Playlist Lasagnes

Et maintenant quelque chose de complètement différent : une playlist musicale. Le thème du jour sera : lasagnes. Avec de vrais morceaux de cheval dedans.

Le cheval sous son plus bel aspect © Image par Romjan Aly de Pixabay Le cheval sous son plus bel aspect © Image par Romjan Aly de Pixabay

 

N’ayons pas peur des mots, vous êtes en train de lire les prémices d’un nouveau courant artistique mineur de ce siècle qui n’a plus peur d’appeler un bœuf un cheval : le billet-sulky. Mouvement dans lequel le texte est bien évidemment tiré par les chevaux.

Si l'actualité vous donne de l'urticaire, la playlist lasagnes ne vous épargnera malheureusement pas la crise d'haquenée.

Voici donc, en exclusivité mondiale et rien que pour vos oreilles, la toute première compilation lasagnes, qui permettra à chacun de prendre conscience de la superche(vale)rie et de se rendre compte que cette playlist est, elle aussi, élaborée à base de vrais morceaux de cheval. La preuve en 9 extraits de tout premier choix, plus un bonus :

 

1 – Horsepower, Justice. Pour une entrée en beauté dans le monde merveilleux des lasagnes, quoi de mieux que ce « cheval-vapeur » qui suinte la puissance et dégouline l’arrogance ? C’est grandiloquent, c’est fort et majestueux, comme un cheval cabré : Si ce n’est pas la Rolls de l’introduction, c’est donc au moins sa Ferrari, à coup sûr. C’est donc parfait pour un démarrage sur les chapeaux de roues. Qui dit mieux ? En Deux Chevaux, peut-être ?

2 - Sans pitié pour le Cheval, Jean-Louis Murat. On calme tout de suite les arrogances précédentes avec cette ode à la plus noble conquête de l’homme : la lasagne. On est en pleine Première Guerre Mondiale, et visiblement s’il n’y a plus de pitié pour l’Homme, il n’y en a  pas non plus pour son fidèle canasson qui crève au champ d’honneur sans jamais renâcler à sa tâche. Brave bête, ça méritait bien ce petit hommage par cet homme mûr, Murat, à l’oreille des chevaux.

3 - Cheval, Sexy Sushi. Et c’est reparti au triple galop sur ce rythme imposé par les Sushi (au cheval eux aussi, pourquoi pas) pour un nouvel hommage qui n’est pas sans rappeler le précédent, isn’t it ? Yes, of course (hippique). « Des chevaux par milliers / dans les ravins dans les charniers/ des chevaux par milliers / qui galopent, se font shooter ». Que voulez vous : on achève bien les chevaux. Un véritable message d’amour adressé à nos amis équidés, qui forment également, n’ayons pas peur des mots, une belle bande d’ongulés.

4 - No Horse, Dead Weather. Un bon titre bien bourrin, pour rester dans le thème. Où l’on fait dans la négation la plus totale de l’animal ; c’est même plus une chanson, c’est carrément un slogan de manif. On imaginera facilement Monsieur Findus s’en servir comme argumentaire pour prouver sa bonne fois dans l’élaboration de ses lasagnes : No Horse ! Et titré en une sur tous les Quotidiens le lendemain de la manif : Scandale chez Findus : le directeur ne concède rien hennit même farouchement, se prétendant véritablement «sans tort ».

5 - Saucisson de Cheval (numéro 1), Boby Lapointe. Devant le côté grotesque de la situation, certains prennent carrément le parti d’en rire pour ne pas avoir à en pleurer. (En pleurer des larmes de crocodile, évidemment. Car comme nous l’apprend aisément l’analyse étymologique,  le crocodile n’est rien d’autre que le « cheval du fleuve » : du grec hippos, « cheval », et potamos, « fleuve »). Après les lasagnes et les sushis, c’est donc au tour du saucisson de subir la contamination équine, je crois que tout le monde sera d’accord pour le dire. Équine dit mot consent.

