yvette michaud
Abonné·e de Mediapart

52 Billets

0 Édition

Billet de blog 24 oct. 2021

CRIME SANS CHATIMENT AUSTERITE POUR LE PEUPLE ET LES CLASSES MOYENNES !

L’austérité POUR LE PEUPLE ET LES CLASSES MOYENNES et la folie fiscale pour les beaux yeux de la finance des notables et de Bruxelles !

yvette michaud
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

HSBC  : CRIMES SANS CHATIMENT

L’austérité POUR LE PEUPLE ET LES CLASSES MOYENNES et la folie fiscale pour les beaux yeux de la finance des notables et de Bruxelles !

On nous a annoncé que les 85 personnes les plus riches au monde détenaient autant que la moitié la plus pauvre de l’humanité, réveillant la fibre morale chez la plupart d’entre nous. 1789 ne sera rien à côté de ce qui se prépare. Nous devons nous battre ensemble, à l’échelle internationale comme à l’échelle locale, pour construire un nouveau monde fondé sur la justice veritable  et sur une véritable égalité

. Les inégalités grandissantes  

sont devenues la principale menace à la paix dans le

monde et, de fait, à la survie de l’espèce humaine. La

concentration croissante des richesses dans les mains

d’une petite minorité a aggravé les crises écologiques et

économiques, qui, à leur tour, ont entraîné une escalade

de la violence aux quatre coins de notre planète en feu.

ROSA PAVANELLI

  . Pourtant, une part trop importante

de la croissance actuelle n’est ni inclusive ni durable.

Les riches s’enrichissent pendant que les pauvres et la

planète en paient le prix. Oxfam explique comment nous

pouvons et devons changer les choses : une fiscalité plus

juste, la fin des paradis fiscaux et du secret fiscal, un

accès égalitaire des riches et des pauvres aux services de

base, notamment la santé et l’éducation, et la rupture du

cercle vicieux de la richesse et du pouvoir en vertu duquel

les riches manipulent nos politiques afin de s’enrichir

davantage. Oxfam établit une ligne directrice claire pour

l’avenir. Nous devrions tous nous rallier à la cause de la

Inégalités croissantes. Le rapport d’Oxfam est un tremplin

Précieux pour atteindre cet objectif.

Écrivaine et militante égyptienne

Le rapport d’Oxfam révèle un nouveau défi pour le monde

Capitaliste patriarcal et son soi-disant marché libre. Nous

devons-nous battre ensemble, à l’échelle internationale

Comme à l’échelle locale, pour construire un nouveau

Monde fondé sur une véritable égalité entre les gens,

Quels que soient leur sexe, leur classe, leur religion, leur

race, leur nationalité et leur identité.et surtout la justice ?

ANDREW HALDANE

Économiste en chef de la Banque d’Angleterre

Lorsque Oxfam nous a annoncé que

Les 85 personnes les plus riches au monde détenaient

Autant que la moitié la plus pauvre de l’humanité,

L’organisation a fait vibrer la fibre morale chez la plupart

D’entre nous. Exhaustif, ce rapport va désormais au-delà

Des statistiques pour explorer la relation fondamentale

Entre les inégalités et la pauvreté grandissante. Il

Présente également certaines solutions. En mettant en

avant le problème des inégalités, Oxfam ne parle pas

uniquement des intérêts des personnes les plus pauvres,

mais bien de l’intérêt commun : des preuves de plus en

plus nombreuses montrent que les inégalités extrêmes

nuisent, durablement et significativement, à la stabilité

du système financier et à la croissance économique. Elles

retardent le développement du capital humain, social et

physique nécessaire pour augmenter le niveau de vie et

améliorer le bien-être. Les décideurs et responsables

politiques commencent à en prendre conscience ?(avant les élections)  ?

Nous avons le devoir, moral, économique et social, d’élaborer

des mesures politiques publiques visant à résoudre les

inégalités croissantes. Le rapport d’Oxfam est un tremplin

précieux pour atteindre cet objectif.

JEFFREY SACHS

Directeur de l’Earth Institute à l’Université

de Columbia

Oxfam l’a refait : lancer un appel à l’action puissant pour

lutter contre la tendance croissante des inégalités dans

le monde entier. Et son rapport arrive juste à temps,

alors que les gouvernements s’apprêtent à adopter

les objectifs pour le développement durable (ODD) en

  1. Le développement durable est synonyme d’une

prospérité économique inclusive et durable sur le plan

environnemental. Pourtant, une part trop importante

de la croissance actuelle n’est ni inclusive ni durable.

