yvon quiniou
Abonné·e de Mediapart

397 Billets

2 Éditions

Billet de blog 29 oct. 2014

Un mort pour l'écologie

Ainsi on aura vu mourir un militant de l'écologie atteint par une grenade lancée par les forces de "l'ordre" dans le cadre d'une manifestation qui se voulait pacifique. Ce drame est scandaleux à plusieurs titres.

yvon quiniou
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Ainsi on aura vu mourir un militant de l'écologie atteint par une grenade lancée par les forces de "l'ordre" dans le cadre d'une manifestation qui se voulait pacifique. Ce drame est scandaleux à plusieurs titres.

D'abord parce que l'absence d'un dispositif policier (si je suis bien renseigné) avait été promise aux organisateurs : n'aurait-on plus le droit de manifester librement alors que la "gauche" est soi-disant au pouvoir et que cette liberté est une des rares choses dont elle pourrait encore se prévaloir pour compenser son bilan catastrophique par ailleurs?

Ensuite parce que le motif de cette manifestation était parfaitement légitime. La construction du barrage prévu contrevient aux normes de respect de l'environnement selon un rapport d'expertise officiel qui a dénoncé l'impréparation du projet. Et surtout, parce que ce projet n'a d'autre but que d'alimenter une agriculture productiviste au service d'une culture intensive de céréales destinées à l'exportation : le poids des lobbies agricoles financiers, qui d'autre fin que le profit, est ici évident, sans le moindre souci de préserver cette terre dont l'humanité a besoin pour survivre ou vivre correctement. La vue intéressée et égoïste du court terme l'emporte ici clairement, comme dans bien d'autres  domaines, sur la vision généreuse et désintéressée du long terme. Sans compter le soutien aux entreprises capitalistes voulant tirer bénéfice de ce barrage, avec l'aide de Bruxelles!

Enfin et fondamentalement parce qu'il y a eu mort d'homme, que le dispositif policier avec son usage de  grenades rendait a priori possible. Le ministre de l'intérieur (le "sinistre" de l'intérieur?) a décidé de suspendre provisoirement l'utilisation de ces armes potentiellement meurtrières : pourquoi n'y a-t-il pas pensé plus tôt? Et pourquoi y aura-t-il fallu tant de temps au gouvernement, en l'occurrence à F. Hollande qui a la haute main sur lui, pour exprimer une parole d'humanité à l'égard des parents de la victime, à défaut d'une condamnation vigoureuse de ce qui s'est passé? Laissons de côte E. Valls accusant les écologistes de susciter des manifestations de ce genre et d'être responsables, au final, de leurs conséquences. L'a-t-on vu condamner la dernière manifestation contre le mariage pour tous à Paris, avec ses extrémistes de droite et ses débordements possibles?

Décidément, on aura tout vu avec ce gouvernement dit "socialiste" : l'amour de la finance, la régression sociale, l'échec économique, le mépris plus ou moins déguisé de l'écologie et, pour finir, l'atteinte à la liberté de manifester pour une cause juste, avec mort d'homme à l'appui. Qui dit mieux, c'est-à-dire pire, sous le label "socialiste"?

                                                                Yvon Quiniou

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Affaire Abad : une élue centriste dépose plainte pour tentative de viol
Selon nos informations, Laëtitia*, l’élue centriste qui avait accusé, dans Mediapart, le ministre des solidarités d’avoir tenté de la violer en 2010, a porté plainte lundi 27 juin. Damien Abad conteste « avec la plus grande fermeté » les accusations et annonce une plainte en dénonciation calomnieuse.
par Marine Turchi
Journal — France
Opération intox : une société française au service des dictateurs et du CAC 40
Une enquête de Mediapart raconte l’une des plus grandes entreprises de manipulation de l’information intervenue en France ces dernières années. Plusieurs sites participatifs, dont Le Club de Mediapart, en ont été victimes. Au cœur de l’histoire : une société privée, Avisa Partners, qui travaille pour le compte d’États étrangers, de multinationales mais aussi d’institutions publiques.
par Fabrice Arfi, Antton Rouget, Tomas Madlenak et Lukas Diko (ICJK)
Journal
Le procès des attentats du 13-Novembre
Le procès des attentats du 13-Novembre a débuté mercredi 8 septembre à Paris. Durant neuf mois, vingt accusés vont devoir répondre du rôle qu’ils ont joué dans cette tuerie de masse. Retrouvez ici tous nos articles, reportages, enquêtes et entretiens, et les chroniques de sept victimes des attentats.
par La rédaction de Mediapart
Journal — International
Tragédie aux portes de l’Europe : des politiques migratoires plus mortelles que jamais
Vendredi 24 juin, des migrants subsahariens ont tenté de gagner l’Espagne depuis Nador, au Maroc, où des tentatives de passage se font régulièrement. Mais cette fois, ce qui s’apparente à un mouvement de foule a causé la mort d’au moins 23 personnes aux portes de l’Europe.
par Nejma Brahim et Rachida El Azzouzi

La sélection du Club

Billet de blog
Pays basque : le corps d’un migrant retrouvé dans le fleuve frontière
Le corps d’un jeune migrant d’origine subsaharienne a été retrouvé samedi matin dans la Bidassoa, le fleuve séparant l’Espagne et la France, ont annoncé les autorités espagnoles et les pompiers français des Pyrénées-Atlantiques.
par Roland RICHA
Billet de blog
Exilés morts en Méditerranée : Frontex complice d’un crime contre l’humanité
Par son adhésion aux accords de Schengen, la Suisse soutient l'agence Frontex qui interdit l'accès des pays de l'UE aux personnes en situation d'exil. Par référendum, les Helvètes doivent se prononcer le 15 mai prochain sur une forte augmentation de la contribution de la Confédération à une agence complice d'un crime contre l'humanité à l'égard des exilé-es.
par Claude Calame
Billet de blog
Frontières intérieures, morts en série et illégalités
Chacun des garçons qui s'est noyé après avoir voulu passer la frontière à la nage ou d’une autre manière dangereuse, a fait l’objet de plusieurs refoulements. Leurs camarades en témoignent.
par marie cosnay
Billet de blog
Melilla : violences aux frontières de l'Europe, de plus en plus inhumaines
C'était il y a deux jours et le comportement inhumain des autorités européennes aux portes de l'Europe reste dans beaucoup de médias passé sous silence. Vendredi 24 juin plus de 2000 personnes ont essayé de franchir les murs de Melilla, enclave espagnole au Maroc, des dizaines de personnes ont perdu la vie, tuées par les autorités ou laissées, agonisantes, mourir aux suites de leurs blessures.
par Clementine Seraut