Zantrop
https://voyagepourlesgalapagos.blogspot.com/
Abonné·e de Mediapart

109 Billets

3 Éditions

Billet de blog 16 mai 2022

Barrageux Comedy Club - épisode 3

Bienvenue au Barrageux Comedy Club : l'endroit où chaque semaine on libère le trop-plein de rage contenue par quelques vannes, pour éviter la rupture. Épisode 3 : en France, on a moins de candidats au poste de Premier Ministre que de prétendants au titre de dernier des ministres.

Zantrop
https://voyagepourlesgalapagos.blogspot.com/
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

© Zantrop

Cette semaine, très grosse actualité pour notre président : Macron est à la recherche de son Premier Ministre !

Qui sera la pauvre tache … HEM… pardon … qui aura la lourde tâche de faire oublier les IMMENSES Édouard Philippe et Jean Castex, petits anges partis trop tôt, dont on retiendra ?

Non non, y a pas d’erreur, il ne manque pas de mots, la phrase est terminée.

Ah mais si, mais si, je sais ce qu’on retiendra : Philippe, LA BARBE !

Et Castex, c’était le gars qui prenait le jet de la République pour aller voter ! Comme on dit, qu’importe le Falcon, pourvu qu’il dégage en vitesse…

On remarquera que pour passer de tâche (travail, corvée, besogne) à tache (salissure, souillure, politicien professionnel) on enlève l’accent circonflexe, alors que pour passer de premier ministre à député/maire/conseiller municipal/cumulard/etc…, on retire juste l’une de ses multiples casquettes… 

On sent que le gouvernement est fébrile. Samedi matin, le site internet de Matignon a annoncé par erreur la démission du gouvernement, alors que non non, pas du tout, rien n’est officiel pour l’instant.  Bon c’est une semi-erreur hein, parce que les mecs dans leurs têtes ça fait longtemps qu’ils sont en vacances et qu’ils en branlent pas une, donc c’est pas étonnant que le responsable du site internet ait confondu. 

Sachant que les élections législatives se déroulent les 12 et 19 juin, qui veut donc être premier ministre pour une durée de quatre semaines ? C’est-à-dire, qui veut ne rien foutre tous frais payés, faire acte de présence et jouer la potiche en représentation pour le Patron pendant un petit mois, pour servir la stratégie de Macron jusqu’aux législatives, puis dégager ensuite ?

Macron nous fait mariner, certes, mais si Le Pen avait été élue, nous aurait-elle manu-pulés ?

Le choix qui se présente (ou que Macron fait semblant de présenter) est le suivant : faut-il plutôt choisir un Premier Ministre de gauche pour contrer l’union de Mélenchon ? Ou au contraire, aller vers la droite dure pour récupérer les voix de droite et d’extrême droite ? ça c’est un dilemme cornélien. De Cornélius, plus vieil éléphant du PS, et conseiller principal de notre bon roi Babar. 

Ou alors, faut-il perpétuer la tradition du « en-même-temps », en prenant un PM centriste ? Pas très différent, le Macron II finalement. Le problème en France aussi, c’est qu’il y a moins de candidats au poste de Premier Ministre que de prétendants au titre de dernier des ministres…

Alors, qui est premierministrable ? Macron prend son temps, il réfléchit. Un président c’est un peu comme un miroir, ça réfléchit beaucoup, sauf que quand c’est lui qui te les brises, tu prends 5 ans de malheur.

La seule quasi-certitude, c’est qu’il devrait choisir une femme d’expérience. On le sait bien qu’il a un faible pour les femmes plus âgées, hein, que ce soit Brigitte, la cinquième République, ou la France. En attendant c’est qui qui est baisé pendant 5 ans ?

La future Première Ministre sera probablement de centre gauche. Une femme de centre gauche c’est facile, c’est juste une femme de droite. Va-t-il faire preuve d'une imagination sans Borne ?

SCOOP : on viendrait d’apercevoir Manuel Valls qui passait  devant l’Élysée avec une perruque. 

Bienvenue dans l’île de la Tentation, nouvelle télé-réalité française dans laquelle un élu heureux va devoir faire son choix parmi trente candidates prêtes à tout pour le séduire.

Un nom ressort au milieu de toutes ces candidates potentielles « pressentie parmi les femmes de gauche », c’est celui de Marisol Touraine (ancienne ministre des Affaires sociales de François Hollande).

