtoient avec bonheur les œuvres de Raymont Devos, Pierre Desproges ou Pierre Dac. Pas un n’a pris la poussière, juste les marques de mes doigts tournant avec délectation les pages aux parfums enivrants, bien que je les ouvre aussi délicatement que des boîtes à bijoux de la langue française. Ce sont mes madeleines.

Alain Rey était un Panoramix retrouvant les formules magiques et savantes des mots d'hier et d'aujourd'hui. Devos, Desproges et Dac étaient les sales gosses qui tombaient dans la marmite.

Le Maître des Mots, qui jouait d'un humour calligraphié sur France Inter, ne reniera pas ses voisins dans ma bibliothèque.

Adieu Maître Rey, je retourne à la pêche aux mots dans votre marmite.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.