Comment faire une vraie cuisine républicaine ?

Suite aux récentes déclarations de M. Darmanin au sujet des rayons de "cuisine communautaire", comment être sûr de faire une vraie bonne cuisine républicaine ? la réponse avec cette recette simple et rapide proposée par Catherine de Mets d'Ici.

 © Image par Grégory ROOSE de Pixabay © Image par Grégory ROOSE de Pixabay

Ingrédients pour 67 millions de personnes :

  • Une raie
  • Dix œufs
  • Une Marianne
  • Un cèpe
  • Un Mélenchon
  • Quelques échalotes
  • Un bouquet garni. 

Temps de préparation estimé : 5 ans.

1/ Munissez-vous d’une grande et vieille marmite qui a vu plus d’une tambouille électorale. La couscoussière triple fond, trop séparatiste, est vivement déconseillée ; on lui préférera largement le chaudron de type « nos ancêtres les Gaulois ». En l’absence de marmite chez vous, contactez François Fillon, qui traîne toujours quelques belles casseroles avec lui.

2/ Commencez la préparation de la raie. Comment être sûr de bien la choisir? C’est un problème majeur. Voire même carrément médius. Afin de ne pas vous tromper quand vous êtes chez le poissonnier comme dans un club libertin, allez-y avec les mains. Touchez, tâtez, palpez les raies, jusqu’à ce que vous tombiez sur la bonne. Pour la reconnaître, c’est très simple. Plongez délicatement l’index dedans : si le doigt s’enfonce légèrement dans la raie sans déchirer la chair, c’est bon.

Attention: il existe plusieurs espèces différentes de raies. Pour une raie léopard, ôtez les branchies qui sont désagréable au goût. Pour une raie Manta, découpez sa queue trop cartilagineuse. Pour une raie Ponce, donnez sa langue au chat.

3/Mettez ensuite votre raie sur le côté, puis attrapez les eeeeeeeeeeu. Notez qu’il y a une coquille : écalez l’ensemble jusqu’à obtenir une belle dizaine d’e stricto sans u. Dans un premier temps, allez-vous en faire cuire un parce que vous commencez franchement à me les briser. Laissez les neuf autres à l’air libre pour plus tard.

4/ Passez maintenant au cèpe. Pour gagner un peu de temps dans la recette parce que je vois bien que vous êtes à la bourre, appuyez sur le champignon.

5/ Faites tremper votre Marianne parce qu’il faut bien qu’elle se mouille un peu dans cette histoire. Elle doit avoir de l’eau jusqu’au buste. Après quelques heures de macération, éjectez-là pour laisser diffuser ses belles valeurs partout dans l’univers : servez-vous de votre courroux (coucou) pour mettre l’infusée Marianne sur orbite.

6/ Rendez-moi mes échalotes. Pourquoi ? Ce ne sont pas vos oignons.

7/ Revenez alors au poisson. Ou plutôt faites le revenir avec un peu de beurre. Attention, pas n’importe lequel : Pour une vraie recette républicaine, préparez une raie au beurre blanc. Pour une injure raciste, recevez un œil au beurre noir. C’est la France black-blanc-beurre. Quand vous en êtes à la raie, faites une pause ; vous pouvez en profiter par exemple pour aller jeter un œil aux œufs, car on n’est jamais trop prudent : mieux vaut ne pas laisser ses neuf œufs sans surveillance trop longtemps.

8/ Portez le tout à ébullition. Lorsque le mélange frémit, jetez votre Mélenchon dedans, parce que LA REPUBLIQUE, C’EST LUI !  Veillez à toujours bien respecter les proportions : un volume de Mélenchon pour six Républiques. Notez bien qu’il sera inutilisable par la suite. Mélenchon bouillu, Mélenchon foutu.

9/Agrémentez le plat d’un bouquet garni composé d’un mélange :

  • De liberté (ce produit est actuellement en rupture de stock dans votre pays)
  • D’égalité (cet ingrédient qu’on trouve dans les contes et légendes n’aurait en réalité jamais existé)
  • De fraternité (j’ai fait tous les placards de la cuisine, j’ai bien peur que ce soit tous ce qu’il me reste en réserve)

 10/ Enfin, laissez mijoter à feu très doux sur la tombe du Soldat Inconnu

C’est prêt ! vous n’avez plus qu’à servir vos 67 millions d’invités en n’oubliant pas de clamer haut et fort :

 

« Vive la raie publique, vive l’œuf rance ! »

CQFD.

Zantrop

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.