Les riches s’enrichissent pendant que les pauvres et la

planète en paient le prix. Oxfam explique comment nous

pouvons et devons changer les choses : une fiscalité plus

juste, la fin des paradis fiscaux et du secret fiscal, ? un

accès égalitaire des riches et des pauvres aux services de

base, notamment la santé et l’éducation, et la rupture du

cercle vicieux de la richesse et du pouvoir en vertu duquel

les riches manipulent nos politiques afin de s’enrichir

davantage. Oxfam établit une ligne directrice claire pour

l’avenir. Nous devrions tous nous rallier à la cause de la

croissance inclusive et durable, intégrée au coeur des ODD

de l’an prochain.

JAY NAIDOO

Président du Conseil d’administration et président

du Conseil de partenariat de la Global Alliance for

Improved Nutrition

Tous ceux qui s’intéressent à notre avenir commun

devraient lire ce rapport. Les inégalités grandissantes

sont devenues la principale menace à la paix dans le

monde et, de fait, à la survie de l’espèce humaine. La

concentration croissante des richesses dans les mains

d’une petite minorité a aggravé les crises écologiques et

économiques, qui, à leur tour, ont entraîné une escalade

de la violence aux quatre coins de notre planète en feu.

ROSA PAVANELLI

Secrétaire générale, Public Services International

Les réponses apportées par Oxfam sont simples,

intelligentes et tout à fait réalistes. Ce qui empêche leur

mise en œuvre et le véritable changement n’est qu’un

manque de volonté politique. Notre travail, c’est de faire

entendre ce cri pour le changement. D’agir de toute

urgence. D’exposer sans cesse les injustices et d’en

demander leur fin. Agissons dès maintenant.

KATE PICKETT ET

RICHARD WILKINSON

Co-auteurs de The Spirit Level: Why Equality

is Better for Everyone

Ce rapport est la première étape pour amender des

Politiques qui ont enrichi la minorité au détriment de

la majorité. C’est une lecture essentielle pour tous les

gouvernements, les décideurs politiques et tous ceux qui

ne veulent plus sacrifier le bien-être public au bénéfice

des 1 % les plus riches de la population.

HA-JOON CHANG

Économiste à l’Université de Cambridge

À égalité ! est, à ce jour, la publication qui résume le mieux

les raisons pour lesquelles la réduction des inégalités est

essentielle au développement mondial. L’énorme fossé

qui existe entre les démunis et les nantis est mauvais

par nature et s’avère une source de gaspillage humain

et économique inutile. Je vous invite vivement à le lire et

à vous unir à la campagne internationale pour un monde

plus juste.

À ÉGALITÉ !

IL EST TEMPS DE METTRE

FIN AUX INÉGALITÉS EXTRÊMES AUX INJUSTICES EXTREMES

AUX NON LIEU AUX CLASSEMENTS SANS SUITES IRRECEVABILITE etc… PAR UNE CASTE de magistrats notables financiers intouchables  

Que vont donner les états généraux sur la justice ???

Ce rapport a été rédigé et coordonné par Emma Seery et Ana Caistor Arendar,

avec les contributions pour différents chapitres de Ceri Averill, Nick Galasso,

Caroline Green, Duncan Green, Max Lawson, Catherine Olier, Susana Ruiz

et Rachel Wilshaw.

De nombreux collègues ont également apporté leur contribution et aidé

à la rédaction de ce rapport. Nous tenons à remercier tout particulièrement

Gregory Adams, Ed Cairns, Rosa María Cañete, Teresa Cavero, Katharina

Down, Sarah Dransfield, Kate Geary, Jessica Hamer, Deborah Hardoon,

Mohga Kamal‑Yanni, Didier Jacobs, Roberto Machado, Katie Malouf,

Araddhya Mehtta, Pooven Moodley, Jessica Moore, Robbie Silverman,

Katherine Trebeck, Daria Ukhova, Katy Wright et Andrew Yarrow.

Oxfam remercie également les personnes suivantes pour leur collaboration

lors de la première ébauche du rapport, ainsi que pour leur aide et précieux

commentaires : Andrew Berg (FMI), Laurence Chandy (The Brookings Institution),

Professeure Diane Elson, Chris Giles (Financial Times), Professeure Kathleen

Lahey, Professeure Kate Pickett, Michael Sandel (auteur de l’ouvrage

«What Money Can’t Buy: The Moral Limits of Market », Harvard), Olivier de

Schutter (conseilleur honoraire pour Oxfam), Mark Thomas (PA Consulting

Services), Kevin Watkins (Overseas Development Institute).

