Zantrop
https://voyagepourlesgalapagos.blogspot.com/
Abonné·e de Mediapart

83 Billets

3 Éditions

Billet de blog 1 nov. 2021

La semaine de Jupiter : robotique, réconciliation et hôpitaux

Tous les lundis, on tente de débriefer avec humour la semaine passée du Président, au fil de quelques actualités. Parce qu'il vaut mieux en rire... à l'armée on fait des lits en portefeuille, à l'hôpital, on pense à son portefeuille avant d'ouvrir un lit...

Zantrop
https://voyagepourlesgalapagos.blogspot.com/
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Déplacement à Saint-Étienne

La semaine de Jupiter © Image par WikiImages de Pixabay

Lundi, le PDG de la start-up nation s’est rendu à Saint-Étienne. C’est normal : il est un peu chez lui là-bas, c’est quand même connu pour être LA ville de ManuFrance, non ???

On connait la chanson : il a beau être à Sainté, on sait déjà qu’il va nous ressortir son bon vieux pipeau habituel.

Son déplacement a donc commencé par une visite au siège de l’entreprise Sileane, spécialisée dans la robotique et l’intelligence artificielle, et symbole des projets que le plan France 2030 vise à mettre en valeur.

Des intelligences artificielles et des robots sans sentiments : pas de doutes, c’est bien dans cette usine qu’ont été fabriqués les membres du gouvernement !

L’entreprise est spécialisée dans la robotique adaptative : « Ils sont conçus pour gérer des situations imprévisibles, capables, si les choses ne se passent pas comme prévu, de s’ajuster et d’évoluer ». OK OK c’est bon, on a compris, plus la peine d’organiser une élection en 2022, autant voter directement pour un robot !

C’est flippant quand même, cette histoire de robots adaptatifs. C’est carrément Terminator ce truc !  Et d’ailleurs, il a fini où, Terminator ? Gouverneur de Californie !!!

Attends attends, si ça se trouve, c’est un véritable complot pour remplacer les politiques par des robots ! Non, pire : une machination !

Agnès Pannier-Runacher était également présente lors de ce déplacement. Elle était venue apprécier, en fine connaisseuse, les tours de magie et les numéros d’illusionnistes pratiqués sur les chaines d’assemblage. À un moment elle a même demandé où était passé Patrick Sébastien et pourquoi c’était pas lui qui présentait la soirée comme d’habitude ?

Jupiter a promis une enveloppe de 800 millions d’euros au secteur de la robotique. Attends, tu crois vraiment que les robots ils vont accepter tes euros ? Ce serait pas plus logique de les payer en bitcoin plutôt ?

Ou s’ils préfèrent du liquide : en huile de moteur ? En WD40, à la limite ???

Les robots, les seules pièces qu’ils acceptent de toutes façons, c’est les pièces détachées.

Selon Jupiter, « la transition écologique est avant tout une transition technologique ». Ouais, bien sûr, la technologie va nous sauver blablabla… Avec Jupiter, qui c’est les plus forts ? évidemment, c’est pas les verts !

Emmanuel Macron effectue son premier déplacement officiel dans le département de la Loire. Il repartira avec ce maillot offert par le député LREM Jean-Michel Mis © France 3

Bon, vive le productivisme hein… Du coup on fait comment, on continue à produire toujours plus et de manière irraisonnée en espérant que les robots viendront nous sauver ??? Et l’énergie nécessaire pour faire fonctionner vos putains de robots à la con, on en parle à un moment ou pas ?

Enfin bon, si le futur c’est de développer des robots-tondeuse, des Thermomix, des aspirateurs robot ou des vibromasseurs connectés, merci bien, mais à mon avis on est pas près d’être sauvés, et encore moins remplacés par les machines non plus…

Tu vas voir qu’à la fin, les seules entreprises qui vont profiter du fameux plan France 2030, ce sera des usines à gaz.

G20 à Rome / réconciliation

Ce vendredi, Emmanuel Macron et Joe Biden se sont retrouvés discrètement à Rome, juste avant le G20.

Évidemment : quoi de mieux qu’un week-end à Rome pour se rabibocher entre amoureux fâchés ?

« Week-end à Rome afin de coincer la bulle dans ta bulle

Poser mon cœur bancal dans ton bocal, ton aquarium »

Comment il lui a traduit ça en anglais, Jupiter : To catch up the bubble in your bubble ???

De l’Idaho à Daho en un clin d’œil avec Air Force One.

Pour rappel, Manu et Joe s’étaient quittés fâchés pour une sombre histoire de tromperie: Jupiter était tout chafouin depuis que Biden lui avait fait un enfant dans le dos (et un sous-marin AUKUS).

Macron avait laissé passer quelques semaines, avant de finalement se décider à laisser une dernière chance à son ex et de lui renvoyer un texto.

Bon j’arrête, on dirait trop le début d’un roman de Marlène Schiappa...

