La réception ratée de Ronaldinho.

Le footballer Ronaldinho Gaucho a été arrêté au Paraguay avec un faux passeport, alors qu'il pouvait disposer d'un passeport diplomatique. L'ex-juge anticorruption Moro, ministre de la justice, demande instamment sa libération. Bolsonaro, le parrain des casinos américain et Steve Bannon complètent la toile de fond de cet étrange tableau.

Le personnage

Bolsonaro et Ronaldinho Bolsonaro et Ronaldinho
Issu de favela, comme beaucoup de vedettes brésiliennes du ballon rond, Ronaldo de Assis Moreira, connu comme Ronaldinho, a tout remporté : meilleur footballeur de l'année FIFA (2004 et 2005), Ballon d'or (2005), prix du meilleur joueur FIFPro (2005 et 2006), mais aussi le ballon d'Or brésilien en 2012. En 2009, il est élu joueur de la décennie (Wikipedia). Il s'était lancé également dans les affaires, une marque de vêtements, le pop, les jeux vidéos.

A Barcelone où il jouait, il est resté célèbre pour sa vie dissolue, et faire venir sa famille et ses amis en jet privé à des fêtes somptueuses.

Condamné avec son frère à une amende de 10 millions de R$ pour construction sans autorisation dans une zone protégée, ses passeports espagnol et brésilien lui ont été retirés. Fervent soutien de Bolsonaro, il est nommé "ambassadeur pour le tourisme" et doté d'un passeport diplomatique.

L'arrestation

Ronaldinho devait participer à l'inauguration d'une œuvre charitable le 4 mars 2020 au Paraguay et à la présentation de son livre.

Affiche de Ronaldinho au Paraguay Affiche de Ronaldinho au Paraguay
Le 6 mars 2020, il est arrêté à Asunción avec son frère, et incarcéré dans une prison de trafiquants et politiques corrompus. Le juge a refusé sa sortie anticipée. On lui reproche d'avoir voyagé avec un passeport falsifié.

Souza Lira Souza Lira

Dans cette affaire, le juge a également fait arrêter le chef d'entreprise brésilien Wilmondes Sousa, et les paraguayennes María Isabel Gayoso et Esperanza Apolonia Caballero. Souza est également accusé d’association de malfaiteurs après avoir été arrêté lors d’une perquisition au Yacht & Golf Club. Il a ensuite été transféré à la pénitencier national de Tacumbou.

Ronaldinho n'a même pas pu fêter son anniversaire en prison, à cause du coronavirus.

Il y a donc un total de cinq personnes arrêtées, pour un motif apparemment peu grave. Selon certains, il s'agit d'une erreur de la justice du Paraguay, ou de Ronaldinho.

L'intervention du ministre de la justice Moro

Le lendemain de l'arrestation, le ministre de la justice Moro a personnellement téléphoné à Euclides Acevedo, ministre de l'intérieur du Paraguay, pour demander sa libération. Acevedo a annoncé avoir reçu quatre appels téléphoniques le même jour. Il lui a répondu, selon ses dires, que son pays respectait la séparation des pouvoirs. 

Moro, qui n'avait pas voyagé depuis sa prise de fonction, a programmé une rencontre avec le ministre au Paraguay le 17 mars. Comble de malchance, l'arrivée du coronavirus a fait fermer les aéroports et bloqué les échanges. Ronaldinho restera donc probablement au Paraguay jusqu'à la résolution de la crise du coronavirus, au moins.

Une autre invitation...

Ronaldinho a déclaré s'être rendu au Paraguay également à l'invitation d'un certain Nelson Belotti, figure connue des salons de Rio de Janeiro, qui a commencé à investir dans les casinos au Paraguay... avec Dalia Lopes.

Nelson Belotti ? On trouve son nom dans deux procès, lié au même accusé, l'homme d'affaires véreuses Alberto Yousseff, dans les procès

Nelson Belotti Nelson Belotti
Banestado (fin des années 90), et Petrobras (lava-jato).

La principale société pour les opérations de Yousseff était la holding CSA Project Finance et Business Intermediation Ltda, dont le rôle était d’identifier les grands coups dans les marchés publics et d’offrir aux investisseurs. Les principaux actionnaires de cette entreprise étaient Youssef, le députe fédéral José Janene, et dans certains cas Nelson Belotti.

Dans le procès lava-jato, Nelson Belotti, avait été dénoncé en même temps que Vaccari, le trésorier du Parti des Travailleurs (PT). Le juge Moro a poursuivi Vaccari, mais Moro et le procureur Dallagnol ont ignoré Belotti. Belotti était accusé de financer le Parti Populaire (PP), dirigé par Paulo Maluf, à l'époque le parti d'un certain Jair Bolsonaro.

