Zantrop
https://voyagepourlesgalapagos.blogspot.com/
Abonné·e de Mediapart

117 Billets

3 Éditions

Billet de blog 4 juil. 2022

Barrageux Comedy Club - épisode 10 : OSS au G7, Elmau ne répond plus

Bienvenue au Barrageux Comedy Club : l'endroit où chaque semaine on libère le trop-plein de rage contenue par quelques vannes, pour éviter la rupture. Épisode n°10 : quand Macron fait son cinéma au G7.

Zantrop
https://voyagepourlesgalapagos.blogspot.com/
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

© Zantrop

Barrageuses, Barrageux : aujourd’hui le temps est aux rageux !

Cette semaine, grosse actualité pour notre président. Pour fuir la scène politique française soi-disant délétère (Assemblée nationale, remaniement du gouvernement, nouvelle tournée du groupe Indochine), le Président s’est octroyé du bon temps à l’étranger avec ses meilleurs copains. Ça commence comme un film français sur un bobo quadragénaire parisien qui déprime (quadruple pléonasme ?), et ça se termine en aventure de James Bond, en épisode de mission : Impossible, ou en OSS 117. Monsieur le Président, votre mission, si vous l’acceptez, consiste à :

- Sauver le monde Trop tard

- Sauver la face Trop tard

- Sauver les intérêts financiers de vos copains 

Au programme : G7 à Elmau en Allemagne, Sommet de l’OTAN à Madrid, Conférence des nations unies sur les Océans à Lisbonne. Ça va le bilan carbone là ? Le mec vient de dépenser en trois jours l’équivalent d’une famille française moyenne en douze ans d’existence, et après il va venir te donner des leçons sur la pollution des océans et la voiture à essence !

On me signale que le loup des steppes, le renard de l’Arctique et la belette du Poitou viennent de s’éteindre à cause de Macron et ses copains. Il sera désormais faux de chanter « j’entends le loup, le renard et la belette », et c’est pas Macron qui s’en repentira.

Macron, en grand maître de la diplomatie internationale, a été la risée du monde, enfin au moins d’internet, notamment grâce sa vidéo promotionnelle intitulée « un G7 uni pour agir » … Installez-vous confortablement et gardez en tête que ceci n’est pas une parodie, mais bien une vidéo officielle de l’État Français :

Un G7 uni pour agir. © Chaîne YouTube Emmanuel Macron

Je viens de poser la vidéo sur ma balance, et bien vous savez quoi, on est à 16 kg de graines d’arachides grillées et délicieusement salées pour l’apéro. Autrement dit : ça vaut son pesant de cacahuètes !

Bon c’est confirmé : en France en 2022, le ridicule ne tue toujours pas.

C’est extrêmement gênant non ? on prendrait cette vidéo pour illustrer la page « malaise » sur Wikipédia, tout le monde comprendrait en un clin d’œil sans avoir besoin de lire l’article !

Mais quel talent ! Donnez à cet homme un oscar ! Méthode Actors studio ! Mais c'est qu'il ne touche plus terre, le Al Pacino du Touquet, le De Niro d’Amiens, le Franck Dubosc de Ménil’muche.

Ça veut se jouer nouvelle série Netflix dont tout le monde parle, alors que c’est même pas au niveau d’un téléfilm de noël sur W9…

« Franchement, j’ai passé une soirée épouvantable, tout était catastrophique, le jeu d’acteur, le texte, la musique, la mise en scène, absolument rien ne va ! » Non non vous n’êtes pas dans le Masque et la Plume sur France Inter mais bien dans la réalité française de 2022. 

Allo Allo, le technicien du SAV Orange ? oui bonjour, j’appelle parce que j’ai un souci, mon Président est complétement déconnecté, là ! Oui j'ai essayé de le débrancher et de le rebrancher mais ça marche toujours pas !

Comment peut-on croire à un tel spectacle ? Comment peuvent-ils croire que nous allons y croire ? Comment peut-on croire qu’ils croient que nous allons y croire ? Comment … et puis non j’arrête cette blague, même moi je n’y crois plus. 