La rencontre a eu lieu « dans une emprise française », la villa Bonaparte, siège de l’ambassade de la France auprès du Vatican. Napoléon et l’Église, les deux symboles de la France en 2021, évidemment.

Macron et Biden ont rappelé les liens importants qu’entretiennent la France et les USA. Là c’est plus de l’amour, c’est carrément du bondage. 

D'ailleurs, comme l'a dit le POTUS : « La confiance c’est comme l’amour, les déclarations c’est bien, les preuves c’est mieux ». Il va se calmer le poète ?? Prenez une chambre d’hôtel, la prochaine fois ! cochons !

Biden a admis que ce qui s’était passé était « maladroit ». Il a reconnu un « manque d’élégance » envers Paris. Tu m’étonnes ! il s’étouffe pas avec les euphémismes, le vieux Biden !

La France a mis des conditions à cette réconciliation : elle souhaite que les États-Unis lui apportent de l’aide dans la lutte contre les djihadistes au Sahel, et qu’ils appuient « la mise en place d’une défense européenne plus forte et plus opérationnelle ». Tiens tiens, une défense européenne, pourquoi donc ? Ce serait pas pour qu’il puisse revendre à l’Union Européenne les sous-marins qui lui restent sur les bras par hasard ???

À l’issue de la rencontre, Biden a déclaré que « la France est le plus vieil allié des États-Unis… grâce auquel nous existons ». Oui, bon, les alliances, ça s’enlève, surtout quand on va draguer ailleurs, hein.

C’est sûr, sans la France, on n’aurait pas eu les États-Unis. T’imagines, sans nous on aurait pas connu :

- L’extermination des amérindiens

- la traite des noirs et la ségrégation

- le 5ème amendement de la constitution

- Les tueries de masse dans les lycées

- La guerre du Vietnam

- Monica Lewinsky qui fait un pompier à Bill Clinton

- La couleur de cheveux de Donald Trump (et toute son œuvre en général)

Macron a quant à lui précisé très utilement qu’ensemble, ils avaient « clarifié ce qui devait être clarifié ». Ah ouf, merci, Monsieur de La Palice. Est-ce qu’ils ont aussi discuté de ce dont ils devaient discuter ?  Sont-ils revenus sur les points sur lesquels ils devaient revenir ? Ont-ils négocié ce qu’il fallait négocier ? Le suspense est en suspens, la tension est tendue !!!

Joe Biden s’est pointé avec 1H30 de retard au RDV. Jupiter a-t-il précisé que s’il était arrivé 1H30 plus tôt, il serait déjà là depuis 90 minutes ???

Enquête sur les fermetures de lits

Cette semaine, le patron a chargé le commissaire Véran et l’inspecteur Attal de mener l’enquête sur la fermeture de lits dans les hôpitaux de France.

Et c’est une fin d’enquête, merci à tous pour votre engagement, à la semaine prochaine.

Non, sans déc’, le mec nous prend vraiment pour des billes ! Y a vraiment besoin de faire une enquête pour ça ? hé gars, ça commence à se voir que tu cherches à gagner du temps à tout prix avant la prochaine élection !

Les chiffres sont clairs : en 2020, plus de 5700 lits ont été fermés, et ce malgré la pandémie. Attends, on va se la remettre pour bien se rappeler : qu’est ce qu’il disait Jupiter déjà, le 12 mars 2020 ? 

« ce que révèle cette pandémie, c’est qu’il est des biens et des services qui doivent être placés en dehors des lois du marché. » 

Ah, zut, c’est dommage, il s’était trompé !

(RIP l’honnêteté)

C’est le problème quand on gère un hôpital comme une entreprise, aussi : on a vite fait de transformer des lits en portefeuilles !

Après la vague de patients covid, l’hôpital subit la vague de départ de soignants. Bah ouais, c'est normal, fallait pas les chercher, aussi.

En France en 2021 je ne sais pas ce qui est pire : être malade, ou être soignant ?

Selon l’inspecteur Gabriel-Derrick-Attal, la baisse d’effectifs dans les hôpitaux serait due aux gouvernements précédents, malgré tous les efforts de Jupiter : « On ne rattrape pas trente ans en quatre ans ». Oooooh attention, le numéro de funambule à ne pas essayer de reproduire à la maison !

Tu le sais pourtant Gaby, que l’excuse « C’est pas ma faute, c’est machin qui fait que de bavarder », même en classe ça marche pas ! 

On le sait trop peu, mais Attal c’est dix titres de champion du monde de foutage de gueule. hé oui ! c’est pas donné à tout le monde.

« On ne rattrape pas trente ans en quatre ans ». Au royaume de l’arnaque, cette phrase est dorée à l’or fin sur le portail à l’entrée du Palais.

Dans l’entreprise de Moquerie Nationale Française, Attal est élu « employé du mois » à vie.

C’est son portrait qui s’affiche si tu cliques sur jevousprendspourdescons.com.  

