Son blog
330 abonnés Le blog de yvon quiniou
Ses éditions
Voir tous
  • Peut-on définir une société juste?

    Par
    L'idée qu'il ne faut pas s'efforcer de définir une "société juste" vient d'être défendue par un responsable écologique proche du gouvernement. Ce propos est symptomatique de la "démoralisation" qui affecte la politique aujourd'hui et il s'oppose à ce que la grande tradition philosophique des Lumières a pu dire du rapport entre la morale et la politique. A sa manière, il est scandaleux!
  • Alors Raphaël, qu'est-ce qu'il t'arrive?

    Par
    Raphaël Enthoven vient de déclarer qu'entre Marine Le Pen et Mélenchon, à la prochaine présidentielle, il choisirait à la dernière minute Le Pen, si l'occasion se présentait! Ce propos est scandaleux. Non seulement il se nourrit d'une haine irrationnelle à l'égard de Mélenchon, mais il témoigne d'une irresponsabilité grave à l'égard d'une candidate crypto-fasciste!
  • Non, il n'y a pas de droit à l'enfant!

    Par
    L'actualité nous oblige à interroger la revendication de la PMA que le nouveau féminisme réclame. Or celle-ci fait problème: elle suppose un "droit à l'enfant" sans passer par une relation sexuelle, qui est terriblement narcissique et qui sous-estime les répercussions sur l'enfant d'une gestation "anonyme". Enfin, il s'inscrit dans un désir d'outrepasser les lois de la nature, très dangereux.
  • Le problème difficile de l'immigration

    Par
    L'immigration est, hélas, un vrai problème d'actualité, difficile à traiter si l'on veut éviter les dérapages racistes de l'extrême-droite. Mais il faut l'aborder en face, sans oublier les difficultés qu'il peut créer au sein même de la population française ouvrière, avec la "fracture culturelle" qu'elle peut créer en son sein. C'est au "co-développement" qu'il faut faire appel pour le résoudre.
  • Non au communautarisme!

    Par
    Le communautarisme fait actuellement des ravages et un livre vient d'en parler remarquablement. Il s'appuie sur l'idée à la mode qu'il faudrait respecter toutes les différences culturelles et refuser de hiérarchiser les cultures à l'aune de valeurs universelles. Cela revient à confondre le respect avec cette triste notion qu'est la tolérance et nier l'idée de progrès à laquelle nous nous devons.
Voir tous
  • Édition Fragments de Marx

    Marx (et Engels) face à une éventuelle révolution en Russie

    Par
    Une révolution communiste pouvait-elle avoir lieu en Russie, selon la théorie de Marx, soutenue par Engels? Le "dernier Marx", dans une correspondance avec une révolutionnaire russe, Véra Zassoutlich, s'est posée la question honnêtement. Mais il a maintenu sa conception que le communisme ne peut naître que du capitalisme développé et l'histoire lui a donné raison.
  • Édition Fragments de Marx

    Marx pour une révolution démocratique

    Par
    Cet extrait du "Manifeste du Parti communiste" mérite d'être présenté éclairé tant il rompt avec l'idée que la révolution communiste devrait prendre la forme d'une "dictature du prolétariat". La chose est bien plus compliquée, même si la révolution bolchevique a cru pouvoir l'incarner. Il s'agit en réalité d'une transformation démocratique reposant sur "le mouvement de l'immense majorité".
  • Édition Fragments de Marx

    La conscience et la vie

    Par
    Georges Wolinski, "Il n'y a plus d'idéologie", dessin de presse, 1990-1995. Source: www.gallica.bnf.fr. © Georges Wolinski (1934-2015). Georges Wolinski, "Il n'y a plus d'idéologie", dessin de presse, 1990-1995. Source: www.gallica.bnf.fr. © Georges Wolinski (1934-2015).
    Dans ce texte de "L'Idéologie allemande", Marx analyse d'une manière remarquable les rapports de la conscience et de la vie. Il fait de la première, envisagée dans son contenu, un effet de la seconde, celle-ci étant comprise dans un sens historique. D'où une théorie inédite de l'idéologie, extrêmement féconde pour comprendre le statut des idées dans l'histoire.
  • Édition Fragments de Marx

    Marx irréligieux

    Par
    Marx est un penseur profondément irréligieux, et ce dès son oeuvre de jeunesse dont ce texte fait partie. Il y dénonce les illusions que la religion diffuse, issues de la détresse réelle de l'homme et qu'elles entretiennent, mais d'un homme situé et déterminé socialement et historiquement. Il appelle donc à les dépasser radicalement pour l'émanciper, ce qu'on oublie aujourd'hui.
  • Édition Fragments de Marx

    Le communisme, idéal ou mouvement réel qui abolit l'état actuel?

    Par
    L'oeuvre de Marx n'est pas homogène et dépourvue de contradictions, malgré son apport essentiel à la compréhension critique du capitalisme et à l'ouverture qu'elle nous propose sur un avenir communiste. Mais quel statut a cet avenir? Est-t-il le résultat nécessaire du mouvement de l'histoire ou n'est-il pas aussi un idéal porteur d"exigences morales?