La Semaine de Jupiter : Cours en ligne, Déconfinement et Suppression de l'ENA

Tous les lundis, la Semaine de Jupiter tente de débriefer avec humour la semaine passée du Président, au fil de quelques actualités. Parce qu’il vaut mieux en rire… Attention : la Semaine de Jupiter est susceptible de donner lieu à certains effets secondaires notoires, comme des démangeaisons ou des irritations. Merci de respecter la dose hebdomadaire.

La semaine de Jupiter © Image par WikiImages de Pixabay La semaine de Jupiter © Image par WikiImages de Pixabay

Mardi 6 avril, Emmanuel Macron a participé à un cours en ligne avec des élèves de 3ème. C’est bien, ça fait enfin une conférence qu’il a réussi à comprendre, pour une fois qu’il était au niveau de ses interlocuteurs. Non pardon, c’est malhonnête de dire ça : c’est vexant pour les collégiens qui me lisent !

C’était un cours d’histoire-géo. Il paraît qu’il a beaucoup apprécié le passage sur Charles Martel. Par contre bizarrement, quand on lui a dit que les derniers rois de France avaient été guillotinés, sa connexion a coupé elle aussi. Étonnant non ?

Dans le monde d’avant on disait que les élites étaient déconnectées de la réalité des français, c’est d’autant plus vérifiable maintenant qu’ils font des visioconférences sur Zoom. 

Macron a ensuite répondu à quelques questions préparées par des élèves pas trop motivés par l’interview. C’est compréhensible : pas facile d’échanger de manière intéressante avec quelqu’un qui pense masturbation et Fortnite à longueur de journée. Pauvres collégiens qui attendaient des réponses précises sur le brevet et le déconfinement !

Interrogé sur le reconfinement, Jupiter leur a déclaré : « Nous avons préservé la vie de notre pays grâce à des mesures proportionnées » : Proportionnées ! le gars a le sens des proportions, c’est certain.  C’est pas à un cours d’histoire qu’il aurait dû assister en fait, c’est à un cours de maths ! à retrouver bientôt chez votre marchand de journaux, le bulletin d’Emmanuel Macron :

Mathématiques : très bon en calculs politiques, mais n’a toujours pas compris la proportionnalité 

Histoire : Emmanuel n’arrête pas de copier ses réponses sur sa camarade de classe Marine Le Pen

Français : très grande maîtrise de l’euphémisme…

Il a aussi rappelé ses grands principes : Freiner le virus et accélérer la vaccination. Freiner, accélérer, quitte à foncer droit dans le mur : en fait Macron c’est le Ayrton Senna de la politique française.

D’ailleurs c’est bien la première fois qu’on entend un Président vanter la pédagogie « freiner » à l’école.

Car pour l’instant avec Jean-Martel Blanquer, la pédagogie dans l’Éducation nationale, c’est plutôt un enfant égale un clou : on leur en met plein la tête pour être sûr que ça rentre bien, et surtout à la fin pas une tête ne doit dépasser.

Sinon Jupiter a aussi confirmé qu’il n’y aurait pas de vaccination spécifique accélérée pour les profs. Les pauvres : quand on voit les classes surchargées, ils sont pourtant en contact avec en moyenne 30 microbes par jour !

Puis il a terminé avec un petit quiz maison :  à votre avis, les trois zones seront en vacances comment ? Réponse : En même temps ! voilà, en fait c’était facile, avec lui ça marche pour tout.

 

Cette semaine, Jupiter nous a également mis en garde sur le futur déconfinement. Pour éviter la déconfiture finement ?

Il a indiqué avoir bloqué une date pour la réouverture des écoles, sans la conditionner à des objectifs sanitaires. Pratique, comme ça il est sûr de pas se planter dans les chiffres pour une fois. Par contre, les Gilets Jaunes quand ils crient « Aux chiottes Macron ! », c’est un objectif sanitaires ou pas ?

Il a promis une réouverture des commerces d’ici mi-mai, ça va faire juste quand même. À moins qu’on ait mal compris, il voulait peut-être dire une réouverture « mimée » ? Déjà qu’il ne prononce plus le mot de reconfinement, si en plus il dit que le déconfinement sera mimé, tu vas voir que bientôt il va nous faire deviner ses prochaines mesures en les dessinant ! C’est plus un quinquennat, c’est une gigantesque partie de Taboo !