Bon c’est pas de sa faute aussi, il est tombé dans la marmite de mauvaise foi quand il était petit !

Aux dernières nouvelles, Olivier Véran s’étonne que plus d’un millier d’étudiants infirmiers en formation auraient démissionné avant la fin de leurs études. 

Oui c’est vrai que c’est bizarre, pourquoi ils auraient envie d’abandonner ???

- Salaires de merde

- Pas de reconnaissance

- Amplitude horaire énorme

- Manque de moyens matériels

- Pressions de tous les côtés

- Perte de sens du métier

- Pas assez de temps pour la relation avec le patient

- Impossible d’exercer correctement son métier

- Report de l’activité sur ceux qui restent

- Passe sanitaire obligatoire ou exclusion

Je continue ou ça suffit ?

Et maintenant, on va même faire peser le tri des patients et la déprogrammation de certains soins sur les soignants, histoire de bien les enfoncer un peu plus. C’est bien, bonne méthode de soin, la culpabilisation. Mais où sont donc passés tous ces héros qu’on applaudissait lors du premier confinement ???

On voudrait foutre en l’air le système de soin, on s’y prendrait pas autrement. Le suicide assisté c’est pas autorisé en France, et pourtant l’hôpital public, on est en train de l’euthanasier. 

Allez, à la semaine prochaine.

Zantrop.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — International
Corruption en Afrique : le protocole Bolloré
Mediapart révèle de nouveaux éléments qui pointent l’implication personnelle de Vincent Bolloré dans l’affaire de corruption présumée de deux chefs d’État pour obtenir la gestion de ports africains. Après l’échec de son plaider-coupable, le milliardaire est présumé innocent en attendant son futur procès.
par Yann Philippin
Journal
Covid-19 : lever les brevets, une solution mondiale ?
Vaccination générale, nouveaux médicaments contre le Covid-19 : les profits des laboratoires pharmaceutiques explosent. Est-il envisageable qu’ils lèvent un jour leurs brevets ? On en parle avec nos invités Isabelle Defourny, de MSF, Jérôme Martin, cofondateur de l’Observatoire de la transparence dans les politiques du médicament, et Rozenn Le Saint, journaliste santé à Mediapart.
par à l’air libre
Journal — Politique économique
Taxation de l’héritage : une lignée de fractures entre candidats à la présidentielle
La rationalité économique plaide pour un durcissement de l’impôt sur les successions, mais la droite se laisse aller à la démagogie en plaidant contre une hausse forcément impopulaire, dénonçant parfois un « impôt sur la mort ». La gauche cherche un équilibre entre justice et acceptabilité.
par Romaric Godin
Journal — Libertés publiques
Covid-19 : « Le gouvernement réglemente par protocoles et foires aux questions, une menace pour l’État de droit »
Stéphanie Renard, maîtresse de conférences en droit public, fait le bilan de deux années de crise. Cette spécialiste de l’ordre public sanitaire s’inquiète de la diffusion d’un « droit souple » qui « menace l’avenir de l’État de droit et le principe de légalité », et dénonce un « retour en arrière, vers une vision hygiéniste de la société ».
par Jérôme Hourdeaux

La sélection du Club

Billet de blog
Présidentielles: penser législatives
La ficelle est grosse et d'autant plus visible qu'elle est utilisée à chaque élection. Mais rien n'y fait, presque tout-le-monde tombe dans le panneau : les médias aux ordres, bien sûr, mais aussi parfois ceux qui ne le sont pas, ainsi que les citoyens, de tous bords. Jusqu'aux dirigeants politiques qui présidentialisent les élections, y compris ceux qui auraient intérêt à ne pas le faire.
par Liliane Baie
Billet de blog
Lettre aux candidats : vous êtes la honte de la France
Course à la punchline, postillonnage de slogans... vous n'avez plus grand chose de politiques. Vous êtes les enfants de bonne famille de la communication. Vous postulez à un rôle de gestionnaire dans l’habit de Grand Sauveur. Mais je suis désolée de vous apprendre que nous ne voulons plus d’homme providentiel. Vous avez trois trains et quelques générations de retard.
par sarah roubato
Billet de blog
Élection présidentielle : une campagne électorale de plus en plus insupportable !
Qu’il est lassant d’écouter ces candidats qui attendent des citoyens d'être uniquement les spectateurs des ébats de leurs egos, de s'enivrer de leurs mots, de leurs invectives, et de retenir comme vainqueur celle ou celui qui aura le plus efficacement anéanti son adversaire !
par paul report
Billet de blog
Quand l’archaïsme du système des parrainages s’ajoute à celui du présidentialisme
La question de la pertinence du système des 500 parrainages revient régulièrement au moment de l’élection présidentielle. Plutôt que de revenir au système de l’anonymat des signatures, il serait préférable d’élargir le champ de la responsabilité de la sélection aux citoyens.
par Martine Chantecaille