La production du rapport a été gérée par Jonathan Mazliah. Le texte a été

révisé par Mark Fried et Jane Garton. Design par Soapbox.

Le rapport a été traduit de l’anglais par Cécile Joffrin et eXceLingua

(Jérôme Richard et Pierre Le Grand), et révisé par Leila Bodeux, Samira Daoud,

Catherine Olier, Barbara Scottu et Cécile Unternaehrer avec la participation

de François Kergoat.

Couverture :

Un homme poussant son vélo chargé de pastèques passe

Devant un panneau publicitaire d’Oman Air, faisant la promotion

de ses prestations en première classe, Népal (2013).

Photo : Panos/GMB AKASH

1

2

3

3

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Nouvelle-Calédonie: débats autour du colonialisme français

À la Une de Mediapart

Journal — International
En Pologne, le calvaire des exilés
Dans notre émission ce soir, reportage aux portes de l'Union européenne, où des migrants et des migrantes sont toujours retenus dans des conditions inhumaines. En plateau : Anaïs Vogel, qui a fait cinq semaines de grève de la faim pour dénoncer le traitement des exilés à Calais, et Catherine Wihtol de Wenden, directrice de recherche émérite au CNRS. 
par à l’air libre
Journal — France
La candidature de Zemmour prend une mauvaise tournure
L’ancien éditorialiste de CNews et du Figaro a officialisé, mardi, sa candidature à l’élection présidentielle dans un clip reprenant toutes ses obsessions identitaires. Sur le terrain, sa campagne est devenue particulièrement compliquée.
par Lucie Delaporte
Journal — France
Pour Pécresse et Bertrand, une campagne aux airs de pénitence
Après avoir claqué la porte du parti Les Républicains, ils ont repris leur carte pour obtenir l’investiture présidentielle. Pendant des mois, Valérie Pécresse et Xavier Bertrand ont remis les mains dans le cambouis partisan et arpenté les routes de France pour convaincre.
par Ilyes Ramdani
Journal — France
Les macronistes s’offrent un rassemblement de façade
Divisée avant d’être officiellement unie, la majorité présidentielle s’est retrouvée, lundi soir, pour tresser des louanges à Emmanuel Macron et taper sur ses adversaires. Un exercice poussif qui ne risque pas de « marquer l’histoire ».
par Ellen Salvi

La sélection du Club

Billet de blog
Get Back !!!
Huit heures de documentaire sur les Beatles enregistrant « Let it Be », leur douzième et dernier album avant séparation, peuvent sembler excessives, même montées par Peter Jackson, mais il est absolument passionnant de voir le travail à l'œuvre, un « work in progress » exceptionnel où la personnalité de chacun des quatre musiciens apparaît au fil des jours...
par Jean-Jacques Birgé
Billet de blog
La nullité pollue
Il y a peu, vautré devant un énième naufrage filmique d’une plateforme de streaming, j'ai réalisé que ces plateformes avaient entrainé une multiplication délirante des navets qui tachent à gros budget. Fort bien. Mais quand va-t-on enfin parler de l’empreinte écologique démente de ce cinéma, cet impensé dont on ne parle jamais ? Ne peut-on imaginer des films plus sobres -tels ceux de Carpenter ?
par Mačko Dràgàn
Billet de blog
« Ailleurs, partout » : d’autres images des migrations
« Ailleurs, partout », d’Isabelle Ingold & Vivianne Perelmuter, sort le 1er décembre. Le documentaire offre une passionnante réflexion sur les paradoxes de la géographie contemporaine, entre fausse ubiquité du cyberespace et vrais obstacles aux migrations. Rencontre avec les deux réalisatrices. (Entretien avec Nashidil Rouiaï & Manouk Borzakian)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
La beauté fragile d'un combat
« Nous ne combattons pas le réchauffement climatique, nous nous battons pour que le scénario ne soit pas mortel. » Parfois, par la grâce du documentaire, un film trouve le chemin de l’unisson entre éthique et esthétique. C’est ainsi qu’il faut saluer « L’hypothèse de Zimov  », western climatique, du cinéaste Denis Sneguirev, à voir absolument sur Arte.
par Hugues Le Paige