La Semaine de Jupiter : Marseille, McFly & Carlito, Présidentielles 2022

Tous les lundis, on tente de débriefer avec humour la semaine passée du Président, au fil de quelques actualités. Parce qu'il vaut mieux en rire...

C’est Marseille bébé

La semaine de Jupiter © Image par WikiImages de Pixabay La semaine de Jupiter © Image par WikiImages de Pixabay

La semaine dernière, la trajectoire de Jupiter a croisé celle de la planète Mars : quand les planètes s’alignent comme ça, c’est sûr qu’on n’y voit que des astres.

Macron a donc passé trois jours à Marseille pour tenter de « reconquérir » la 2ème ville de France, lâchement cédée aux dealers et trafiquants en tous genres après des années de politiques laxistes bla-bla-bla-bla.

Il était initialement prévu que Gérald Darmanin, torse nu, bandeau rouge dans les cheveux, cartouchière en bandoulière, fusil mitrailleur à la main, rangers aux pieds, pantalon treillis et slip kangourou propre d’il y a deux jours soit parachuté dans les quartiers chauds de la ville afin de montrer l’exemple et de reprendre du terrain aux vilains, mais malheureusement il avait son atelier de yoga du rire ce jour-là et n’a donc pas pu démontrer en direct ses belles théories.

Jupiter s’est donc rabattu sur son plan B, en annonçant le plan « Marseille en grand » : 1,5 milliards d’euros de financements pour la ville dans les domaines de la sécurité, des transports et de la culture. La quoi ? Ah oui, la culture, ce vieux truc non-essentiel ? Non mais allo, c’est so 2019 ! 

Gouverner avec des grands plans pour des villes, faire des feuilles de routes à suivre… hé, franchement, la prochaine fois, pas la peine de se faire chier à voter, qu’on mette directement un Atlas Michelin à l’Élysée, et ça suffira bien.  

Et puis honnêtement, ce nom, « Marseille en grand » : Quel talent, quelle science des titres. On devine d’ici le brainstorming de maboule à l’Élysée :

MARSEILLE : Hé, pssstttt ! Hé ! Paris ? t’as mis quoi à la 2 ?

PARIS : Bah j’ai mis « Le Grand Paris »

MARSEILLE : Ah ouais, pas con ! je peux copier sur toi ???

PARIS : Euh, ouais, mais par contre tu changes un peu les mots pour que ça soit pas pareil, ok ?

MARSEILLE : Ok pas de soucis ! Marseille… en… Grand. Voilà !

 

Au cours de ces trois jours, Macron a évoqué tellement de sujets qu’on ne sait plus si c’était la présentation de son plan de sauvetage ou un rendez-vous chez son coiffeur.

Drogues, trafics, police, sécurité, météo : t’ajoutes une voix-off racoleuse aux images de Macron, et hop, la nouvelle Enquête Exclusive de Bernard de la Villardière est déjà dans la boîte.

Jupiter a commencé son discours en citant son mentor Paul Ricœur - au départ, il avait plutôt prévu de citer un certain « Phocéenne », parce qu’il savait de source sûr que ça se fait beaucoup à Marseille, mais ses collaborateurs l’en ont dissuadé -  qui avait jadis eu ces mots magnifiques :

« C'est pas la capitale (nan), c'est Marseille, bébé (pah, pah, pah)

1.3, Audi Sport, j'passe la douane, les rapports

Nique ta mère sur la Canebière, nique tes morts sur le Vieux-Port (Santé & Honneur)

Mi amor, c'est les quartiers Sud, c'est les quartiers Nord

Nique ta mère sur la Canebière, nique tes morts sur le Vieux-Port (ah) »

 

Puis il a déroulé tout un tas de belles considérations dans le but de se faire réélire :

Sur la drogue : « Les consommateurs de drogues sont les complices des dealers ». Oui, bon, les Présidents de la République sont bien les complices des patrons du CAC 40, pourtant ça ne pose aucun problème ?

À propos de la Police : « On va vous donner les moyens d’agir, de pilonner et de rendre certaines situations irréversibles » Pilonner, bien vu : C’est sûr qu’avec plus de pilons de poulets, on va bien déguster.

Sur l’école : « On doit inventer l’école du futur en réinventant la façon d’enseigner et les méthodes d’apprentissage ».

