Son blog
325 abonnés Le blog de yvon quiniou
Ses éditions
1 / 2
Voir tous
  • L'expressivité de l'art

    Par
    Notre modernité esthétique est caractérisée, depuis le nouveau roman ou l'apparition d'une musique qui paraît purement sonore, par la thèse selon laquelle l'art vaudrait seulement par sa forme ou alors par son contenu objectif et "représentatif". C'est occulter la subjectivité du créateur qui est présente en toute oeuvre, qui en fait la grandeur et lui donne son pouvoir d'émotion sur nous.
  • Nietzsche, (brillant) penseur d'extrême-droite

    Par
    Peut-on faire de Nietzsche un penseur de gauche? Un article récent semble le prétendre, auquel je me sens obligé de répondre non! Car si la partie psychologique de son oeuvre est profonde, sa pensée politique est réactionnaire. Distinguant anthropologiquement les "forts" et les "faibles", il voue les premiers à exercer leur volonté de puissance contre les seconds. C'est un scandale que de le nier.
  • Le "Manifeste du parti communiste", un grand livre!

    Par
    Le "Manifeste du Pari communiste" de Marx et Engels, écrit il y a un siècle et demi, a marqué notre histoire comme l'histoire en général. Il nous a révélé la structure du capitalisme, les maux humains qu'il entraîne et les tendances destructrices et auto-destructrices qu'il comporte. Il faut le lire d'une manière "raisonnée" et s'en inspirer pour continuer à vouloir humaniser notre société.
  • L'intelligence de l'amour chez Belinda Cannone

    Par
    Belinda Cannone, écrivaine qui s'intéresse à l'amour depuis longtemps, vient de nous en offrir une belle analyse, historique et psychologique. Elle s'en prend à la condamnation religieuse de la sexualité et à son évacuation dans le mariage bourgeois conventionnel. Et à l'inverse, elle en fait la base de l"'amour-désir" contemporain, quitte à signaler sa fragilité temporelle. A méditer!
  • Politique: la grande «dépression»

    Par
    Nous connaissons une immense dépression collective dans l'ordre politique, en tout cas quand on se réclame de la gauche et de son idéal d'émancipation. Non seulement nous devons subir la politique désespérante d'un Macron, mais la gauche est divisée et, en dehors du Parti communiste, malheureusement affaibli, elle paraît renoncer aux exigences qui l'ont définie. Aux intellectuels de réagir!
Voir tous
  • Édition Fragments de Marx

    Marx (et Engels) face à une éventuelle révolution en Russie

    Par
    Une révolution communiste pouvait-elle avoir lieu en Russie, selon la théorie de Marx, soutenue par Engels? Le "dernier Marx", dans une correspondance avec une révolutionnaire russe, Véra Zassoutlich, s'est posée la question honnêtement. Mais il a maintenu sa conception que le communisme ne peut naître que du capitalisme développé et l'histoire lui a donné raison.
  • Édition Fragments de Marx

    Marx pour une révolution démocratique

    Par
    Cet extrait du "Manifeste du Parti communiste" mérite d'être présenté éclairé tant il rompt avec l'idée que la révolution communiste devrait prendre la forme d'une "dictature du prolétariat". La chose est bien plus compliquée, même si la révolution bolchevique a cru pouvoir l'incarner. Il s'agit en réalité d'une transformation démocratique reposant sur "le mouvement de l'immense majorité".
  • Édition Fragments de Marx

    La conscience et la vie

    Par
    Georges Wolinski, "Il n'y a plus d'idéologie", dessin de presse, 1990-1995. Source: www.gallica.bnf.fr. © Georges Wolinski (1934-2015). Georges Wolinski, "Il n'y a plus d'idéologie", dessin de presse, 1990-1995. Source: www.gallica.bnf.fr. © Georges Wolinski (1934-2015).
    Dans ce texte de "L'Idéologie allemande", Marx analyse d'une manière remarquable les rapports de la conscience et de la vie. Il fait de la première, envisagée dans son contenu, un effet de la seconde, celle-ci étant comprise dans un sens historique. D'où une théorie inédite de l'idéologie, extrêmement féconde pour comprendre le statut des idées dans l'histoire.
  • Édition Fragments de Marx

    Marx irréligieux

    Par
    Marx est un penseur profondément irréligieux, et ce dès son oeuvre de jeunesse dont ce texte fait partie. Il y dénonce les illusions que la religion diffuse, issues de la détresse réelle de l'homme et qu'elles entretiennent, mais d'un homme situé et déterminé socialement et historiquement. Il appelle donc à les dépasser radicalement pour l'émanciper, ce qu'on oublie aujourd'hui.
  • Édition Fragments de Marx

    Le communisme, idéal ou mouvement réel qui abolit l'état actuel?

    Par
    L'oeuvre de Marx n'est pas homogène et dépourvue de contradictions, malgré son apport essentiel à la compréhension critique du capitalisme et à l'ouverture qu'elle nous propose sur un avenir communiste. Mais quel statut a cet avenir? Est-t-il le résultat nécessaire du mouvement de l'histoire ou n'est-il pas aussi un idéal porteur d"exigences morales?