La politique n’est pas un show télévisé ! Ou alors si c’en est un, supprimons les politiciens une bonne fois pour toutes, et remplaçons-les par les Chtis à Mykonos : à part les maladies vénériennes, les implants mammaires défectueux ou les fautes de français, c’est inoffensif !

Pour couronner le tout, Emmanuel Macron a remis le couvert niveau honte internationale dans une séquence hallucinante au cours de laquelle il a interpellé le Président Biden devant les caméras de TV en simulant une improvisation. Il « lui a signifié qu'il avait contacté le président des Émirats Arabes Unis, Mohammed ben Zayed Al Nahyane (MBZ), pour lui demander d'augmenter sa production de pétrole ». Juste avant de faire semblant de se rendre compte qu'il y avait les caméras, et de lui proposer d'en parler à l'intérieur :

Macron / Biden au G7 © Chaîne YouTube Les Echos

Le malaise est palpable.

Mais qu'est-ce qu'il se passe dans la tête du Président ? Y a des moments comme ça où tout va mal… Lors de son premier mandat Macron marchait sur l’eau, Dès le début du deuxième il est déjà la tête sous l’eau.

Voilà qui devrait arrêter les-mots-rage-ie pour l’instant. Jusqu’à la semaine prochaine.

Zantrop.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Afrique
La crise climatique attise les tensions au Kenya
Les questions d’écologie sont absentes des discours des candidats aux élections générales du mardi 9 août. Pourtant, avec un régime de pluies devenu « imprévisible », le pays subit fortement les conséquences du dérèglement climatique, qui aggrave des tensions existantes.
par Gwenaelle Lenoir
Journal — Afrique
Le pays suspendu à un scrutin à haut risque
Mardi 9 août se déroulent au Kenya des élections générales. Alors que la population fait face à une crise économique et à une forte hausse des prix, ce scrutin risque de déstabiliser ce pays clé de l’Afrique de l’Est. 
par Gwenaelle Lenoir
Journal — Écologie
Petits canaux contre « idéologie du tuyau », une guerre de l’irrigation
Très ancrés dans les territoires montagneux du sud de la France, prisés par les habitants, les béals sont encore vitaux pour de nombreux agriculteurs. Mais cette gestion collective et traditionnelle de l’eau se heurte à la logique de rationalisation de la ressource des services de l’État.
par Mathieu Périsse (We Report)
Journal
Climat : un été aux airs d’apocalypse
Record de sécheresse sur toute la France, feux gigantesques en Gironde, dans le sud de l’Europe et en Californie, mercure dépassant la normale partout sur le globe… Mediapart raconte en images le désastre climatique qui frappe le monde de plein fouet. Ce portfolio sera mis à jour tout au long de l’été.
par La rédaction de Mediapart

La sélection du Club

Billet de blog
Le pouvoir d'achat des fonctionnaires vampirisé par quarante ans de néolibéralisme
Lorsque la spoliation du pouvoir d'achat des fonctionnaires devient une institution sous la Cinquième République...
par Yves Besançon
Billet de blog
Loi pouvoir d'achat : Macron & Borne veulent prolonger notre ébriété énergétique
[REDIFFUSION] 42°C en Gironde. 40°C en Bretagne. 20 000 hectares partis en fumée. Lacs, rivières et sols s'assèchent. Les glaciers fondent. Que fait-on à l'Elysée ? On reçoit le président des Emirats Arabes Unis pour importer plus de gazole. A Matignon ? On défend un projet de loi « Pouvoir d'achat » qui vise à importer plus de gaz du Qatar et des Etats-Unis. Où est la sobriété ?
par Maxime Combes
Billet de blog
La grosse entourloupe de l'AAH
Alors qu'on parle de la victoire de la déconjugalisation de l'AAH, alors qu'on cite les augmentations de ce minima social comme une exception du macronisme, personne ne parle d'une des plus grandes entourloupes des dernières années : la suppression du complément de ressources de 180 euros pour les nouveaux admis dans le système.
par Béatrice Turpin
Billet de blog
Pour la rentrée, préparons la riposte !
Bientôt, les vacances seront terminées. Et beaucoup se demandent maintenant de quoi sera fait leur avenir avec un gouvernement qui n’a concédé presque rien aux salariés, aux retraités et aux chômeurs en termes de pouvoir d’achat.
par Philippe Soulié