« Le Président souhaite expérimenter à Marseille la liberté du choix des enseignants par les directeurs dans 50 écoles « laboratoires », et ce, dès la rentrée 2022. Dans ces écoles, il faudra pouvoir d’abord choisir les enseignants, pour être sûr qu’ils sont pleinement motivés, qu’ils adhèrent au projet »

Tu vas voir que bientôt pour pouvoir enseigner il faudra fournir un CV et une lettre de motivation, avoir 10 ans d’expérience dans un poste similaire, passer un entretien d’embauche en répondant à des questions de merde du style « quelles sont vos trois qualités et vos trois défauts ? », « Vous vous voyez où dans 10 ans ? », « Quelles sont vos prétentions salariales ? », « Qu’est-ce qui vous fait vous lever le matin ? », « Vous avez déjà étranglé un gosse ? », et puis après ce sera celui qui sera passé sous le bureau du directeur qui aura le poste.

Hé Jupiter, pas la peine de s’emmerder, autant confier l’éducation à des boîtes privées directement, ça ira plus vite.

Par contre, je trouve que c’est une bonne idée de faire des écoles ‘laboratoires’, comme ça on pourra toujours demander aux minots de développer un vaccin anti-covid français.

Sur la culture : « La culture est un pilier de la vie économique de demain ». Quoi, t’es sérieux ? Le mec s’étouffe pas avec son culot apparemment. Dès fois faudrait mieux être sourd que d’entendre ça. Comme Gilbert Montagné.

(Bah, si : faudrait mieux être sourd que l’entendre)

Visiblement avec Macron, c’est comme avec les Marseillais d’IAM : Demain, c’est Loin. 

Dommage pour nous, c’était pas une nouvelle saison des "Marseillais à Jouy-en-Josas", c’était juste Jupiter en direct du Vieux Port.

 

Défi de McFly et Carlito relevé haut la main et sans assistance respiratoire

Et bim ! encore un défi relevé haut la main par Jupiter ! Quoi ? réduire drastiquement les émissions de gaz à effet de serre ? ralentir sévèrement la consommation ? trouver un travail à tous les demandeurs d’emplois ? réussir à décoller la languette papier des petits suisses du premier coup sans s’en foutre plein les doigts ?

Non, encore mieux : Macron a fait un discours sur la rentrée en tenant dans ses mains un cadre avec une photo de McFly et Carlito ! chapeau l’artiste !

Voilà.

C’est tout.

À la semaine prochaine. 

 

 

Le Président répondait ainsi à un défi lancé par les deux ‘YouTubers’ qu’il avait précédemment invité à l’Élysée (voir les épisodes précédents…).

Remarque, c’est un bon moyen pour respecter ses engagements : se lancer des défis au ras des pâquerettes. Dans son bilan de fin de mandat, il pourra au moins dire qu’il a tenu 1 promesse. C’est déjà ça.

En plus, c’est vachement pratique, ça lui permet de toucher un public de gamins de 12 ans novices en glissages de bulletin dans la fente.

(Quand je dis toucher des enfants de 12 ans, on est bien d’accord que je ne le traite pas de pédophile : on sait bien que lui son truc, c’est plutôt les vieilles. Et bim : Zantrop, le dérapage pour âgisme / sexisme / antipremièredamisme. SECOND DEGRÉ SECOND DEGRÉ SECOND DEGRÉ SECOND DEGRÉ)

(Quand je dis glissages de bulletin dans la fente, ce n’est pas une métaphore sexuelle ; je parle de voter, autrement dit : se faire mettre bien profond peu importe le candidat. PREMIER DEGRÉ PREMIER DEGRÉ PREMIER DEGRÉ PREMIER DEGRÉ PREMIER DEGRÉ)

C’est marrant, on a du mal à imaginer un De Gaulle, un Giscard, un Mitterrand en faire de même ? Bon, c’est vrai que depuis Sarko, c’est plus tout à fait pareil. Sarko lui, il aurait très bien pu faire  un cadre avec les deux comiques Faudel et Enrico Macias.  On dit qu'il a « désacralisé » la fonction. Désacralisé, ça veut juste dire qu’il a montré aux yeux du grand public que c’étaient rien que des guignols en costumes qui servent leurs propres intérêts et ceux de leurs copains avec l’argent public. Bon ça a toujours été le cas, mais depuis Sarko c’est devenu normal de le faire au grand jour. 