L'autre partenaire des casinos, Dalia Lopes, n'est pas seulement une bienfaitrice d'association humanitaire. Elle est liée aux milieux politiques du Paraguay et du Brésil, et chef d'une holding, la Permanent Oriental Holding S.A. active dans des domaines allant de l'élevage à l'importation de véhicules. Son client principal est l'administration. Elle fait l'objet d'une enquête pour évasion fiscale et lavage d'argent.

Les casinos sont les lieux rêvés pour le lavage d'argent, et ce que soupçonnent les enquêteurs dans cette affaire.

Des liens politiques

Il se trouve que les Bolsonaro ont montré un intérêt particulier pour la légalisation des jeux au Brésil. Le ministre de l'économie Paulo Guedes vient d'autoriser l'ouverture de casinos, probablement sur l'instance de Bolsonaro. Le fils aîné Flavio est en effet allé ce début d'année rencontrer le parrain des jeux, Sheldon Addelson, 24e fortune mondiale, à Las Vegas.

Sheldon Adelson Sheldon Adelson

Plus gros financeur des élections américaines, pour Bannon, Trump n'aurait jamais pu l'emporter sans le soutien d'Adelson (video). Egalement soutien de Netanyahu, mentor de la politique de Trump au moyen-orient, imposé le faucon John Bolton comme conseiller et accusé de financer l'islamophobie en Europe et en Israël. Il est fondamentalement opposé à un état palestinien et aux accords israélo-palestiniens. Adelson aurait versé des pots de vin à des officiels chinois pour ses casinos de Macao, et soutiendrait selon Sanders l'extrême-droite européenne.

Selon Wikipedia, Adelson et Steve Bannon, qui a organisé la campagne de Bolsonaro sont liés.

Les mystères de cette affaire
Steve Bannon Steve Bannon

La surprenante mansuétude du juge Moro pour les accusés du procès Banestado, son manque d'intérêt pour la dénonciation d'une ancienne connaissance dans le procès lava-jato, l'intérêt des Bolsonaro pour l'ouverture de casino, le parrain américain des casinos de Las Vegas et Macao, et Steve Bannon, qui a propulsé Bolsonaro à la présidence du Brésil. Tous les ingrédients d'une affaire politico-maffieuse sont réunis.

On n'a pas d'explication sur l'usage d'un faux document, alors qu'il était ambassadeur et pouvait disposer à ce titre d'un passeport diplomatique. Dans cette affaire de casinos, il est possible que Ronaldinho ait joué… de malchance. Mais son arrestation a attiré les projecteurs, et risque de ressortir quelques cadavres de placards, ce qui semble inquiéter le ministre et ex-juge Moro.

 

Sources

Wikipedia Ronaldinho

Jornal GGN 11/03/2020 Huit entreprises font l'objet d'enquête pour lavage d'argent dans le cas Ronaldinho.

El Pais, 11/09/2019 Ronaldinho Gaúcho, L'ambassadeur du tourisme qui ne peut pas sortir du pays.

Globo G1 05/09/2919 Ronaldinho est nommé ambassadeur du tourisme, même ses passeports saisis.

Prensa livre 06/03/2020 Ronaldinho reste dans une prison de narcos et de politiques corrompus.

BFM RMC sport 10/03/20 Ronaldinho libéré de prison ce mardi ?

Ouest France, 06/03/2020 Football. Pas de charges retenues contre Ronaldinho pour possession de faux passeport

Games Magazine 05/03/2018 Des entrepreneurs brésiliens investissent et inaugurent le casino "Vivant" à Asunción.

GGN 07/03/2020 La mystérieuse cheffe d'entreprise qui a mené Rhonaldinho au Paraguay.

GGN 10/03/2020 Le jeu de Ronaldinho, Sérgio Moro et les liens avec le monde de la transgression.

INFOBAE 06/03/2020 Le scandale de Ronaldinho au Paraguay : enquête sur la patronne de la fondation Fraternidad Angelical et son rôle dans la visite de l'idole brésilienne.

Israel News 13/11/2017 Donald Trump est le plus grand soutien d'Israel depuis Reagan. Trump n'aurait pas pu gagner sans Sheldon Adelson dit l'ancien stratège et chef de Breitbart News, Steve Bannon.

Center for Responsive Politics Top Individual Contributors: All Federal Contributions

The Guardian, 08/06/2018 Sheldon Adelson :le magnat des casinos qui pilote la politique de Trump au moyen orient.

Agora Vox, 28/08/2011 Tribune libre : Les manipulateurs de marionnettes derrière Breivik

The New Yorker, 23/06/2008 La bague de laiton La quête acharnée d’influence mondiale d’un milliardaire.

Wikipedia (en) Steve Bannon

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.