Heureusement, on a aussi appris qu'il prévoyait des assouplissements pour cet été. Avec Macron assouplissant et son programme lavable En Machine !, c'est sûr qu'on va ressortir lessivés.

Jupiter a même pris le temps de visiter une usine de fabrication de flacons pour les doses de vaccins. La France, sous Macron, c’est le changement dans la continuité : Après les retards de vaccination, maintenant on va avoir droit à des embouteillages de vaccins !

PRODUIRE PRODUIRE PRODUIRE des vaccins, il n’a plus que ça a la bouche. Mais moi pour l’instant tout ce que je vois c’est qu’il ne fait que REPRODUIRE REPRODUIRE REPRODUIRE les erreurs du passé en balayant toute critique. Masquer ses échecs et s’en laver les mains, c’est aussi une mesure barrière ?

Bref, il nous demande un véritable « effort de guerre collectif et national ». Autrement dit : Ce qui leur faudrait aux jeunes d’aujourd’hui, c’est une bonne guerre ! ça c'est de la politique moderne et audacieuse !

Au sujet de la dangerosité du vaccin AstraZeneca, il a déclaré : « Vous savez, chaque jour, les médicaments que vous prenez ont de tels risques et parfois avec des risques statistiques qui sont à peu près ceux dont nous parlons pour le vaccin d’AstraZeneca ». Quel culot : mieux vaut avaler la boîte de Xanax que d’entendre ça.

À noter, le PDG de MODERNA est entré dans le club des milliardaires français (FORBES). L’article ne dit pas si c’est milliardaire en dollars ou en effets secondaires du vaccin.

 

 

Enfin, Macron a annoncé cette semaine qu’il supprimait l’ENA. Décidément, pour un type qui était fermement opposé à la fermeture des écoles, il y va fort…

Ce serait en fait une manière de répondre à la crise gilets jaunes. Ah bah c’est sûr qu’ils vont être contents avec ça : « Les mecs, on a gagné !! Macron nous a entendu ! Ah là c’est sûr, j'arrête de contester et je vais voter pour lui en 2022 !!! Quoi, qu’est-ce que tu dis ? Ah non, pas sur l’augmentation du salaire minimum. Le rétablissement de l’impôt sur la fortune ? non plus. L’instauration du référendum d’initiative citoyenne ? Non, faut pas déconner. NON, ÉCOUTE BIEN : IL SUPPRIME L’ENA !!! »

Bon vous affolez pas, c’est comme pour le vaccin hein, c’est juste un changement de nom : en fait l’ENA deviendra officiellement l’ISP, l’Institut du Service Public. Avec toutes ces mesures cosmétiques, on va finir par croire qu’il prépare le lifting de son front républicain.

Macron depuis le début c’est le spécialiste des transformations : L’ENA va s’appeler l’ISP, En Marche ! s’appelle maintenant La République En Marche, et la fonction présidentielle est devenue le Macron Comedy Club. C’est sûr que si Michou était encore vivant, il l’engagerait dans une revue de transformistes…

Cette transformation a lieu dans l’unique but de faire semblant de tenir ses engagements pour être sûr d’être réélu en 2022. Si la vie politique française était adaptée en dessin animé japonais, là ce serait le moment de crier « Goldoracoleur, transformation ! »

Bon, quitte à renommer l’ENA sans rien changer, il aurait au moins pu l’appeler le MONA pour plus de transparence : Après l’ENA qui produit des énarques, bientôt le MONA pour former les futurs monarques.

Pour justifier la fermeture de l’ENA, il précise à juste titre qu’elle organise sans le dire un entre soi d’élites déconnectées de la réalité du terrain. Mais attends : en fait si ça se trouve l’ENA c’est juste un restaurant clandestin en temps de pandémie ?

On rappelle que Macron lui-même est diplômé de l’ENA, mais bon lui c’était probablement l’École Nationale des Administrateurs de leçons.

Et de vaccins.

Macron a aussi salué le projet d’URGO de créer de la peau artificielle en laboratoire. Il croit quoi : que ça guérira sa cote de popularité qui part en lambeaux ?

Allez, à la semaine prochaine.

Zantrop

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.