Carte électorale #1

Monsieur le Souverain démocratiquement élu, Mon cher Monarque, Je vous prie de bien vouloir trouver ci-joint en retour ma carte d’électeur, car le produit livré ne correspond pas à mes attentes. En effet il semblerait que celle-ci ait un défaut de conception : à chaque fois que je m’en sers, elle ne fonctionne pas.

J’en ai parlé à d’autres électeurs autour de moi, qui m’ont tous fait part des mêmes soucis avec leurs propres cartes. Y aurait-il un problème plus général lié à la mise En Marche ?

Certes, j’ai bien essayé de la démonter pour essayer de voir dedans –  après tout, c’est marqué dessus : Ministère de l’Intérieur – mais après l’avoir examinée sous toutes les coutures, je n’ai pu trouver aucune vis apparente. J’en suis arrivé à la conclusion que c’était probablement une carte à vices cachés.

En grattant précautionneusement le vernis de sa façade bleu-blanc-rouge, je n’ai trouvé que du vide. 

Dernièrement, lorsqu’on tapote gentiment sur sa belle devise Liberté-Égalité-Fraternité, on entend nettement que ça sonne creux.

Un examen complémentaire par les autres sens ne s’est pas révélé d’une plus grande efficacité ; tout ce que je peux affirmer, c’est qu’après chaque nouvelle élection, elle laisse un sale goût amer et sent le réchauffé.

Je peux vous assurer avec certitude que je l’ai toujours employée dans des conditions normales d’utilisation et que je l’ai manipulée avec autant de soin que celui que vous prenez pour manipuler l’opinion. Elle a été traitée dans le plus grand respect des institutions républicaines, que j’ai toujours laissées aussi propres que l’État dans lequel je les ai trouvées en entrant.

En outre, elle n’est pas tombée entre de mauvaises mains, et n’a reçu aucun choc violent ; elle n’a pas connu les traumatismes du 21 avril 2002 ou du 7 mai 2017 et ne montre aucun signe extérieur de disruption.

En dehors de l’usure normale d’utilisation, elle est en parfait état ; à part un très léger usage du droit de vote, il n’y a rien à signaler.

Oh, Je sais bien ce que vous allez me dire : la vidange et le remplacement des huiles auraient dû être effectués après chaque élection, et il est plus que temps de procéder à la révision des vingt-mille votes-au-maître. D’accord, mais toutes les pièces sont d’origine (française), et le Contrôle Technique n’a montré qu’un simple défaut de suspension de la démocratie. Malheureusement, pour cause de confinement, la contre-visite est reportée à une date ultérieure.

A propos de renvoi aux calendes grecques, je vous saurais gré de bien vouloir m’avertir au plus vite en cas de nécessité d’un retour en Grèce (où son principe démocratique a été élaboré) à défaut d’un retour en grâce (qui lui n’est plus espéré).

Dans ce cas, vous voudrez bien avoir l’amabilité de me fournir une carte qui fonctionne en remplacement dans l’intervalle, ou à cesser votre activité le temps de régler ce petit problème. Si ce n’est pas possible, je suis disposé à percevoir un remboursement ou un avoir dans la boutique officielle de votre start-up en dédommagement.

À la lecture des C.G.V. pour le moins obscures, Il m’apparait difficile de savoir quelle est votre politique de retour (sans parler du retour de votre politique, qui m’est encore plus insupportable). Quel est le délai de rétractation ? Quelles sont les garanties ? Peut-on prétendre au remboursement des frais de retour ?

Dans l’attente de vous lire, je vous prie d’agréer, Monsieur le Souverain démocratiquement élu, mon cher Monarque, l’expression de mes sentiments distingués.

Source : https://voyagepourlesgalapagos.blogspot.com/

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.