De Gaulle à l'époque - Montage Fred Sochard © Fred Sochard De Gaulle à l'époque - Montage Fred Sochard © Fred Sochard

Macron, c’est le premier Président qui gouverne en se donnant « défis » successifs, mais qui suis-je pour le juger :

« Allez, si j’arrive à aller aux toilettes et à revenir avant que le micro-ondes ait sonné, je lâche 150 millions pour la police »

« Si j’arrive à avoir le prochain feu au vert, je donne la gratuité des trains aux flics »

« Si j’arrive à mettre pile 60 € d’essence, je rends le passe sanitaire obligatoire »

« Si je fais plus de 50 points en 3 fléchettes, j’annonce la réforme des retraites »  

« Si j’arrive à me faire réélire en 2022, je fais une interview avec Zantrop »

 

Selon un communicant, « le Président a préféré sortir du cadre guindé d’une interview télévisé » en postant une vidéo sur ses réseaux sociaux. « Sortir du cadre », c’est validé. Moi j’avais aussi : Jupiter, il met des comiques dans un cadre, alors que moi, le Président, je peux vraiment pas l’encadrer.

 

 

Sondages, élections présidentielles et super vilains

Le magazine Challenges a publié un sondage sur l’état des Français, commenté par Jupiter en personne.

Bon, on aurait préféré un sondage sur l’ "État" des Français, avec une majuscule, du genre: 

Diriez-vous que l’État est plutôt :

A) Inutile

B) Incompétent

C) Un con

D) Le même, mais au carré

F) C’est celui qui le dit qui y est d'abord

G) T’vas voir ta gueule à la récré s’tu continues

H) L’État, c’est moi

I) Sans opinion

K) réponse J : Il n’y a pas de réponse E

 

Tant pis, on se contentera de ce qu’on a.

De ce sondage ressortent les enseignements suivants : les Français sont inquiets et en colère, en raison du dérèglement climatique, du terrorisme et de la délinquance, ne voient pas d’amélioration, et sentent la France sur le déclin. Bref rien de bien excitant.

Mais notre benêt en chef, lui, n’y voit que des aspects positifs : « Mais pour qui prendra le temps de regarder en face ce travail, avec le sérieux humble de celui qui cherche à comprendre, c’est une nation raisonnable, un peuple lucide qui se dévoile ». Trop fort : le mec trouve le moyen de dégager des points positifs et de féliciter les Français, tout en réussissant à se complimenter ! C’est ça qu’on leur apprend à l’ENA ? Chapeau l’artiste !

Hé Jupiter, c’est grillé que t’es en campagne, ça se voit à des années-lumière !

Mais attends, un mec qui réécrit l’Histoire dans un sens qui l’arrange, qui est toujours ravi, et qui prend des airs d’innocent les mains pleines : Stéphane Bern, sort de ce corps !

Jupiter distingue trois qualités des Français dans ce sondage : « L’ambition, le goût du progrès, la conscience civique ». La conscience civique, pour ceux qui voient pas trop ce que c’est, c’est comme la Honda Civic, sauf que tu vas beaucoup moins loin dans la vie avec.

Macron souligne chez les Français « une résistance remarquable » et « un inaltérable esprit français ». C’est marrant, quand c’est les Gilets Jaunes ou les antivax, il dit pas la même chose ?

Bon, tu l’as compris, il est déjà en campagne, mais c’est sûr qu’il a tout intérêt à partir de loin, vu qu’il va avoir fort à faire en 2022 : cette semaine, Zemmour a accepté un dîner avec Marine le Pen chez Robert Ménard à Béziers. Kamoulox.

D’habitude, quand on te propose un plan à 3 ça fait plutôt envie. Là : non.

Vite vite vite, c’est le moment d’intervenir, les trois plus grands super-vilains de France sont réunis au même endroit ! mais qu’est-ce qu’on attend pour foutre le feu ? 

En 1913 déjà, par un curieux hasard de l’histoire Hitler, Trotsky, Tito, Freud et Staline étaient tous réunis à Vienne au même moment (c'est vrai, je le sais de source fiable : c’est pas Laurent Deutsch qui me l’a dit), et on a rien fait. Et qu’est-ce qui s’est passé ensuite, je te le demande ? Et bah on a eu droit à Freud qui voit des métaphores sexuelles partout, voilà ce qui s’est passé ! Franchement, vous avez vraiment envie de revivre ça vous ???

Allez, à la semaine prochaine.

Zantrop.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.