Rappelons que lors de la cérémonie d’investiture, Marisol Touraine avait dit au président « Maintenant tu as les mains libres. Tu peux faire tout ce que tu veux. Le pays tu peux l'embarquer ». Embarquer le pays je veux bien, mais si le pays pouvait débarquer le capitaine au prochain port, ça m’arrangerait…

« Maintenant tu as les mains libres. Tu peux faire tout ce que tu veux », ça ressemble étrangement à la phrase des méchants dans le climax d’un mauvais film d’action, quand ils croient s’être débarrassés du héros… attention SPOILER le héros finit toujours par revenir dans le dernier acte pour leur botter le cul…

Ces gens là ont une telle dose d'assurance que franchement, on devrait renommer ça Premier Sinistre.

Voilà qui devrait suffire à arrêter les-mots-rage-ie pour l’instant.

Jusqu’à la semaine prochaine.

Zantrop.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Révélations sur une usine à intox
Une enquête de Mediapart raconte l’une des plus grandes entreprises de manipulation de l’information intervenue en France ces dernières années. Plusieurs sites participatifs, dont Le Club de Mediapart, en ont été victimes. Au cœur de l’histoire : une société privée, Avisa Partners, qui travaille pour le compte d’États étrangers, de multinationales mais aussi d’institutions publiques.
par Fabrice Arfi, Antton Rouget, Tomas Madlenak et Lukas Diko (ICJK)
Journal — Politique
L’IVG dans la Constitution française : le revirement de la majorité
Alors que La République en marche a refusé d’inscrire le droit à l’avortement dans le marbre de la Constitution durant la précédente législature, elle opère désormais un changement de cap non sans arrière-pensée politique, mais salutaire face à la régression américaine.
par Pauline Graulle
Journal
En Pologne, Roumanie et Hongrie, le parcours du combattant des Ukrainiennes pour accéder à une IVG
Comme aux États-Unis, l’accès à l’avortement est compliqué, voire interdit en Pologne, mais aussi en Roumanie et en Hongrie. Ces pays frontaliers de l’Ukraine hébergent plusieurs centaines de milliers de réfugiées de guerre ukrainiennes sur leur sol, qui n’ont parfois pas d’autre choix que d’avorter dans un autre pays. 
par Helene Bienvenu et Marine Leduc
Journal
Tensions autour de la détention au Gabon de deux Français
Une enquête menée par une juge d’instruction française sur la détention au Gabon de deux Français, dont l’ancien directeur de cabinet du président Bongo Ondimba, provoque des remous. Les avocats des deux détenus s’inquiètent pour leur santé et dénoncent un règlement de comptes politique, mettant en cause le fils aîné du chef de l’État gabonais.
par Fanny Pigeaud

La sélection du Club

Billet de blog
Pays basque : le corps d’un migrant retrouvé dans le fleuve frontière
Le corps d’un jeune migrant d’origine subsaharienne a été retrouvé samedi matin dans la Bidassoa, le fleuve séparant l’Espagne et la France, ont annoncé les autorités espagnoles et les pompiers français des Pyrénées-Atlantiques.
par Roland RICHA
Billet de blog
Frontières intérieures, morts en série et illégalités
Chacun des garçons qui s'est noyé après avoir voulu passer la frontière à la nage ou d’une autre manière dangereuse, a fait l’objet de plusieurs refoulements. Leurs camarades en témoignent.
par marie cosnay
Billet de blog
Exilés morts en Méditerranée : Frontex complice d’un crime contre l’humanité
Par son adhésion aux accords de Schengen, la Suisse soutient l'agence Frontex qui interdit l'accès des pays de l'UE aux personnes en situation d'exil. Par référendum, les Helvètes doivent se prononcer le 15 mai prochain sur une forte augmentation de la contribution de la Confédération à une agence complice d'un crime contre l'humanité à l'égard des exilé-es.
par Claude Calame
Billet de blog
Melilla : violences aux frontières de l'Europe, de plus en plus inhumaines
C'était il y a deux jours et le comportement inhumain des autorités européennes aux portes de l'Europe reste dans beaucoup de médias passé sous silence. Vendredi 24 juin plus de 2000 personnes ont essayé de franchir les murs de Melilla, enclave espagnole au Maroc, des dizaines de personnes ont perdu la vie, tuées par les autorités ou laissées, agonisantes, mourir aux suites de leurs blessures.
par Clementine Seraut