6 - Saucisson de Cheval (n°2),  Boby Lapointe. Quand y’en a plus, y’en a encore. Du rab, en quelque sorte, et le cheval à rab, excusez-moi mais c’est un pur-sang. Si on suit ce raisonnement jusqu’au bout, la chanson n’aurait-elle pas dû s’appeler plus judicieusement « BOUDIN NOIR de cheval » ? En cas d’accord, merci de signer la pétition ci-dessous, à partir de 500 signatures je la dépose à l’Assemblée Nationale et je m’immole par le feu.

7 - Les Chevaux Rebelles, Maxime Le Forestier. (Conseil malin : Si tes chevaux sont rebelles, utilise du gel pour les aplatir). Parce qu’une liste de chansons pur cheval sans Maxime Le Forestier ne serait pas une liste complète. Il faut dire qu’il a le sens de la métaphore hippique, et ce depuis longtemps déjà. On se souvient tous de ces vers inoubliables : « c’est une maison bleue / comme un steak race chevaline ». Ici, un blogueur sans inspiration et malhonnête pourrait se laisser aller jusqu’à dire que sur ce titre, Le Forestier envoie du bois, mais je me refuse à tomber dans la facilité. Le lecteur déçu se consolera donc avec cette magnifique évocation, « Les chevaux rebelles qui refusent la bride et le mors ». à ne pas confondre avec les SDF rebelles, qui refusent l’abri de la mort.

8 - Flying over the black hills with crazy horse, Koudlam. Allez, pas de sentiments, un bon Koudlam dans le flanc de la jument et on n’en parle plus. (Si l’animal part au galop à ce moment là, peut on parler d’une douleur hâte-rosse ? vous avez trois heures). On peut vraiment tout faire avec un cheval, a fortiori un cheval fou. La preuve, Koudlam nous invite à le suivre dans un vol au dessus des noires collines à dos de Pégase. Pégase, qui, rappelons le, n’est autre que le symbole de la Mayenne, pour qui nous avons une pensée. Oh oui, Je te salue Mayenne ! (Et mon Kourou : coucou).

9 - New Pony, Dead Weather. Qui parle d’une ponette qu’on a été contraint de shooter parce qu’elle s’était cassée la jambe, la pauvre bête. Doit-on pour autant en déduire que du poney à la patte cassé au cheval à la pâte brisée, il n’y a qu’un pas ? Chanson qui nous apprend également que, parfois, devant la dure réalité, il vaut mieux descendre un petit poney que monter sur ses grands chevaux. Tant d’éloquence, je sais pas vous mais moi j’en reste bouche bai. Notez que c'est une reprise d’un certain Robert Zimmerman, alias Bob, dit "l’âne".

10 – En bonus, alors que les concurrents s’élancent dans la dernière ligne droite, c’est finalement Jean-Louis Murat, casaque jaune, pantalon gris, slip propre de ce matin qui s’impose sur Pauline à Cheval. Ou comment finir dans la beauté la plus totale après un flot de chevaleries (car on ne peut pas dire d’âneries, ce serait insultant pour le cheval) avec le meilleur morceau du cheval : « Pauline à cheval ira visiter/ les souvenirs qu’on ne peut oublier …». A consommer sans modération dans sa version live ici :

 

Pauline à cheval - Jean-Louis Murat © Jean-Louis Murat - Vidéo Youtube Pierre Lafleur

Bref, vous l’aurez compris, toutes ces découvertes m’ont mis dans un drôle d’état. Pour tout vous dire, je crois que je suis au comble de l’équitation.

On jurerait que j’ai bouffé du lion.

Quoi, comment ça, du lion ? on m’aurait menti ?

à vous de compléter cette liste en commentaire si ça vous chante: les lasagnes, c'est encore meilleur quand on les empile.

Zantrop.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.