Olavo de Carvalho, le philosophe de Bolsonaro.

Ce philosophe, dont les cours sur internet sont suivis par plus de 15000 personnes, est un des personnages les plus puissants du Brésil aujourd'hui.

Olavo de Carvalho est le philosophe le plus influent actuellement au Brésil. Philosophe et professeur brésilien installé aux USA depuis 2005, il est très présent sur les réseaux sociaux, où il représente l'intellectuel de la mouvance qui a voté Bolsonaro.

Exemple de tweet de Olavo de Carvalho :

tweet-olavio

 

 

 

(bientôt, il n'y aura plus que deux religions dans le monde, le haschisch et le cul. 10500 personnes ont commenté cela).

Son livre "le minimum qu'il faut savoir pour ne pas être un idiot" fait partie des cinq livres, avec la Bible, qu'exhibait Bolsonaro en conférence de presse. (Rien n'indique par ailleurs qu'il l'ait lu.)

bolso-philo

Deux ministres du gouvernement Bolsonaro auraient été choisi selon ses consignes (Breno Altman, Opera Mundi), les ministres de l'éducation et des affaires étrangères, également obtus à toute idée progressiste.

 

Initialement proche du parti communiste, il a fréquenté dans sa jeunesse une partie des leaders de la gauche, avant de devenir profondément anticommuniste, et favorable à la dictature militaire. Journaliste, son mélange de langage populaire, de vulgarité et de références creuses mais sophistiquées ont fini par fatiguer tout le monde, et il a progressivement perdu ses entrées dans la presse (Folha de S.Paulo Folha da manhã, Jornal do Brasil, O Globo entre autres), puis s'est installé aux USA.

Il dénonce en permanence le risque du communisme dont il voit le centre dans le Forum de São Paulo, association de partis politiques de différents pays latino-américains. Cette dénonciation basée sur des fantasmes et des fausses informations lui a valu une audience au Brésil. Il devient un défenseur radical de l'ultralibéralisme, mais se distingue des libertariens par son conservatisme radical contre l'athéisme, le droit à l'avortement, le mariage homosexuel, le droit des minorités et la libération de la drogue. Il voit dans la tradition judéo-chrétienne des USA la meilleure défense de la société.

"Il trouve audience auprès des classes aisées brésiliennes qui se caractérisent par un niveau intellectuel médiocre et la haine des pauvres, des minorités, de la gauche et du PT, et contribue à leur donner une identité intellectuelle."

Quelques-unes de ses pensées :

A des adeptes qui demandent s'ils ont le niveau pour suivre ses cours : "La philosophie a une structure circulaire, et non linéaire [...] D'où que vous y entriez, vous êtes toujours au commencement, et vous êtes toujours à la fin."

Quelles connaissances nécessaires ? "Aucune, de préférence, aucune [...] si vous ne savez rien, vous êtes l'élève idéal.

Sur internet, il donne des cours de philosophie sur Facebook, fumant souvent une cigarette ou une pipe, sur fond de bibliothèque.

olavo-philo

Foucault, Derrida, Sartre ne valent leur réputation qu'à l'admiration que leur porte la gauche. "Je me suis aperçu qu'il suffit de faire tomber ces idoles et toute la gauche est perdue"[...] "Foucault n'est qu'un charlatan et un fou". "On ne peut pas le respecter, ce serait comme si on respectait une maladie mentale". Le débat avec Foucault est donc clos. "Le président de la SBPC [Sociedade Brasileira para o Progresso da Ciência], après notre débat, a abandonné la science et est parti faire de l'agriculture. " […] "Et ainsi commença la chute de la gauche." (cours de philosophie 432).

Convaincu que Obama était communiste et membre de "la fraternité islamique", il a perçu que son élection n'avait pour but que de miner le pouvoir des USA dans le monde. De la même manière, le gouvernement de Dilma Rousseff instaurait une dictature communiste au Brésil.

Ses cours de philosophie parlent également d'histoire, de psychologie, il critique Einstein, Newton "La science objective [de Newton] a été créée pour détruire le savoir millénaire médiéval".

On trouve de nombreuses vidéos de ses cours sur internet, surtout sur Facebook.

Sa fille a écrit récemment une lettre ouverte dans laquelle elle accuse ce défenseur de la famille traditionnelle d'être un pervers qui ne s'est jamais occupé de la sienne.

Chacun se fera son idée.

Mais au fait, quelle matière ce professeur enseigne-t-il pour gagner sa vie ? L'astrologie.

 

Quelques références :

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.